EN­PLEINE EF­FER­VES­CENCE

Comme c’est le cas de tout ce qui concerne Ava­tar, James Ca­me­ron a éle­vé la tech­no­lo­gie 3D à un ni­veau in­édit en 2010. À tel point que le réa­li­sa­teur est notre Per­son­na­li­té de l’an­née dans le do­maine du di­ver­tis­se­ment. Ce n’est donc pas seule­ment en rais

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA WEEKEND - Bruce Kirk­land

Si l’ex­pé­rience Ava­tar a réus­si à re­don­ner un ca­chet spé­cial à la tra­di­tion­nelle sor­tie au ci­né­ma, les films ne sont dé­sor­mais qu’un des vo­lets d’ex­pres­sion de la nou­vel- le ef­fer­ves­cence 3D, éga­le­ment dy­na­mi­sée par les jeux vi­déo et les évé­ne­ments spor­tifs.

Les joueurs ex­perts s’y connaissent en gad­gets et la 3D, qui peut s’avé­rer sen­sa­tion­nelle dans l’uni­vers du jeu vi­déo, y pro­gresse à pas de géant dans un mi­lieu pro­pi- ce. Quant aux sports, cer­tains évé­ne­ments sont main­te­nant dif­fu­sés en 3D au Ca­na­da, aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Même Ho­ckey Night in Ca­na­da est en­tré de­puis peu dans le jeu avec deux matchs de la Ligue na­tio­nale im­pli­quant les Ca­na­diens de Mon­tréal. Une pre­mière par­tie a été dif­fu­sée en 3D le 11 dé­cembre der­nier contre les Maple Leafs, au Gar­den de To­ron­to. Le se­cond match en 3D au­ra lieu le 20fé­vrier pro­chain, alors que les Ca­na­diens vi­si­te­ront les Flames à Cal­ga­ry, dans le cadre de la clas­sique Hé­ri­tage au stade McMa­hon.

DES OBS­TACLES

Le pro­blème, se­lon les ex­perts, c’est que seuls cer­tains sports valent la peine d’être vi­sion­nés en 3D et ce sont les prises de vue de l’ac­tion au ni­veau du sol qui se prêtent le mieux à ce genre de dif­fu­sion. Les vues de haut, tra­di­tion­nelles au ho­ckey, sont beau­coup moins ef­fi­caces dans ce mé­dia.

La 3D gagne tout dou­ce­ment les do­mi­ciles et des té­lé­vi­seurs 3D sont main­te­nant of­ferts dans toutes les bou­tiques d’élec­tro­nique, mais est-ce que les gens les achètent?

TECH­NO­LO­GIE COM­PLEXE

Le pay­sage sté­réo­sco­pique est com­plexe, tout comme l’est la tech­no­lo­gie. Nous fai­sons face en 3D à des obs­tacles aux­quels se heurtent les cher­cheurs de­puis les an­nées

1830, alors qu’ils ont dû ré­flé­chir pour la pre­mière fois à la fa­çon de créer l’illu­sion de pro­fon­deur dans le vi­sion­ne­ment de pho­to­gra­phies.

La tech­no­lo­gie pro­duit tou­jours de la fa­tigue ocu­laire, quoique plus au même de­gré que ce qu’ont connu les spec­ta­teurs du cé­lèbre film de sé­rie B Bwa­na De­vil en 1952, dont la sor­tie avait alors sus­ci­té une fo­lie 3D qui s’em­pa­ra briè­ve­ment de Hol­ly­wood. Les vieux sys­tèmes 3D étaient ce­pen­dant gauches et sim­plistes.

De nos jours, les nou­veaux sys­tèmes sont so­phis­ti­qués et les lu­nettes, plus confor­tables. Par contre, comme c’était le cas dans les an­nées 50, de même que lors des pre­miers es­sais de films 3D vers 1915, il y a tou­jours une im­por­tante perte de lu­mière. Se­lon M. Ca­me­ron, le vi­sion­ne­ment d’Ava

tar en 3D a beau être spec­ta­cu­laire, le spec­ta­teur ne voit tout de même qu’une frac­tion de l’in­ten­si­té lu­mi­neuse des images qu’il a réa­li­sées. Ce dé­faut propre à la 3D est pré­sent dans toutes ses formes de dif­fu­sion.

