Plai­sirs en fo­rêt

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - — Cé­dric Bé­lan­ger

Do­cu­men­taire de Sté­pha­nie Lan­thier.

À l’af­fiche pré­sen­te­ment.

Des per­son­nages hauts en cou­leur sillonnent, scie à la main, les fo­rêts de l’Abi­ti­bi et forment une mi­cro­so­cié­té mul­tieth­nique que Sté­pha­nie Lan­thier nous pré­sente dans un do­cu­men­taire éton­nam­ment di­ver­tis­sant.

Pour créer Les fros, la ci­néaste a réus­si un tour du cha­peau en dé­ni­chant trois dé­brous­sailleurs à la langue bien pen­due, dont elle suit le par­cours fo­res­tier du­rant tout un été.

En plus de bien nous faire sen­tir, par le biais de sa ca­mé­ra, la ru­desse du tra­vail, la cha­leur écra­sante es­ti­vale de même que l’om­ni­pré­sence des mous­tiques, Sté­pha­nie Lan­thier a su ga­gner la confiance de ses su­jets, qui n’hé­sitent pas à s’ou­vrir sans pu­deur.

Ma­ma­dou, le Ma­lien, est hi­la­rant. Pas mo­deste pour deux sous, il se dé­crit comme le Ove­ch­kin, voire même le Wayne Gretz­ky des dé­brous­sailleurs. Il parle avec une rare exu­bé­rance de son tra­vail et du sa­laire qu’il en re­tire.

Tou­chant et d’une sim­pli­ci­té sans faille, An­to­nie, im­mi­grant rou­main qui a ga­gné le Ca­na­da en se ca­chant dans un conte­neur, dé­voile à la ca­mé­ra un par­cours de vie se­mé d’em­bûches sans ja­mais s’api­toyer sur son sort. Il ac­cepte même les re­mon­trances de son su­pé­rieur avec le sou­rire, s’avouant cou­pable d’une soi­rée trop ar­ro­sée la veille.

Quant à Gé­rard, il in­carne le gars de bois ty­pique du Québec. Ri­ca­neur, il n’a pas la langue dans sa poche, adore ta­qui­ner ses col­lègues et ini­tie les im­mi­grants au ho­ckey des Ca­na­diens.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.