Spé­cial des Fêtes

Oui, un « spé­cial des Fêtes » qui va m’ame­ner un peu en de­hors des sen­tiers (de neige, évi­dem­ment) bat­tus de cette chro­nique.

Le Journal de Quebec - Weekend - - SAVEURS -

Comme nous sommes à une se­maine de Noël, et comme ce se­ra en plus ma der­nière chro­nique de l’an­née (le jour­nal n’est pas pu­blié le 25 dé­cembre et le 1er jan­vier), je me per­mets de vous pro­po­ser cette se­maine des pro­duits qui sortent de l’or­di­naire. Des pro­duits, chers pour la plu­part, qui de­vraient faire à coup sûr le bon­heur de ceux qui les re­ce­vront en ca­deau, mais aus­si des vins plus abor­dables qui sau­ront faire hon­neur à vos tables des Fêtes.

PAS D’AL­COOL

Com­men­çons par un vin dés­al­coo­li­sé. En­fin, presque com­plè­te­ment dés­al­coo­li­sé puis­qu’il ne contient que 0,5 % d’al­cool. √ Na­tu­reo 2009, Free, Mus­cat, Torres (8,95 $) : nez simple, mais agréable, belle aci­di­té en bouche qui vient ef­fi­ca­ce­ment contre­ba­lan­cer les 8,5 grammes de sucre que contient le vin, jo­lies sa­veurs de mus­cat; 150 cin­quante caisses de ce vin de­vaient être dis­tri­buées cette se­maine.

BLANCS

√ Monte Fio­ren­tine 2009, Soave Clas­si­co, Ca’ Ru­gate (19,10 $) : un brin per­lant en bouche, frais et lé­ger, pe­tit cô­té miel­lé dans les sa­veurs, on ap­pré­cie­ra sa fi­nesse et sa pu­re­té d’ex­pres­sion. √ Mo­rey-Saint-De­nis Monts Lui­sants 2007, Jean-Claude Bois­set (44 $) : « Wow! » C’est le pre­mier mot que j’ai écrit quand j’ai goû­té ce bourgogne re­mar­quable. Qui nous vient en plus d’une ap­pel­la­tion où on ne fait pra­ti­que­ment que du vin rouge (les blancs comptent pour moins de 1 %). Nez très fin sur la noi­sette, bouche riche, à la fois grasse et élan­cée, sa­veurs sub­tiles et in­tenses, en­semble gra­cieux, les mots me manquent pour dé­crire tout le plai­sir que m’a don­né ce vin. Dis­po­nible uni­que­ment dans les bou­tiques Si­gna­ture. √ Cor­ton-Char­le­magne Grand Cru 2007, Do­maine Du­breuil-Fon­taine (88 $) : un autre bourgogne blanc re­mar­quable, dé­li­cat en sa­veurs, mais so­lide en même temps, d’une grande fraî­cheur et d’une vi­vi­fiante jeu­nesse. Lui aus­si n’est dis­po­nible que dans les bou­tiques Si­gna­ture.

ROUGES

√ Do­maine La Croix d’Aline 2008, Saint-Chinian (15,30 $) : j’ai eu un coup de coeur pour ce vin fait de sy­rah (60 %) et de gre­nache (40 %). Belle note de gi­rofle au nez, fruit écla­tant en bouche, une bouche souple, fraîche, équi­li­brée, épi­cée en fi­nesse, pe­tite touche de ré­glisse dans les sa­veurs. À ce prix, on lève notre cha­peau. √ Ca­ber­net Sau­vi­gnon Ken­wood 2005, Ar­tist Se­ries, So­no­ma (67,50 $) : un vrai bon « cab » de la Ca­li­for­nie, vi­neux, char­meur, avec un port de tête droit et élé­gant que ne re­nie­rait pas un châ­teau bor­de­lais. √ Ca­sa­no­va di Ne­ri 2005, Te­nu­ta Nuo­va, Bru­nel­lo di Mon­tal­ci­no (70 $) : un ma­gni­fique bru­nel­lo à la trame ser­rée, struc­tu­ré, à la fois puis­sant et fin, sa­veurs in­tenses et dé­taillées, tex­ture riche et veloutée; un grand vin, tout sim­ple­ment. √ Pi­not Noir Fel­ton Road Ban­nock­burn 2008, Cen­tral Ota­go (59,50 $) : un pi­not élé­gant, frais et char­meur, avec une pe­tite trace de fu­mée, à ser­vir à votre « beauf » pré­fé­ré pour le convaincre qu’on fait du bon pi­not noir en Nou­velle-Zé­lande. Ce n’est pas don­né, mais c’est l’un des meilleurs du pays.

LI­QUEURS

√ Ex­tase X.O. Le­jay-La­goute (91,75 $), une li­queur d’orange à 40 de­grés fait avec du Co­gnac X.O. Har­mo­nie to­tale entre la puis­sance chaude de l’al­cool et la fi­nesse des sa­veurs de l’orange. Je ne connais pas sur le mar­ché une autre li­queur d’orange qui réus­sit à ce point à cer­ner l’es­sence même de ce fruit. Une li­queur de mé­di­ta­tion. √ Belle de Brillet (41,50 $), une li­queur de poire éla­bo­rée aus­si avec des eaux-de-vie de co­gnac qui titre 30 de­grés. Il faut, dit-on, dix ki­los de poires pour faire une bou­teille de cette autre dé­li­cieuse li­queur. Une li­queur un peu moins puis­sante que la pré­cé­dente, mais au frui­té ab­so­lu­ment ex­quis. En­core ici, on réus­sit une ex­trac­tion re­mar­quable de l’es­sence du fruit.

POMME

√ Ver­ger de Glace, Cidre de Glace, Ci­dre­rie Pomme du St-Laurent (23,85 $ — 375 ml) : un bon cidre de glace moins su­cré que d’autres, moins si­ru­peux, do­té d’une belle aci­di­té qui lui per­met d’af­fi­cher un pe­tit cô­té aé­rien fort agréable. Frais et élé­gant. √ Givre de St-Jo­seph, Cidre de Glace, Ver­ger La­croix (22,85 $ — 375 ml) : peut-être un rien plus su­cré que le pré­cé­dent, lui aus­si af­fiche une belle vi­va­ci­té. Un cidre de glace har­mo­nieux et fin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.