MAÎTRE de sa des­ti­née

Pa­ri ga­gné pour François Mas­si­cotte, qui s’ap­prête à of­frir les der­nières re­pré­sen­ta­tions de Mas­si­cotte No 5, son cin­quième spec­tacle et son pre­mier au­to­pro­duit! Pierre O. Na­deau

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Pierre O. Na­deau

« C’est cer­tain qu’il y avait une part de risques, mais j’avais le goût, cette fois, de pro­duire mon spec­tacle moi-même avec ma conjointe. Au dé­part, c’était un peu an­gois­sant, mais comme les ré­ac­tions ont été très po­si­tives, j’ai vite été sol­li­ci­té par les salles de spec­tacle, qui en de­man­daient et re­de­man­daient. J’ai dé­cou­vert le jeu de ges­tion­naire et j’ai trou­vé ça trip­pant. » Non, l’hu­mo­riste n’a pas de for­ma­tion de ges­tion­naire, « mais mes vingt ans dans le mi­lieu du show­biz avec des joueurs ma­jeurs m’ont pro­cu­ré la meilleure des écoles de la vie ». L’hu­mo­riste ori­gi­naire de Québec, qui co­pro­dui­sait ses spec­tacles dans le pas­sé avec des or­ga­ni­sa­tions so­li­de­ment im­plan­tées comme Juste pour rire et Spec­tra, se ré­jouit d’avoir fran­chi le cap des 125 re­pré­sen­ta­tions du spec­tacle qui lui a va­lu deux nominations au der­nier ga­la Les Olivier. L’an der­nier, il a lan­cé son pre­mier DVD, de nou­veau au­to­pro­duit, et l’an­née 2010 lui a même per­mis de vivre une ex­pé­rience in­édite de par­ti­ci­pa­tion aux Jeux olym­piques d’hi­ver, à Van­cou­ver.

En dé­pit du suc­cès de son spec­tacle, François Mas­si­cotte conti­nue de le peau­fi­ner soir après soir, « en me col­lant à l’ac­tua­li­té», dit ce­lui qui traite no­tam­ment du bon­heur, des pertes de temps, des voyages

cheap, en plus de per­son­ni­fier le doc

Mailloux et un ven­deur à la bou­tique de V.

QUELQUE CHOSE DE DIF­FÉ­RENT

L’ex­pé­rience ayant été concluante, il est dé­jà ac­quis qu’il pro­dui­ra lui-même le pro­chain spec­tacle, qu’il crée­ra à l’été 2012. « J’ai dé­jà com­men­cé à y tra­vailler; je veux ap­por­ter quelque chose de dif­fé­rent. J’au­rais le goût de bâ­tir un nou­veau show sur un seul thème, comme par exemple Les grands men­songes. »

François Mas­si­cotte se dit bien conscient que la ri­va­li­té se­ra forte, l’an pro­chain, avec les nou­veaux spec­tacles de Lise Dion, Pa­trick Huard et Clau­dine Mer­cier. « Il va y avoir du tra­fic », lance-t-il en riant. Plus sé­rieu­se­ment, il ajou­te­ra : « Ça va nous for­cer à nous surpasser, à vi­ser l’ex­cel­lence pour ti­rer notre épingle du jeu. Oui, ça ajoute de la pres­sion, mais c’est une bonne pres­sion que je trouve sti­mu­lante. C’est un vrai chal­lenge d’écri­ture. »

Par ailleurs, l’ar­tiste ne sait pas en­core s’il par­ti­ci­pe­ra aux pro­chaines édi­tions du Grand Rire de Québec et de Juste pour rire. « Les dé­ci­sions se pren­dront seule­ment au prin­temps. J’ai en tête une bonne idée de nu­mé­ro in­édit, parce que je ne veux pas of­frir du ma­té­riel de mon spec­tacle. » Après la grande aven­ture té­lé­vi­suelle de

450, che­min du Golf, qui se se­ra pro­lon­gée du­rant sept ans et qui au­ra don­né lieu à 148 épi­sodes avec ses fi­dèles com­plices Claude Legault et Jean-Mi­chel Anc­til, François Mas­si­cotte se dit heu­reux de pas­ser à autre chose. « J’ai pré­sen­té le scé­na­rio d’une nou­velle sé­rie. On at­tend des nou­velles... » François Mas­si­cotte of­fri­ra les der­nières re­pré­sen­ta­tions de Mas­si­cotte No 5, no­tam­ment le 2 jan­vier 2011, à l’Étoile Banque na­tio­nale, Quar­tier Dix30, à Brossard, et le 7 jan­vier à la salle Al­bert-Rous­seau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.