SONPARTY du temps des Fêtes

MON­TRÉAL | La voix est bonne. Éric La­pointe sent le bon­heur. En pleine pré­pa­ra­tion pour la on­zième édi­tion de son Par­ty du temps des Fêtes, cette se­maine, le ro­ckeur avait l’im­pres­sion de dé­bal­ler le plus beau des ca­deaux. Mi­chelle Coudé-Lord

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Mi­chelle Coudé-Lord MCLORD@JOUR­NALMTL.COM

Pen­dant que la mu­sique fait rock sur la scène, ses amis ro­ckeurs étant en pleine ré­pé­ti­tion, Éric La­pointe parle comme un en­fant tout ex­ci­té.

« Écoute ça : j’ai avec moi mon frère, Hu­go, mon père, Pagliaro, mon ami, Jo­nas, et on se pré­pare tout un par­ty. Une tren­taine de chan­sons, un show de plus de deux heures. Va fal­loir que le monde soit prêt à fê­ter avec nous, car on va en don­ner », lance-t-il, en en­tre­vue au Jour­nal.

LE PU­BLIC LUI DIT OUI

Son al­bum, qui vient tout juste d’être lan­cé, Le ciel de mes com­bats, est le meilleur ven­deur au pays. Dire qu’Éric La­pointe a eu des doutes quant à la créa­tion.

« Sa­voir que les gens croient en­core à ce point en moi me donne de la bonne éner­gie. Ça me fait chaud au coeur, car je sais tout ce que j’ai mis comme ef­fort dans cet al­bum. Que ça plaise me force à bien faire les choses dans la pré­pa­ra­tion de mon fu­tur spec­tacle, en 2011. »

L’an­née 2010 a donc été une an­née de ré­flexion et de créa­tion pour Éric La­pointe.

« Une an­née où je me suis re­fait aus­si confiance et ce fut de bien belles re­trou­vailles avec Ro­ger Ta­bra et mes

chums mu­si­ciens. En mu­sique, je crois au tra­vail d’équipe. C’est le cas, par exemple, pour ce Par­ty des Fêtes d’Éric La­pointe, mis sur pied il y a onze ans. Pas évident de trou­ver des gens dis­po­nibles pour cette pé­riode des Fêtes, mais voi­là, main­te­nant, nous nous sommes créé une vé­ri­table fa­mille sur scène, et Dieu qu’on a du fun avec le pu­blic. Cette an­née, je crois que ça va al­ler en­core plus loin », ra­conte le ro­ckeur, sur un ton convain­cu.

SUR LA ROUTE AVEC PAG : LE RÊVE

La mu­sique sonne en­core plus fort. Pag fait en­core plus de bruit.

« Quand tu te dis que tu vas de­man­der à Pag d’être sur scène avec toi, tu te dis : Et s’il me di­sait non? Mon Dieu!’’ Mais c’est mal le connaître ; il n’a pas at­ten­du une seule se­conde, et bang! Le voi­là dans l’équipe, et je vous as­sure que c’est tout un joueur », lance-t-il heu­reux comme un pe­tit gars.

BÉ­BÉ QUI FRAPPE À LA PORTE

L’an­née 2011 le ver­ra de­ve­nir pa­pa. Son fils, Ch­ris­tophe-Ar­thur, frappe dé­jà pas mal le ventre de sa mère, nous dit Éric La­pointe.

« J’ai pas mal hâte d’y voir la face. Ça se­ra un grand mo­ment, et je sais dé­jà que je pour­rai chan­ter son nom; je l’ai tes­té. Ça va nour­rir l’homme et le créa­teur que je suis, c’est cer­tain. Ça pro­met pour 2011, avec mon pe­tit et mon nou­veau spec­tacle, mais avant, je fête avec mon monde et j’in­vite les gens à ve­nir avoir du fun et à s’amu­ser avec nous ».

Heu­reux, Éric La­pointe? Dé­fi­ni­ti­ve­ment. Le Par­ty d’Éric La­pointe : hier, il a don­né son pre­mier spec­tacle au Mé­tro­po­lis, pour y re­ve­nir fi­nir le tout le 31 dé­cembre, tou­jours dans cette salle mont­réa­laise; le 23 dé­cembre, sa gang fête à la salle Al­bert-Rous­seau, à Québec, le 29 dé­cembre à la Sa­gue­néenne, à Chi­cou­ti­mi, et le 31, au Mé­tro­po­lis. Puis, ses fans qui veulent le suivre à Va­ra­de­ro, du 4 au 11 fé­vrier, avec les Lo­co Lo­cass, Pe­ter MacLeod et Jo­nas, et avoir droit à des spec­tacles sur la plage, peuvent ré­ser­ver au 514 705-0507 ou avec voya­ge­sud@spor­tifs.qc.ca

PHOTO JO­CE­LYN MALETTE

Éric La­pointe et ses com­plices du temps des Fêtes pour son par­ty 2011... Mi­chel Pagliaro, Jo­nas et Hu­go La­pointe... «Ça va être tout un par­ty... je vous l’as­sure», lance un Éric La­pointe, qui fi­nit son an­née 2010 bien dans sa peau et dans sa vie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.