DES VE­DETTES LES DÉ­PASSENT .. LES BORNES. ET QUI SE SÉ­PARENT

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Mi­chael Recht­shaf­fen Ca­si­no Jack).

HOL­LY­WOOD | Ce ne fut pas la meilleure des an­nées, ni la pire. Mais 2010 n’a pas man­qué de drames au cours des­quels des ve­dettes ont fait preuve d’un com­por­te­ment qui a dé­pas­sé les bornes.

Char­lie Sheen, qui s’était dé­jà si­gna­lé l’an­née pré­cé­dente en agres­sant sa femme Brooke Muel­ler le jour de Noël, a fait par­ler de lui en 2010 en sac­ca­geant sa chambre à l’hô­tel Pla­za, à New York, dans un ac­cès de rage ali­men­té par l’al­cool et la drogue.

Pen­dant ce temps-là, Lind­say Lo­han s’est fi­na­le­ment re­trou­vée der­rière les bar­reaux – pen­dant 14 jours pour être pré­cis. Ce sé­jour en pri­son n’a tou­te­fois pas éclip­sé sa per­for­mance de­vant le tri­bu­nal pen­dant la­quelle la co­mé­dienne n’a né­gli­gé ni les larmes ni des ongles ma­nu­cu­rés de fa­çon dou­teuse (le doigt d’hon­neur en mi­nia­ture peint sur un de ses ongles a fait ja­ser).

Bel ef­fort de Li­Lo et Char­lie, mais quand vient le temps de dé­truire une car­rière, Mel Gib­son rem­porte la palme. Les com­men­taires ra­cistes rem­plis de hargne qu’il a di­ri­gés au té­lé­phone contre son ex-femme Ok­sa­na Gri­go­rie­va, com­bi­nés à une en­quête po­li­cière pour vio­lence conju­gale et né­gli­gence en­vers un en­fant, ont mis un terme à tout es­poir de re­tour au grand écran pour lui.

Cet épi­sode a re­por­té in­dé­fi­ni­ment la pré­sen­ta­tion du pro­chain film de Gib­son dans le­quel il in­ter­prète un di­ri­geant d’en­tre­prise qui com­mu­nique avec une ma­rion­nette en forme de cas­tor.

Plus tôt dans l’an­née, per­sonne ne connais­sait la re­la­tion­niste des ve­dettes Ron­ni Cha­sen à l’ex­té­rieur des cercles d’Hol­ly­wood. Mais son meurtre – elle a été dé­cou­verte trouée de balles dans sa Mer­cedes — a pro­pul­sé son nom au pal­ma­rès des crimes les plus mys­té­rieux de la ca­pi­tale du ci­né­ma.

Même si la po­lice de Be­ver­ly Hills a an­non­cé que le crime sem­blait être une ten­ta­tive de vol qui au­rait mal tour­né, com­mise par un ex-dé­te­nu (qui s’est en­suite sui­ci­dé), plu­sieurs doutent de cette ver­sion des faits. Beau­coup de ques­tions im­por­tantes res­tent tou­jours sans ré­ponse.

Un autre tueur a fait des ra­vages, en 2010 : les mé­di­ca­ments d’or­don­nance.

On au­rait pu croire que les morts de Mi­chael Jackson, d’An­na Ni­cole Smith et d’Heath Led­ger en au­raient fait ré­flé­chir plus d’un dans l’in­dus­trie du spec­tacle. Ce ne fut pas le cas. Les sur­doses de mé­di­ca­ment ont ain­si eu rai­son de l’ac­teur Co­rey Haim et du réa­li­sa­teur George Hi­cken­loo­per (

DE NOM­BREUSES RUP­TURES

Et puis, il a eu les dé­boires conju­gaux de San­dra Bul­lock. Le 7 mars, elle ob­te­nait la consé­cra­tion en dé­cro­chant l’Os­car de la meilleure ac­trice. Mais, deux se­maines plus tard, le des­tin pre­nant un autre tour­nant : des ré­vé­la­tions sur­gis­saient sur la liai­son que son ma­ri Jesse James en­tre­te­nait avec une man­ne­quin de­puis 11 mois.

Face à l’ad­ver­si­té, San­dra Bul­lock a gar­dé la tête haute et elle en est sor­tie gran­die aux yeux du pu­blic.

Mais Bul­lock et James ne furent pas les seuls à rompre, en 2010. D’autres couples que l’on croyait in­sé­pa­rables ont mis aus­si un terme à leur union, comme Cour­te­ney Cox et Da­vid Ar­quette, Jim Car­rey et Jen­ny McCar­thy, Eva Lon­go­ria et To­ny Parke, et Ch­ris­ti­na Agui­le­ra et le pro­duc­teur de mu­sique Jor­dan Brat­man.

L’an­née ne fut pas meilleure pour les couples com­po­sés d’ac­trices et de réa­li­sa­teurs. Kate Win­selt et Sam Mendes, Ra­chel Weisz et Dar­ren Aro­nof­sky ain­si que Jen­ni­fer Ja­son Leigh et Noah Baum­bach se sont éga­le­ment sé­pa­rés.

La chan­teuse Ka­ty Perry, elle, a choi­si la voie in­verse. Elle s’est ma­riée en Inde avec le mau­vais gar­çon Rus­sell Brand dans une cé­ré­mo­nie hin­doue haute en cou­leurs. Pen­dant ce temps, sa car­rière a pour­sui­vi son as­cen­sion avec la sor­tie d’un CD bour­ré de hits qui s’est ven­du jus­qu’à main­te­nant à 800 000 exem­plaires.

Will Smith a peut-être quit­té les feux de la rampe au cours des der­nières an­nées, mais on ne peut pas en dire au­tant de ses en­fants. Tan­dis que son fils de 12 ans, Ja­den,den, fai­sait son dé­but au ci­né­ma dans une nou­velle ver-ver­sion du Ka­ra­té Kid, , sa fille Willow, 10 ans, connais­sait le suc­cès en chan­son avec son hit dance Whip My Hair. Mi­gnon ou bi­zarre? Nous di­rions un peu des deux.

Le mot de la fin est ré­ser­vé à la sé­rie de té­lé­réa­li­té contro­ver­sée Jer­sey Shore, dif­fu­sée aux États-Unis, sur les ondes de MTV (mais qui ne l’est pas en­core au Qué-Québec).

La­La fausse brune Snoo­ki a ob­te­nu un contrat pour écri-écrire un livre; le per­son­nage qui s’ap­pelle The Si­tua­tion a pro­duit­pro­duit un DVD d’exer­cice et il est de­ve­nu porte-pa­role pour les vi­ta­mines GNC. Jer­sey Shore est en train de de­ve­nir une in­dus­trie. Au­ront-ils leur émis­sion de des­sins ani­més le sa­me­di ma­tin?

En somme, plus ça change, plus c’est pa­reil dans le mer­veilleux monde du show-bu­si­ness, aux États-Unis.

Lind­sey Lo­han a en­core fait par­ler d’elle en 2010.

Char­lie Sheen

Ok­sa­na Gri­go­rie­va et Mel Gib­son

Da­vid Ar­quette et Cour­te­ney Cox

To­ny Par­ker et Eva Lon­go­ria

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.