Le TEMPS DES

Quelques écri­vains d’ici et d’ailleurs ont gen­ti­ment ac­cep­té de dé­voi­ler ce qu’ils comptent faire dans le temps des Fêtes, une pé­riode qui per­met de faire une pause dans un ca­len­drier bien rem­pli et de s’amu­ser. Quatre bé­déistes sym­pa­thiques ont aus­si rép

Le Journal de Quebec - Weekend - - LIVRES WEEKEND - Marie-France Bor­nais Le Jour­nal de Québec

Jen­ni­ferA­hern Jen­ni­fer Ahern ( Le clan des Princes) Princes

«Cette an­née, comme on a des pe­tits en­fants et qu’on a la mai­son qui nous le per­met, on a dé­ci­dé que c’était nous qui al­lions faire le ré­veillon de Noël. On est très contents parce qu’on a dé­mé­na­gé il n’y a pas très long­temps à Re­pen­ti­gny. Donc, on va re­ce­voir la fa­mille de mon conjoint et notre fa­mille et es­sayer de faire quelque chose de très fes­tif, très fa­mi­lial, avec les en­fants et le père Noël. Chaque per­sonne va ap­por­ter un plat, mais on va quand même faire des des­serts et cui­si­ner des choses ré­con­for­tantes et agréables pour tout le monde!»

An­neRo­billard ( Les hé­ri­tiers d’En­ki­diev, Les ailes d’Alexanne)

« J’écri­rai le troi­sième tome des Hé­ri­tiers d’En­ki­diev – Les dieux ai­lés et je pren­drai le temps de re­gar­der les DVD des films que je n’ai pas pu voir du­rant l’an­née! »

Ca­mille Bou­chard ( Un mas­sacre ma­gni­fique)

«Ma blonde et moi, à bord de Ma­ta­ma­ta (et à bord du­quel j’écri­rai tout l’hi­ver), sommes sta­tion­nés dans un cam­ping de la ville de Mis­sion, au Texas. Le Rio Grande est à proxi­mi­té et quand nous nous pro­me­nons le long de la ri­vière, nous pou­vons voir le Mexique sur l’autre rive. Nous cô­toyons ceux qui sont ap­pe­lés ici les Win­ter Texans, c’est-à-dire les Amé­ri­cains qui ha­bitent des États plus au Nord, mais qui viennent pro­fi­ter du cli­mat plus ac­cueillant du Sud pen­dant la sai­son froide. Nous y avons ren­con­tré quelques Qué­bé­cois (ils ne sont pas tous en Flo­ride, que diable!), et nous fê­te­rons Noël avec eux au Club­House du cam­ping, où un pe­tit goû­ter et un échange de ca­deaux sont or­ga­ni­sés. Avec Skype, nous gar­dons contact avec nos fa­milles et nous sui­vrons en di­rect, par ce moyen, une par­tie du ré­veillon chez mon frère à Mon­tréal. »

Vic­tor-Lé­vyBeau­lieu ( Ma vie avec ces ani­maux qui gué­rissent et Bi­bi)

«Noël, c’est avec mes filles. Le jour de l’An, ce se­ra avec mes bêtes : ré­veillon dans l’étable dé­co­rée pour l’oc­ca­sion, as­sis dans ma ber­çante, ha­billé en Mel­chior, Jacques La­brecque chan­tant Mon­sieur Guin­don et le Père Gé­déon : J’ai deux grands boeufs dans mon étable. Un gros fun noir!»

Mar­tine Mar­ti­neLa­tu­lippe La­tu­lippe ( Un lourd si­lence, Mouk le monstre…) monstre…

«Le temps des Fêtes, chez moi, est sy­no­nyme de va­cances en fa­mil­le­fa­mille: on cui­sine, on pa­tine, on fait des forts de neige, on se pré­pare des cho­co­lats chauds qu’on va boire dans le fort après plu­sieurs par­ties de ca­chette scout… On ré­veillonne dans nos fa­milles (trois fois plu­tôt qu’une, du 23 au 25!), on échange des ca­deaux, on joue, on mange, on mange, on mange en­core et le tout se fi­nit sou­vent en chan­sons! Ce que j’aime de cette pé­riode? Les yeux brillants de mes filles, les sou­rires de mes proches, les films de Noël re­gar­dés en fa­mille, sous une grosse dou­dou, tous les quatre l’un contre l’autre, la rou­tine je­tée aux ou­bliettes jus­qu’au re­tour à l’école…»

