Les grands ou­bliés de 2010

La fin de l’an­née qui se pro­file à l’ho­ri­zon si­gnale le re­tour d’une tra­di­tion que nous nous de­vons de res­pec­ter, mais c’est un exer­cice nous pro­dui­sant le même ef­fet que d’em­bras­ser une grand-mère qui ne s’est pas bros­sé les dents de­puis la Se­conde Guerr

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Steve Tilley Agence QMI

L’humble chro­ni­queur a beau pos­sé­der la force de 10 hommes, il ne dis­pose tout de même que de ses deux seules mains. Il y a donc des li­mites au nombre de jeux aux­quels peuvent jouer deux pouces dans une se­maine, un mois ou un an don­né.

De ce fait, plu­sieurs titres de qua­li­té fi­nissent par échap­per à notre at­ten­tion et ne font donc pas l’ob­jet d’une cri­tique sur ces pages.

D’ici peu, nous jet­te­rons un re­gard sur les meilleurs jeux de l’an­née 2010, mais la pré­sente chro­nique ser­vi­ra plu­tôt à nous faire par­don­ner d’avoir ou­blié ces autres ex­cel­lents jeux (de par­faits pré­sents pour le bas de Noël, in­ci­dem­ment). Nous avons tou­te­fois des jus­ti­fi­ca­tions pour ces omis­sions. Dix, pour être pré­cis.

DONKEY KONG COUN­TRY RE­TURNS (WII)

Mal­gré un as­pect ma­té­riel qui com­mence à ac­cu­ser son âge, la Wii a joui d’une ex­cel­lente an­née sur le plan des jeux, mar­quée entre autres par cet hom­mage néo ré­tro à l’ori­gi­nal Donkey Kong Coun

try. Mal­heu­reu­se­ment, le jeu est pas­sé in­aper­çu puisque pu­blié à la fin no­vembre, ce mo­ment de l’an­née où les nou­veaux jeux sortent par di­zaines pour ré­col­ter les fruits du ma­ga­si­nage de Noël.

BOR­DER­LANDS : GAME OF THE YEAR EDI­TION (360, PS3, PC)

Cette aven­ture épique pos­ta­po­ca­lyp­tique ac­cla­mée par la cri­tique fi­gure pour une deuxième an­née consé­cu­tive sur la liste des jeux qui nous ont glis­sé entre les doigts et oc­cupe le som­met de la pile des jeux aux­quels nous nous pro­met­tons de jouer un jour, lors de nos temps libres. Mais, à notre époque, ré­fé­rer à du temps libre re­lève fran­che­ment de l’uto­pie.

FABLE III (360)

Mais à quoi donc pen­saient les res­pon­sables de la Xbox en pu­bliant la troi­sième mou­ture de cette sé­rie d’aven­ture bien-ai­mée quelques jours seule­ment avant la sor­tie du phé­no­mène qu’est le pé­ri­phé­rique Ki­nect? Le titre a bien re­çu quelques cri­tiques tièdes, mais nous avons ter­mi­né et ap­pré­cié les deux pre­miers jeux Fable et au­rions sou­hai­té la sor­tie de Fable III lors d’une pé­riode plus calme.

NBA 2K11 (TOUTES LES PLA­TE­FORMES)

Le der­nier jeu de basket de 2K Sports a été sa­cré jeu spor­tif de l’an­née par des jour­na­listes dont nous res­pec­tons l’opi- nion. Ce­pen­dant, le faible in­té­rêt de votre chro­ni­queur pour les jeux de basket en gé­né­ral ne l’a pas in­ci­té à vé­ri­fier si la ten­dance se main­tien­drait avec ce­lui-ci.

DJ HE­RO 2 (360, PS3, WII)

Le pre­mier DJ He­ro fut une ex­pé­rience em­bal­lante et, sans au­cun doute, cette suite nous fe­ra éven­tuel­le­ment à son tour dé­chi­rer d’en­thou­siasme les pla­tines (le jeu est dans la même pile que Bor­der­lands). Mais DJ He­ro 2 a été lan­cé en même temps que le ten­ta­cu­laire, in­ter­mi­nable et fi­na­le­ment dé­ce­vant Fal­lout : New Ve­gas et fut consé­quem­ment en­ter­ré comme un scor­pion so­li­taire pris dans une tem­pête de sable.

GOD OF WAR : GHOST OF SPAR­TA (PSP)

Étant jus­te­ment de cette es­pèce, nous consi­dé­rons que les hommes chauves et fu­rieux mé­ritent au­tant de res­pect que leur pro­chain. Ce­pen­dant, God Of War III a rem­pli à ras bord notre vase Kra­tos et peu im­porte la qua­li­té de Ghost Of Spar­ta (pa­raît-il que le jeu vaut vrai­ment la peine de s’y ar­rê­ter), nous avons dé­ci­dé de prendre une longue pause bien mé­ri­tée, loin des hur­le­ments et des en­tre­prises ul­tra-san­glantes de Kra­tos.

BAYO­NET­TA (360, PS3)

Avec ses airs de Sa­rah Pa­lin et ses… euh, pis­to­lets géants, l’hé­roïne ti­tu­laire de ce jeu s’est avé­rée l’un des per­son­nages d’ac­tion les plus sexy de l’an­née. À titre d’ex­cuse pour avoir omis d’es­sayer ce jeu pu­blié au dé­but du mois de jan­vier : un len­de­main de veille du jour de l’An anor- ma­le­ment pro­lon­gé, ain­si que la sor­tie de l’ex­cellent Dark­si­ders. N’est-ce pas que nous mé­ri­tons la fes­sée, Bayo­net­ta?

CAVE STORY (WII)

On ne peut plai­der l’igno­rance de la loi en cour lors­qu’on est ac­cu­sé d’un crime, mais peut-être ce­la suf­fi­ra-t-il à nous ex­cu­ser d’avoir lais­sé fi­ler ce jeu WiiWare ex­cep­tion­nel, com­mer­cia­li­sé en mars, mais ap­pa­ru il y a quelques se­maines seule­ment sur l’écran de notre ra­dar per­son­nel. Il y a éga­le­ment une toute ré­cente ver­sion du jeu pour Nin­ten­do DS.

SPI­DER-MAN : SHAT­TE­RED DI­MEN­SIONS (360, PS3, WII, PC)

Pour cer­tains, cette aven­ture qua­druple se veut la ré­ponse du fi­dèle homme-arai­gnée au fan­tas­tique Bat­man : Ar­kham Asy­lum, mais en ce qui nous concerne, une co­pie de Shat­te­red Di­men­sions ne nous est par­ve­nue que plu­sieurs se­maines seule­ment après le lan­ce­ment du jeu, soit bien après la fe­nêtre idéale pour pu­blier une cri­tique dans un dé­lai rai­son­nable. Al­lons donc, Ac­ti­vi­sion! N’avez-vous ja­mais en­ten­du par­ler de FedEx?

BIOS­HOCK 2 (360, PS3, PC)

Le BioS­hock ori­gi­nal fut un jeu in­croyable, mais le fait que cette suite ait été le fruit des ef­forts d’une nou­velle équipe de dé­ve­lop­pe­ment a eu pour ef­fet de si­phon­ner notre en­vie de plon­ger de nou­veau dans le monde sous-ma­rin de Rap­ture. Le pro­chain BioS­hock In­fi­nite ne fi­gu­re­ra sur au­cune liste de jeux ou­bliés, pro­messe de chro­ni­queur.

Spi­der-Man

Fable III

Donkey Kong Coun­try Re­turns

DJ He­ro 2

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.