Mys­tère en An­gle­terre

Le Journal de Quebec - Weekend - - LIVRES -

Si ce n’est pas sous le nom de la Ba­ronne de Ba­bergh ou de Bar­ba­ra Vine, c’est sû­re­ment sous ce­lui de Ruth Ren­dell que vous re­con­nais­sez l’écri­vaine de re­nom.

De fait, Ruth Ren­dell porte vé­ri­ta­ble­ment ces trois noms, d’abord parce qu’elle siège à la Chambre des lords comme re­pré­sen­tante du Par­ti tra­vailliste, ce qui ex­plique le nom de ba­ronne. Quant à Bar­ba­ra Vine, il est le pseu­do­nyme sous le­quel elle a écrit bon nombre de ro­mans, tels que Le tapis du roi Sa­lo­mon.

Mais au-de­là des noms, ce qui im­porte, c’est sur­tout le plai­sir que nous éprou­vons à la lec­ture de son oeuvre. Ré­pu­tée pour sa per­cep­tion juste de la psy­cho­lo­gie hu­maine, sa ca­pa­ci­té à créer des in­trigues et des per­son­nages forts, Ren­dell nous rend cap­tif de son ré­cit.

Elle s’ap­plique à ex­plo­rer des su­jets se rat­ta­chant à la psy­cho­lo­gie, elle met en lu­mière les mal­en­ten­dus fa­mi­liaux, les ob­ses­sions sexuelles, tous les cô­tés clairs ou sombres des cri­mi­nels et les consé­quences de leurs crimes.

Rap­pe­lons seule­ment Ni chair ni sang, La gueule du loup et Tu ac­cou­che­ras dans la dou­leur.

Ruth Ren­dell a éga­le­ment dé­ve­lop­pé des su­jets comme les vio­lences fa­mi­liales ou l’évo­lu­tion du sta­tut des femmes. Plu­sieurs de ses livres ont d’ailleurs été adap­tés à la té­lé­vi­sion et au ci­né­ma, par exemple L’homme à la tor­tue, par Pe­dro Al­modó­var ( En chair et en os), La cé­ré­mo­nie et La de­moi­selle d’hon­neur, par Claude Cha­brol. Elle a mé­ri­té de nom­breux prix, no­tam­ment trois fois l’Ed­gar des Mys­te­ry Wri­ters of Ame­ri­ca. Ce qui fait d’elle une des ro­man­cières les plus ap­pré­ciées.

UNE « SEX AVEN­TURE »

Prin­temps 1990. Ivor Te­sham, ve­dette du gou­ver­ne­ment conser­va­teur de Mar­ga­ret That­cher et Ca­sa­no­va pour plu­sieurs, dé­sire of­frir à sa maî­tresse un ca­deau d’an­ni­ver­saire mé­mo­rable. Il pla­ni­fie ce qu’on ap­pelle une sex aven­ture. Pour ce­la, il la fait en­le­ver en pleine rue et li­vrer à son do­mi­cile.

Mais tout ne se passe pas comme pré­vu, car la mort très mé­dia­ti­sée de la sé­dui­sante Hebe pro­voque une en­quête.

Voi­là ce qu’Ivor, le jeune mi­nistre am­bi­tieux, sou­haite évi­ter à tout prix. On réus­sit à étouf­fer le scan­dale, mais la mort d’une deuxième femme obli­ge­ra Ivor à af­fron­ter ses peurs, qu’il n’ar­rive pas à fuir. Car par­fois les vieux sou­ve­nirs sont te­naces...

ON NE PEUT PAS TOUT AVOIR Π

RUTH REN­DELL

Édi­tions des deux terres Π 341 pages.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.