KimT­huy ( Ru)

«Je ne sais pas en­core si je se­rai à New York avec ma grande fa­mille ou au Lac-Saint-Jean avec ma bel­le­fa­mille. Mais une chose est cer­taine, je prends tou­jours un mo­ment du­rant le temps des Fêtes pour écrire la pre­mière page de mon nou­vel agen­da. Je fais la re­vue de l’an­née qui ve­nait de pas­ser. Je fais cet exer­cice de­puis plus de 10 ans. Et pour­tant, d’une an­née à l’autre, les mêmes mots re­viennent: fa­bu­leux, in­ouï, bé­ni... Alors, peut-être que peu im­porte les évé­ne­ments, la vie me laisse tou­jours le sou­ve­nir d’une fé­li­ci­té.»

Ch­rys­ti­neB­rouillet ( Sous sur­veillance)

«Après le ré­veillon du 24 dé­cembre où je re­çois des amis (la dinde de ma tante Alice far­cie aux noix est au me­nu!), j’irai à Québec pour par­ta­ger un re­pas des Fêtes avec ma fa­mille et je li­rai, li­rai et li­rai en­core tous ces ro­mans dont j’ai en­vie de­puis des se­maines et que je n’ai pas eu le temps de dé­gus­ter du­rant l’au­tomne. Et bien sûr, je se­rai aux four­neaux pour des soupers im­pro­vi­sés avec des co­pains!»

Guillaume Guillau­meMus­so Mus­so ( La fille de pa­pier)

«Je vais pas­ser Noël à New York. À cette pé­riode de l’an­née, Man­hat­tan est ma­gique. Au pro­gram­me­pro­gramme: bal­lade dans Cen­tral Park, West Vil­lage, So­Ho et Lit­tle Ita­ly, mu­sées d’art, co­mé­dies mu­si­cales à Broad­way et re­pé­rages pour mon pro­chain ro­man du cô­té de Brook­lyn.»

Ber­nardWer­ber ( Le rire du cyclope)

«Du­rant le Noël 2010, j’ai bien l’in­ten­tion de faire une pe­tite vi­rée sur ma pla­nète d’ori­gine où j’ai de la fa­mille. Cette pla­nète se si­tue dans la cons­tel­la­tion de la Lyre, un peu sur la gauche après les trois pe­tites étoiles ali­gnées. Ce­la fait long­temps que je ne suis pas re­tour­né sur ma pla­nète et je sais que la plu­part de mes amis et ma fa­mille se font du sou­ci pour tout ce qui m’ar­rive sur la Terre. En fait, ils pensent que j’ai fait une er­reur de ve­nir sur cette pla­nète de cin­glés. Je leur ai dit que ce n’était que pour un mo­ment, mais la ré­pu­ta­tion de la Terre en de­hors du sys­tème so­laire n’est plus à re­faire. Voi­là si­non, je vais leur ra­me­ner plein de ca­deaux en sou­ve­nir

made in Ter­ra et bien sûr, on va man­ger du Sh­murz far­ci, c’est le plat tra­di­tion­nel. Vu la dis­tance, je ne pense pas être ren­tré pour le Nou­vel An ter­rien.»

Maxime Maxi­meC­hat­tam Chat­tam ( Lé­via­temps) Lé­via­temps

«L’an­née der­nière, j’ai pas­sé Noël à New York en pe­tit co­mi­té. L’après-mi­di du 25, nous sommes al­lés nous pro­me­ner à Co­ney Is­land avec un ami : Guillaume Mus­so, qui était éga­le­ment là-bas pen­dant les Fêtes. Cette an­née, ce se­ra plus calme: à la mai­son en fa­mille, au­tour d’une grande table, sous l’ombre et les lu­mières des deux sa­pins (oui, deux, c’est comme ça!). Pour que ce Noël soit un peu ori­gi­nal, nous nous sommes lan­cé un dé­fi : tous les ca­deaux de­vront être réa­li­sés par nous mêmes! Du fait mai­son... ça pro­met!»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.