Le ro­cka­billy re­vu et re­vam­pé

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME -

Le style ro­cka­billy était en voie de folk­lo­ri­sa­tion avan­cée pen­dant les an­nées 90, puis il est par­ve­nu à re­naître de ses cendres il y a en­vi­ron 10 ans, à la fa­veur d’une fu­sion avec d’autres modes qui ne lui étaient pas for­cé­ment as­so­ciées au dé­part. C’est ain­si que le ma­ga­zine Ol’ Skool Rodz mé­lange al­lé­gre­ment le genre pin-up des an­nées 40 ou 50 avec ce­lui as­so­cié aux mo­tards (avec les ta­touages, le cuir et le style avia­teur) ou avec les modes go­thiques et bur­lesques. C’est un peu comme si dif­fé­rents genres ayant co­ha­bi­té pen­dant la dé­cen­nie 1950 avaient dé­ci­dé de se ré­con­ci­lier et de fu­sion­ner un de­mi-siècle plus tard. Le pro­gramme du Ro­cka­billy Wee­kend de Las Ve­gas, du 21 au 24 avril 2011, an­nonce une per­for­mance de Jer­ry Lee Le­wis et un spec­tacle bur­lesque, des dé­fi­lés de mode des an­nées 50, des ex­po­si­tions de

hot rods et… des « bars ou­verts 24 heures, avec pis­cines ».

Les ar­tistes du hot rods ne se contentent pas de res­tau­rer de vieux vé­hi­cules, mais ils en font des spé­ci­mens uniques. La com­mu­nau­té amé­ri­caine des ama­teurs de hot rods est tis­sée ser­ré : l’édi­to­rial de ce nu­mé­ro de

Ol’ Skool Rodz rend hom­mage à trois pion­niers du mou­ve­ment ré­cem­ment dé­cé­dés, et l’on de­vine que la mort de ces hommes a plon­gé dans le deuil plu­sieurs mil­liers de membres de la fra­trie hot rods. « Les voi­tures ne sont qu’une ex­cuse, af­firme ce même édi­to­rial (non si­gné). C’est sûr que les voi­tures sont une grande at­trac­tion. Mais ce sont les gens qui font qu’un évé­ne­ment hot rods de trois jours passe aus­si vite. Ce sont les gens qui font qu’on n’a pas en­vie de s’en al­ler même quand on a les pieds en­do­lo­ris d’avoir mar­ché et de s’être te­nu de­bout sur l’as­phalte pen­dant toute la jour­née. Ce sont les gens qui nous font veiller jus­qu’à 2 h du ma­tin dans le bar de l’hô­tel long­temps après la fin de l’ex­po­si­tion. C’est ce genre de ca­ma­ra­de­rie qui fait que cer­tains clubs sont aus­si tis­sés ser­ré. Nous avons tous en­ten­du l’ex­pres­sion vou­lant que les amis soient une fa­mille que l’on choi­sit. C’est vrai. »

À Mon­tréal, vous pou­vez par­ti­ci­per au fes­ti­val Red Hot & Blue. Ce­lui-ci se dé­rou­le­ra du 1er au 4 sep­tembre 2011, mais les billets sont dé­jà en vente. In­fo : ro­cka­billy­jam.com.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.