DUEL DE GROSSES POIN­TURES

Ligue na­tio­nale d’im­pro­vi­sa­tion

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEKEND - Pa­trick De­lisle-Crevier

MON­TRÉAL | Après une ab­sence re­mar­quée au pe­tit écran, voi­là que la Ligue na­tio­nale d’im­pro­vi­sa­tion re­vient à Té­lé-Québec dans une for­mule de grands duels qui op­po­se­ront chaque se­maine deux joueurs.

« Cette nou­velle for­mule de match est très in­té­res­sante, car c’est vrai­ment un duel op­po­sant un joueur à un autre. C’est un beau dé­fi, car on est vrai­ment lais­sé seul avec soi-même sur la pa­ti­noire et il y a quelque chose de sti­mu­lant et d’ex­ci­tant à se mettre ain­si sur la corde raide », a dit Pa­trick Dro­let, l’une des têtes de sé­rie de la LNI.

L’an­cien joueur de­ve­nu ani­ma­teur des grands duels, François-Étienne Pa­ré, est ra­vi du re­tour de la LNI au pe­tit écran. « Je suis content de ce re­tour, mais je suis aus­si content que ce soit ici à Té­lé-Québec, car ici, c’est la mai­son de la LNI de­puis le dé­but. Nous ren­trons au ber­cail », a dit François-Étienne.

Il faut dire que le taux d’as­sis­tance des matchs d’im­pro­vi­sa­tion a quelque peu di­mi­nué de­puis que les ren­dez-vous té­lé­vi­suels heb­do­ma­daires de la LNI ne sont plus dif­fu­sés. « Beau­coup de per­sonnes pensent que parce qu’il n’y en a plus à la té­lé, les matchs de la LNI n’existent plus. L’im­pro­vi­sa­tion, c’est comme le ho­ckey : quand tu le vois à la té­lé, l’en­vie te prend d’al­ler voir un jour un match au Centre Bell et je suis convain­cu que le re­tour de l’im­pro à la té­lé au­ra un ef­fet po­si­tif sur le taux d’as­sis­tance en salle », a dit Yvan Pon­ton, qui fait par­tie de la LNI de­puis le pre­mier jour, il y a main­te­nant trente-trois ans.

« Au­jourd’hui, l’im­pro­vi­sa­tion est de­ve­nue une terre in­croyable. Les jeunes en font dans les écoles et un peu par­tout. Mais il y a 33 ans, l’im­pro­vi­sa­tion était as­so­ciée à un genre de théâtre ex­pé­ri­men­tal voué à mou­rir de sa belle mort. Robert Gra­vel a li­vré toute une ba­taille pour la sur­vie de l’im­pro et nous lui de­vons une fière chan­delle », dit Yvan Pon­ton, qui se­ra fi­dèle à son poste et à ses ha­bi­tudes en tant qu’ar­bitre de la LNI. « Oui, je dois le re­con­naître, je ne suis pas un ar­bitre sym­pa­thique et je ne suis pas là pour l’être. Chaque pé­na­li­té que je lance est mé­ri­tée et je fais mon bou­lot, voi­là tout », a pré­ci­sé l’in­trai­table ar­bitre.

LA CRÈME DE LA CRÈME

La for­mule des grands duels est in­té­res­sante, puis­qu’elle per­met­tra à la crème de la crème en im­pro­vi­sa­tion de s’af­fron­ter en duel. La pre­mière émis­sion, dif­fu­sée le 5 jan­vier, nous mon­tre­ra un af­fron­te­ment fort in­té­res­sant et d’une grande in­ten­si­té entre la co­mé­dienne Édith Co­chrane et le co­mé­dien Jacques L’Heu­reux.

La se­maine sui­vante, Em­ma­nuel Bi­lo­deau s’op­po­se­ra à Sa­lo­mé Cor­bo. Vien­dront en­suite Sophie Ca­ron et Réal Bé­land, Ch­ris­tian Va­nasse et Pier­rette Ro­bi­taille, Jean-François Na­deau et Tam­my Verge, Pa­trick Dro­let et Sophie Ca­dieux, puis Marie-So­leil Dion et Fré­dé­ric Bar­bus­ci.

« C’est un peu comme un tour­noi de ten­nis. Au dé­part, il y a seize joueurs; en­suite, en quarts de fi­nale, il en res­te­ra huit, en de­mi-fi­nale, il en res­te­ra quatre et les deux fi­na­listes s’af­fron­te­ront en grande fi­nale », a ex­pli­qué l’ani­ma­teur Fran­çoisÉ­tienne Pa­ré. L’émis­sion Les grands duels de la LNI se­ra dif­fu­sée à Té­léQué­bec, le mer­cre­di, à 19 h, à comp­ter du 5 jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.