Tout le monde de­hors!

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je suis tou­jours un peu fé­brile en cette pé­riode de l’an­née. C’est peut-être parce que de­main je cé­lé­bre­rai mes 35 ans (dé­jà!), mais aus­si parce que ma fête con­corde tou­jours avec l’Hal­lo­ween, une fête que j’adore.

Le Journal de Quebec - Weekend - - SAVEURS - Ste­fa­no Fai­ta Col­la­bo­ra­tion spé­ciale Photos Jo­ce­lyn Malette

Com­bien de jours par an­née avons-nous la chance de voir nos rues pleines de zom­bies, de prin­cesses et de su­per­hé­ros, tous en quête de frian­dises? Pour les pe­tits, il s’agit d’une jour­née très ex­ci­tante, car, pour quelques heures, ils ont la chance de choi­sir ce qu’ils veulent de­ve­nir et doivent l’as­su­mer en­tiè­re­ment en fai­sant du porte-à-porte in­ten­sif pour ob­te­nir du cho­co­lat et des bon­bons. Pour de nom­breux adultes, c’est aus­si une oc­ca­sion d’al­ler fê­ter dans des soi­rées mas­quées et autres sor­ties sti­mu­lantes… J’adore ça!

Pour ti­rer le meilleur par­ti de ce di­manche d’Hal­lo­ween ET de mon an­ni­ver­saire, j’ai dé­ci­dé d’or­ga­ni­ser, ce soir, un re­pas entre amis. Nous avons be­soin d’une gar­dienne; prière d’en­voyer votre cv! Faites vite, car nous de­vrions man­ger vers les sept heures et, en­suite, sor­tir dans un en­droit oc­cu­pé jus­qu’aux pe­tites heures du ma­tin… comme dans le bon vieux temps. (Je ne peux pas croire que je suis main­te­nant as­sez vieux pour par­ler ain­si!)

De­main, par contre, la jour­née se­ra consa­crée à l’Hal­lo­ween et à ma fille Emi­lia, qui a fi­na­le­ment dé­ci­dé de se trans­for­mer en coc­ci­nelle, cette an­née. Notre plan est d’al­ler faire la cueillette de bon­bons dans deux quar­tiers, dans Ville­ray, parce que c’est là où nous vi­vons, ain­si que dans le Mile-End, où nous avons plu­sieurs amis qui ont, eux aus­si, des en­fants.

Ce­la dit, je vous en­cou­rage à pro­fi­ter de ce mo­ment fa­mi­lial par ex­cel­lence et à al­ler vous pro­me­ner de­hors, de­main soir. On ne sait ja­mais quelle sur­prise nous at­tend le soir de cette fête très an­cienne, qui, croyai­ton, con­corde avec un mo­ment char­nière de l’an­née où le monde des dieux peut se mê­ler à ce­lui des hommes… En at­ten­dant, pour ceux qui n’ont pas pu ache­ter de bon­bons ou qui pré­fèrent don­ner aux pe­tits des su­cre­ries pas trop nocives pour la san­té, je vous pro­pose une dé­li­cieuse re­cette de bis­cot­tis qui de­vraient connaître un suc­cès gé­né­ra­li­sé. Ciao!

IN­GRÉ­DIENTS

½ tasse de beurre 2/3 de tasse de sucre 2 oeufs ½ tasse de can­ne­berges sé­chées ½ tasse de pé­pites de cho­co­lat noir 2 ½ tasses de fa­rine 1 c. à thé de poudre à pâte

PRÉ­PA­RA­TION

1. Mé­lan­ger le sucre et le beurre en­vi­ron 2 mi­nutes. Ajou­ter les oeufs un à un en mé­lan­geant conti­nuel­le­ment. 2. Dans un autre bol, mé­lan­ger le reste des in­gré­dients. 3. In­cor­po­rer les deux mé­langes (ajou­ter un peu de fa­rine au be­soin). 4. Di­vi­ser la pâte en deux et fa­çon­ner deux rou­leaux apla­tis d’une lar­geur de 6 cm. Faire cuire à 350 °F, de 25 à 30 mi­nutes. 5. Sor­tir la pâte du four et la lais­ser tem­pé­rer. Cou­per en­suite les rou­leaux en tranches d’une épais­seur de 1 cm. Re­mettre les bis­cot­tis à plat, au four à 300 °F, une di­zaine de mi­nutes de chaque cô­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.