cause du so­leil de mi­nuit,

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

le po­li­cier tue ac­ci­den­tel­le­ment son par­te­naire en vou­lant pié­ger l’as­sas­sin. Le­quel, ayant tout vu, s’en­gage dans un jeu du chat et de la sou­ris avec son pour­sui­vant ron­gé par le re­mords. Un film très ré­flé­chi et maî­tri­sé sur le plan de la mise en scène, n’ayant mal­heu­reu­se­ment pas connu le suc­cès qu’il mé­ri­tait.

Ce qui n’est tou­te­fois pas le cas du film sui­vant, Bat­man - Le com­mence

ment, un re­mo­de­lage grave et glauque du mythe du cé­lèbre jus­ti­cier mas­qué créé par Bob Kane, en 1939. Une écla­tante réus­site, por­tée par la per­for­mance so­lide et nuan­cée de Ch­ris­tian Bale, qui a rap­por­té plus de 350 mil­lions de dol­lars aux stu­dios War­ner Bros. Un ex­ploit ce­pen­dant éclip­sé par le deuxième vo­let de la sé­rie, Le che­va

lier noir, qui a amas­sé plus d’un mil­liard de dol­lars dans le monde. Outre ses grandes qua­li­tés ar­tis­tiques, cette suite doit sans doute son fou­droyant suc­cès au dé­funt Heath Led­ger, im­pres­sion­nant et terrifiant dans le rôle du Joker, une per­for­mance qui lui a va­lu l’os­car du meilleur rôle de sou­tien, à titre post­hume.

LES PRO­JETS

Entre ces deux mé­ga­pro­duc­tions, No­lan a réa­li­sé en 2006 Le pres­tige, un drame fan­tas­tique fin et in­tel­li­gent, qui met éga­le­ment en ve­dette Ch­ris­tian Bale, cette fois dans la peau d’un pres­ti­di­gi­ta­teur du dé­but du XXe siècle à Londres, en­ga­gé dans une dan­ge­reuse ri­va­li­té avec son ex-par­te­naire, joué avec fougue et sen­si­bi­li­té par Hugh Ja­ck­man.

Ac­tuel­le­ment, Ch­ris­to­pher No­lan tra­vaille sur The Dark Knight Rises, l’ul­time épi­sode de la po­pu­laire sé­rie, dont la sor­tie est pré­vue à l’été 2012.

Nul doute qu’une fois de plus, compte te­nu du pro­di­gieux ta­lent du réa­li­sa­teur an­glais, nos at­tentes ne se­ront pas dé­çues.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.