En­tendre la voix de sa fille

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE -

Il par­le­ra de la dé­cou­verte de la voix de sa fille Amé­lie, 30 ans, avec émo­tion. «Mal­gré toutes les em­bûches, nous ne nous sommes pas per­dus. C’est une au­to­di­dacte qui a une voix de ve­lours. Elle fe­ra un pre­mier al­bum; je le lui sou­haite, mal­gré ce dur mé­tier. Chan­ter avec elle et en­tendre sa voix fut l’un des grands bon­heurs de cet al­bum.» C’est une chan­son net­te­ment à dé­cou­vrir, sur cet al­bum: T’ai­mer quelque part, avec Amé­lie Ada­mo. En­fin, dans la chan­son, Amé­lie Ada­mo dit rendre hom­mage à Georges Bras­sens : « Et j’ose dire un gros mot: cul; oh, pour moi, c’est un pas énorme, car je ne dis ja­mais de tels mots», lance-t-il, en riant. Ada­mo avait une bonne voix, lors de cet ap­pel, et il est fier de cet al­bum qui le rend, ma foi, très heu­reux. «J’ai don­né beau­coup à ce mé­tier, par­fois, je n’ai pas été rai­son­nable pour les miens. Au­jourd’hui, je suis plus sage et je rat­trape le temps per­du, car je crois que j’ai abu­sé un peu de leur pa­tience», conclut-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.