C’est le mo­ment de vous oc­cu­per de vos os

No­vembre est le mois de l’os­téo­po­rose, cette ma­la­die ca­rac­té­ri­sée par une perte de ré­sis­tance des os qui pré­dis­pose aux frac­tures, par­ti­cu­liè­re­ment de la hanche, de la co­lonne ver­té­brale et du poi­gnet. Dans la plu­part des cas, les os se fra­gi­lisent en rai

Le Journal de Quebec - Weekend - - SAVEURS - Cinzia Cu­neo Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Deux mil­lions de Ca­na­diens sont at­teints d’os­téo­po­rose. Au-des­sus de 50 ans, c’est une femme sur quatre et un homme sur huit. Ce­pen­dant, la ma­la­die peut frap­per à tout âge.

Les deux me­sures pré­ven­tives de base pour pré­ser­ver la so­li­di­té os­seuse sont les sui­vantes : √ S’exer­cer ré­gu­liè­re­ment à une ac­ti­vi­té qui fasse

tra­vailler les muscles (poids et hal­tères, etc.) √ Avoir un ap­port adé­quat en cal­cium et en vi­ta­mine D

Os­téo­po­rose Ca­na­da re­com­mande aux adultes de plus de 50 ans un ap­port de 1 200 mg de cal­cium et de 800 à 2 000 UI de vi­ta­mine D par jour. Le mieux est de pri­vi­lé­gier les sources na­tu­relles et de re­cou­rir aux sup­plé­ments phar­ma­ceu­tiques unique- ment pour com­bler la dif­fé­rence, lorsque né­ces­saire. Il est tout à fait pos­sible d’as­su­rer l’ap­port requis en cal­cium par l’alimentation (par ex. pro­duits lai­tiers, sau­mon avec ses arêtes, sar­dines, lé­gumes vert fon­cé, pro­duits à base de soya). Quant à la vi­ta­mine D, seule­ment cer­tains pois­sons (sar­dine, ma­que­reau, ha­reng, sau­mon, etc.) et ali­ments en­ri­chis en contiennent en quan­ti­té sub­stan­tielle. La vi­ta­mine D est syn­thé­ti­sée na­tu­rel­le­ment dans la peau lors­qu’on s’ex­pose au so­leil, mais sous nos la­ti­tudes en hi­ver ce­la n’est pas suf­fi­sant. Pour voir com­ment com­bler le maxi­mum de vos be­soins en cal­cium et vi­ta­mine D par le biais de l’alimentation, je vous in­vite à consul­ter www.sos-

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.