Ra­chid Ba­dou­ri

fait du ci­ne­ma

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA UNE - Mi­chelle Coudé-Lord MCLORD@JOUR­NALMTL.COM

Yves Si­mo­neau lui pré­dit dé­jà une car­rière in­ter­na­tio­nale. Ra­chid Ba­dou­ri a réus­si son bap­tême ci­né­ma­to­ci­né­ma­to­gra­phique. gra­phique. Son per­son­nage d’es­pion po­ly­glotte Ven­tu­ra, qui nous ar­rive de la France, est tout à fait cré­dible.

En pleine tour­née pour son film L’Appât, l’hu­mo­riste avait re­çu la veille la bé­né­dic­tion de ses pa­rents qui ont eu la chance de voir le film lors d’une soi­rée de pro­mo­tion.

« Ils m’ont dit: “Mon fils, main­te­nant on peut mou­rir, car on ne peut pas être plus fier de toi que ce soir.” Je ne peux pas être plus heu­reux », confie Ra­chid Ba­dou­ri.

Il sait qu’il a été très chan­ceux de vivre cette pre­mière ex­pé­rience avec un réa­li­sa­teur comme Yves Si­mo­neau.

Il se sou­vient du conseil qu’il lui avait en­voyé par cour­riel, avant le tour­nage. « Il m’a dit de me lais­ser gui­der to­ta­le­ment par lui, de m’aban­don­ner, que ja­mais il ne me fe­rait mal pa­raître. »

ÊTRE AU SER­VICE DU RÉA­LI­SA­TEUR

Ra­chid s’est donc mis to­ta­le­ment au ser­vice du grand Si­mo­neau. Et il ne s’est pas trom­pé.

« J’ai tel­le­ment tra­vaillé fort pour ce rôle, je me suis en­traî­né, j’ai sui­vi des cours d’épée. Je don­nais des shows le soir, ce fut les 26 jours les plus in­ten-in­tenses de ma vie mais sû­re­ment les plus pal­pi­tants ».

Il dit avoir été fort im­pres­sion­né éga­le­ment par le tra­vail de la com­pa­gnie Hy­bride, les ex­perts en ef­fets spé­ciaux. « C’est tout de même in­croyable de voir sur grand écran que je donne l’im­pres­sion d’avoir tour­né au Châ­teau de Ver­sailles », in­dique Ra­chid Ba­dou­ri.

L’hu­mo­riste a le suc­cès col­lé à la peau. Il sort d’une tour­née triom­phale, bat des re­cords de vente, s’ins­talle à Paris en jan­vier pour trois mois.

Il ai­me­rait bien d’ailleurs que le film L’Appât soit pré­sen­té en France.

« William Rey­mond, l’au­teur, croit que c’est pos­sible. Je me croise les doigts ».

PRÊT POUR LA PRISE 2

« Je sais que c’est ce que je dé­sire faire jus­qu’à la fin de mes jours. Je vais conti­nuer à suivre des cours, à par­faire mon an­glais. Je le dis tout haut, je rêve d’Hol­ly­wood. Je sais il y a peu d’élus, mais c’est tel­le­ment mer­veilleux­mer­veilleux ce qui m’ar­rive. Vous n’avez ja­mais fait de film de votre vie et voi­là, un jour, un cer­tain Yves Si­mo­neau vous ap­pelle et vous offre un pre­mier rôle. Au dé­but, je croyais que c’était une blague tel­le­ment ça m’ap­pa­rais­sait in­croyable. »

Mais Yves Si­mo­neau sa­vait qu’il vi­sait juste en de­man­dant à RRa­chi­da­chid BBa­dou­ri adou­ri d’être son dé­tec­tive Ven­tu­ra. Il forme un bon duo avec Guy A Le­page, en ins­pec­teur un peu niais, qui nous rap­pelle son jeu co­mique de RBO.

Ra­chid Ba­dou­ri re­mer­cie au­jourd’hui le ciel. Et Yves Si­mo­neau de lui ré­pondre: « Mon­sieur Ba­dou­ri, vous êtes un ac­teur ta­len­tueux, croyez-moi. »

Ra­chid Ba­dou­ri n’a plus be­soin de se faire son ci­né­ma, il fait main­te­nant of­fi­ciel­le­ment du ci­né­ma. L’Appât sort en salles au Québec le 17 dé­cembre pro­chain. Le rôle de Ra­chid Ba­dou­ri est Mo­ham­med Ven­tu­ra Chou­kroune Le scé­na­rio est de William Rey­mond et de Yves Si­mo­neau Pro­duc­teurs: Yves Si­mo­neau et Josée Vallée, de Cir­rus Com­mu­ni­ca­tions

L’Appât

Ra­chid Ba­dou­ri

PHOTOS COUR­TOI­SIE ET JO­CE­LYN MALETTE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.