Bien se ré­veiller grâce àla lu­mière

Vous ré­veiller dans le noir vous dé­prime? Votre ré­veil vous fait sur­sau­ter chaque ma­tin et son bou­ton snooze est usé tel­le­ment vous l’uti­li­sez sou­vent? Pas moi! De­puis quelques se­maines, je me ré­veille dou­ce­ment, sans sur­sau­ter, sans bruit, avec la lampe-

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS -

Il suf­fit d’in­di­quer l’heure à la­quelle on veut se le­ver et le ré­veil s’illu­mine gra­duel­le­ment 30 mi­nutes avant l’heure dé­si­rée. À ma grande sur­prise, je me suis tou­jours bien ré­veillé avant que l’alarme ne sonne. Je ne me suis pas tou­jours ré­veillé frais et dis­pos, spé­cia­le­ment après des nuits courtes... Mais c’est tel­le­ment plus agréable de se faire ré­veiller par de la lu­mière que par une alarme.

Ce­la dit, si la lu­mière ne suf­fit pas, on es­saie quand même de vous ré­veiller en dou­ceur : les quatre alarmes in­té­grées n’ont pas de bruit strident désa­gréable.

On a droit à un ré­veil zen, avec des tin­te­ments de clo­chettes, des chants d’oi­seaux et même des vaches dans les al­pages. Un port USB per­met d’ailleurs d’ajou­ter toute une col­lec­tion de sons sup­plé­men­taires qu’on peut té­lé­char­ger du site Web de Phi­lips (phi­lips.ca) ou en­core pour uti­li­ser les fi­chiers MP3 de son choix. Et pour ceux qui pré­fé­re­raient un ré­veil plus tra­di­tion­nel, on peut se ré­veiller avec la ra­dio FM.

ÇA NE FONC­TIONNE PAS?

Beau­coup de gens m’ont dit que les si­mu­la­teurs d’aube ne fonc­tion­naient pas pour eux. Mais je me de­mande s’ils ont mis le ré­veil le plus près pos­sible de leur tête, comme c’est pré­ci­sé dans les ins­truc­tions. Il ne suf­fit pas de mettre la lam­pe­ré­veil « quelque part dans la pièce ».

L’ap­pa­reil sert aus­si de lampe de che­vet de­si­gn, et on peut s’en ser­vir pour fa­ci­li­ter le som­meil, en si­mu­lant un cou­cher de so­leil d’une du­rée pro­gram­mable.

Les ré­glages pos­sibles sont nom­breux, mais ils res­tent as­sez simples une fois qu’on en a com­pris la lo­gique : ac­ti­ver une alarme se fait avec un pe­tit le­vier sur le cô­té plu­tôt qu’avec un bou­ton, une très bonne idée.

UN RÉ­VEIL DOUX... AU POI­GNET?

Un autre pro­duit qui pour­rait vous plaire est le Wa­ke­mate. C’est un bra­ce­let qui dé­tecte vos mou­ve­ments, re­lié sans fil à un ap­pa­reil iOS d’Apple ou un té­lé­phone in­tel­li­gent An­droid. L’ap­pli­ca­tion Wa­ke­mate ana­lyse vos mou­ve­ments, pour vous ré­veiller d’une lé­gère vi­bra­tion au mo­ment idéal où votre som­meil est le plus lé­ger, en plus de vous pro­cu­rer de l’in­for­ma­tion dé­taillée sur votre nuit de som­meil. Après plus d’un an d’at­tente, il est en­fin of­fert sur le site Wa­ke­mate.com, pour 50 US $. J’en fe­rai l’es­sai au cours des pro­chaines se­maines.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.