Des pres­ta­tions dignes d’un os­car

Dans Le dis­cours du roi, de Tom Hoo­per, Co­lin Firth, Geoffrey Rush et He­le­na Bon­ham Car­ter livrent des pres­ta­tions dignes d’un os­car.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Isabelle Hontebeyrie Agence QMI

Film de Tom Hoo­per : met­tant en ve­dette Co­lin Firth, Geoffrey Rush et He­le­na Bon­ham Car­ter. À l’af­fiche dès le 22 dé­cembre. Le dis­cours du roi ★★★★

Al­bert (Co­lin Firth), duc d’York et frère ca­det d’Édouard (Guy Pearce), est bègue. En 1925, son dis­cours lors de l’ex­po­si­tion co­lo­niale de Wem­bley est une épreuve ter­rible, à la fois pour ce prince et pour l’au­di­toire. Sa femme, Elizabeth (He­le­na Bon­ham Car­ter) lui sug­gère de consul­ter Lio­nel Logue (Geoffrey Rush), un or­tho­pho­niste aus­tra­lien peu or­tho­doxe, qui lui fait faire une sé­rie d’exer­cices des­ti­nés à amé­lio­rer son élo­cu­tion. Après la mort de George V (Mi­chael Gam­bon) et l’ab­di­ca­tion d’Édouard, Al­bert de­vient roi, bien mal­gré lui.

Le scé­na­rio de Da­vid Seid­ler est un bi­jou et les dia­logues entre Al­bert et Lio­nel sont ab­so­lu­ment sa­vou­reux − quelques ré­pliques hu­mo­ris­tiques et bien sen­ties sur la mo­nar­chie sont un ré­gal. La réa­li­sa­tion de Tom Hoo­per (son John Adams té­lé­vi­sé avec Paul Gia­mat­ti dans le rôle prin­ci­pal était l’une des meilleures sé­ries té­lé­vi­sées de 2008) est ex­cel­lente : chaque plan est étu­dié pour faire pas­ser l’état psy­cho­lo­gique des per­son­nages − la len­tille fi­sheye sou­li­gnant par­fai­te­ment l’in­adé­qua­tion du fu­tur sou­ve­rain − et la mu­sique d’Alexandre Des­plat est brillam­ment ju­me­lée à du Bee­tho­ven, du Brahms et du Mo­zart.

Mais tout ce­ci ne se­rait rien sans la pres­ta­tion des trois ac­teurs. Co­lin Firth joue par­fai­te­ment les nuances de ce sou­ve­rain im­pro­bable, à la fois do­té d’un sale ca­rac­tère et conscient de son droit di­vin, tout en étant in­sé­cure et au­to­cri­tique. Geoffrey Rush pro­pose un Lio­nel Logue qui jure avec l’es­ta­blish­ment bri­tish et qui im­pose au prince des règles de dia­logue éga­li­taires et dé­fiant les conven­tions.

He­le­na Bon­ham Car­ter est éblouis­sante dans le rôle d’Elizabeth (mère de la reine Elizabeth et de la prin­cesse Mar­ga­ret). Ce rôle de sou­tien lui va comme un gant : elle adopte les ma­nié­rismes des Wind­sor et la sil­houette de celle qui de­vien­dra la reine mère.

Ré­com­pen­sé au Fes­ti­val des films de To­ron­to, mis en no­mi­na­tion dans huit ca­té­go­ries aux Bri­tish Independent Film Awards, Le dis­cours du roi est sans conteste l’un des meilleurs films de l’an­née.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.