L’Échau­dé... jus­qu’en fin de soi­rée!

Bien éta­bli au coeur du Vieux-Port de­puis plus de 25 ans, l’Échau­dé conti­nue de sé­duire les gour­mets de Québec et les tou­ristes de pas­sage avec sa fine cui­sine bis­tro, qu’on dé­guste même en fin de soi­rée, avec le nou­veau me­nu 21 h à 21 $.

Le Journal de Quebec - Weekend - - SAVEURS -

L’Échau­dé est né de « la ren­contre de deux groupes d’amis, tous ani­més par le même dé­sir et la même vi­sion, qui avaient cha­cun des ta­lents à mettre en com­mun », af­firme le pro­prié­taire, Robert Pla­mon­don.

Ni­cole Car­reau, Jean Thi­bo­deau, Clau­dette Daigle, Ray­mond Trem­blay et Robert Pla­mon­don ont réuni leurs forces pour voir naître ce res­tau­rant en 1984. Puis, des chefs comme Da­niel Vé­zi­na et Nor­mand La­prise ont fré­quen­té sa cui­sine pour contri­buer à ce qu’est de­ve­nu ce bis­tro de fine cui­sine qui met en va­leur les pro­duits frais de qua­li­té!

Le chef ac­tuel, Jean-François Gi­rard, se fait un de­voir de res­pec­ter cette mis­sion. « On pré­serve la qua­li­té et l’es­sence même des pro­duits, en les trans­for­mant le moins pos­sible », dit le chef, qui s’éclate avec les goûts et les tex­tures.

M. Gi­rard, pro­pose un me­nu « du bis­tro » et un me­nu « du mar­ché » à par­tir des­quels les clients peuvent consti­tuer leur carte d’hôte et leur table d’hôte. On y re­trouve, entre autres, les tar­tares de boeuf ou de sau­mon, le car­ré d’agneau, le confit de ca­nard, le bou­din noir et foie gras poê­lé, la ba­vette de boeuf An­gus, le steak frites et le foie de veau de lait, qui font par­tie des grands clas­siques du me­nu ré­gu­lier, ain­si que des pois­sons et des lé­gumes de sai­son qui cô­toient les gi­biers et les grillades.

Pour les couche-tard, l’Échau­dé pro­pose dé­sor­mais son me­nu 21 h à 21 $. « On vou­lait que les gens se sentent à l’aise d’ar­ri­ver tard et pro­fitent d’un bon choix de plats », dit M. Pla­mon­don. Après une pièce de théâtre à La Bor­dée ou avant de pro­fi­ter du night­life de Québec, il est pos­sible de bien man­ger et de pro­fi­ter d’une carte des vins très ré­pu­tée! Ba­vette de boeuf au beurre d’écha­lotes, ri­ga­to­ni aux lar­dons et cham­pi­gnons, la­sagne de ca­nard confit et fro­mage brie, côtes le­vées de porc à l’aigre-doux et bien d’autres mets com­ble­ront votre ap­pé­tit, même à la tom­bée de la nuit!

DE­PUIS 25 ANS

L’Échau­dé, si­tué au coeur du Vieux-Port de­puis main­te­nant plus de 25 ans, a vu gran­dir ce quar­tier de­puis le grand ras­sem- ble­ment de 1984, en pas­sant par l’ar­ri­vée du Mu­sée de la ci­vi­li­sa­tion, l’ou­ver­ture des ga­le­ries d’art, le dé­mé­na­ge­ment du pa­lais de jus­tice, l’ar­ri­vée des hô­tels­bou­tiques, etc. Ce quar­tier au­tre­fois peu fré­quen­table est de­ve­nu ce qu’il est au­jourd’hui, entre autres parce que des hommes et des femmes d’af­faires ont osé se l’ap­pro­prier. « On per­çoit tou­jours le res­tau­rant comme s’il avait ou­vert hier, puis­qu’on le garde au goût du jour. Il a une âme qui nous dé­passe, mais qu’on nour­rit », dit M. Pla­mon­don.

De grands noms ont pris une bou­chée à l’Échau­dé au cours des an­nées, dont Sting, Pe­ter Ga­briel, Angelina Jo­lie, Gilles Vi­gneault, Gi­nette Re­no, Claude Blanchard, Re­né Lé­vesque et j’en passe.

PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Le pro­prié­taire Robert Pla­mon­don et le chef Jean-François Gi­rard lèvent leur verre au suc­cès de l’Échau­dé, qui a cours de­puis plus de 25 ans.

PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Le res­tau­rant l’Échau­dé a été le pre­mier à se do­ter d’un cel­lier vi­sible de la salle à man­ger.

PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Après 21 h, il ne faut pas être gê­né de se pré­sen­ter au res­tau­rant l’Échau­dé pour bien man­ger.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.