Le VooDoo fait peau neuve

Après un peu plus de deux se­maines de chan­tier, le VooDoo a rou­vert ses portes le 12 no­vembre der­nier, af­fi­chant un nou­veau style ca­ba­ret chic, pour de­ve­nir le pre­mier Sup­per Club à Québec.

Le Journal de Quebec - Weekend - - SAVEURS -

Un in­ves­tis­se­ment de plus d’un de­mi-mil­lion de dol­lars ain­si que beau­coup de ta­lent ont été né­ces­saires pour trans­for­mer l’an­cien VooDoo en ca­ba­ret chic des an­nées 30. Le di­rec­teur ar­tis­tique de cette nou­velle mise en scène, Serge-Max Vincent, a osé ma­rier la cha­leur des boi­se­ries, les dra­pe­ries à l’au­tri­chienne, le pa­pier tex­tu­ré haut de gamme, le chic du marbre et l’élé­gance des cris­taux à l’exo­tisme des sculp­tures afri­caines pour créer un dé­cor rap­pe­lant des styles Art Dé­co et Art Nou­veau, comme à l’époque de la construc­tion du bâ­ti­ment.

« Il fal­lait que les gens entrent dans un nou­veau dé­cor, mais qu’ils gardent le fee­ling VooDoo », men­tionne M. Vincent.

CA­BA­RET CHIC

Au fil de la soi­rée, l’es­pace s’adapte et l’am­biance se trans­forme pour éveiller vos sens jus­qu’aux pe­tites heures du ma­tin. Les ven­dre­di et sa­me­di soir, dès 23 h, le VooDoo de­vient un ca­ba­ret chic où un D. J. mixte la mu­sique ac­tuelle à celle qui ani­mait les ca­ba­rets de l’époque. La piste de danse est en­va­hie, puis des ar­tistes in­vi­tés viennent mettre de l’am­biance dans la place! On fait la fête en sa­vou­rant un vin par­mi les 350 éti­quettes of­fertes ou un des nom­breux cham­pagnes.

« Les gens vont se sen­tir beaux dans un tel dé­cor. Ce se­ra le temps de mettre sa fa­bu­leuse robe à paillettes qu’on n’ose pas tou­jours por­ter », sou­ligne François Ko­nit­zer, co­pro­prié­taire.

UNE CUI­SINE AVEC DE LA PER­SON­NA­LI­TÉ

Le me­nu a éga­le­ment mû­ri pen­dant la dé­cen­nie. « Lorsque je suis ar­ri­vé, il y a quatre ans, la cui­sine avait un pro­blème d’iden­ti­té et il fal­lait lui en don­ner une », in­dique le chef Ma­thieu Ville­neuve. Le res­tau­rant offre une cui­sine in­ter­na­tio­nale qui reste fi­dèle aux sa­veurs, aux tech­niques et aux pro­duits qui re­pré­sentent la cui­sine des pays re­pré­sen­tés dans le me­nu. « Nous avons pui­sé le meilleur de chaque pays pour faire vivre un pe­tit voyage aux clients. Je ne se­rais pas gê­né qu’un Ita­lien vienne man­ger mon ri­sot­to », in­dique le chef.

Les clas­siques du VooDoo, comme le pa­vé de thon à la Bas­quaise, la sai­sie de pé­toncles à la SaintGer­main-des-Prés et la ba­joue de veau de lait et Gre­mo­la­ta fi­gurent tou­jours sur la carte, mais pour­raient quand même vous sur­prendre. Puis d’autres mets se sont ajou­tés, comme ce­lui qui en quelques jours est de­ve­nu un clas­sique, la pou­tine au fi­let mi­gnon, concoc­tée à par­tir de frites mai­son, de ched­dar Per­ron deux ans, de par­me­san, d’une sauce por­to et de ro­quette. « Les gens peuvent ve­nir ici en com­plet, puis man­ger de la pou­tine. On a été au­da­cieux », in­dique M. Ko­nit­zer.

PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

François Ko­nit­zer, un des pro­prié­taires du VooDoo Sup­per Club, ain­si que le chef, Ma­thieu Ville­neuve.

PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Le VooDoo Sup­per Club a chan­gé de dé­cor tout en conser­vant quelques sculp­tures et masques afri­cains rap­pe­lant l’an­cienne mise en scène.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.