Ce­la n’a pas em­pê­ché l’ar­ri­vée d’Ava­tar sur le mar­ché du di­ver­tis­se­ment 3D à do­mi­cile. Mal­gré l’an­nonce, en no­vembre der­nier, par M. Ca­me­ron que la ver­sion 3D pour ci­né­ma-mai­son de son film ne sor­ti­rait pas avant 2011, celle-ci est dé­jà en ma­ga­sin, gra­cieu­se­té de Pa­na­so­nic. Le fa­bri­cant le plus dy­na­mique dans le do­maine des té­lé­vi­seurs 3D vient en ef­fet de conclure une en­tente de par­te­na­riat ex­clu­sif: dans des bou­tiques ca­na­diennes et amé­ri­caines par­ti­ci­pantes seule­ment, une ver­sion d’Ava­tar en trois disques 3D est cou­ram­ment of­ferte en prime, avec deux paires de lu­nettes 3D re­char­geables, à l’achat d’un té­lé­vi­seur VIE­RA 3D 2010 de la firme ja­po­naise.

UNE EX­PÉ­RIENCE QUI A UN PRIX

Re­ve­nons donc à notre ques­tion: com­bien y a-t-il de gens qui s’achètent un té­lé­vi­seur 3D, sans comp­ter le lec­teur Blu-ray requis pour l’ex­pé­rience? Notre ex­pert tech­nique chez Bay Bloor Ra­dio à To­ron­to nous a confié que neuf clients sur dix à la re­cherche d’un pre­mier ap­pa­reil HD lui de­mandent spé­ci­fi­que­ment de ne pas les im­por­tu­ner avec la 3D. Ils craignent que le té­lé­vi­seur leur coûte un bras de plus. Le pa­ra­doxe, dit-il, c’est que tous les té­lé­vi­seurs HD haut de gamme in­tègrent main­te­nant la tech­no­lo­gie 3D. En d’autres mots, les meilleurs té­lé­vi­seurs 2D HD sont ca­pables d’af­fi­cher des images en 3D.

Les consom­ma­teurs ré­sistent tout de même à l’idée de pas­ser à la 3D mai­son, sur­tout en rai­son de l’im­por­tant coût sup­plé­men­taire que re­pré­sentent les lu­nettes 3D et l’achat d’un lec­teur Blu-ray pour faire jouer les films. Notre consul­tant tech­nique ré­vèle que pas un client pos­sé­dant dé­jà un té­lé­vi­seur HD ne s’est pré­sen­té en ma­ga­sin pour de­man­der de pas­ser à un ap­pa­reil 3D. Voi­là un in­dice qui semble dé­mon­trer que la 3D à do­mi­cile stagne pour l’ins­tant.

CA­ME­RON, APÔTRE DE LA 3D

Même la ques­tion des films 3D en salle est ou­verte au dé­bat. James Ca­me­ron agit à titre de consul­tant bé­né­vole au­près d’autres réa­li­sa­teurs qui ne sont pas fa­mi­liers avec la tech­no­lo­gie.

« J’ai suf­fi­sam­ment d’ar­gent », dit-il, le sou­rire aux lèvres. « Je crois en la 3D et je ne sou­haite pas être té­moin d’un mau­vais usage de cette tech­no­lo­gie. Je voudrais que les réa­li­sa­teurs se plaisent avec ces ou­tils et n’éprouvent pas d’an­goisse en les uti­li­sant. » Il ajoute que tous les films ne sont pas faits pour la 3D. « N’uti­li­sez ce mé­dia que pour les pro­jets per­ti­nents, pas à tort et à tra­vers. »

Tim Bur­ton est du même avis. «La 3D est gé­niale », dit-il après la sor­tie de son film

Alice au pays des mer­veilles en 3D, au mois de mars der­nier. «Mais il ne s’agit bien que d’un autre ou­til dans le coffre, pas d’une fin en soi. »

JE CROIS EN LA 3D ET JE NE SOU­HAITE PAS ÊTRE TÉ­MOIN D’UN MAU­VAIS USAGE DE CETTE TECH­NO­LO­GIE.

ALICE AU PAYS DES MER­VEILLES (TIM BUR­TON)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.