«IL FAUT QUE TOUT LE MONDE TRA­VAILLE DANS LE MÊME SENS»

Pa­trice Bri­se­bois pro­met des joueurs qui vont « pous­ser dans la même di­rec­tion. L’im­por­tant, au ho­ckey, c’est le tra­vail d’équipe. »

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Serge Drouin Le Jour­nal de Québec

Et il ajoute : « Notre équipe est com­po­sée de bons tra­vailleurs cette an­née. L’an der­nier, des joueurs un peu plus ta­len­tueux m’avaient dé­çu. Cette fois, j’ai des bons joueurs de hoc- key, de gros joueurs qui pa­tinent », ex­plique Pa­trice Bri­se­bois en en­tre­vue. « Le ca­libre des joueurs se­ra plus éle­vé. Des joueurs ont dé­jà joué dans le pro­fes­sion­nel. Ça don­ne­ra un ex­cellent ni­veau de jeu », sou­ligne Bri­se­bois.

Avec ses 18 ans comme joueur au sein de la LNH, Pa­trice Bri­se­bois dit être en me­sure de chaus­ser les sou­liers de Guy Car­bon­neau, l’en­traî­neur de la pre­mière sai­son chez les Rouges. « C’est cer­tain qu’être en­traî­neur, ce n’est pas être un joueur; c’est plus de res­pon­sa­bi­li­tés. J’ai beau­coup ap­pris l’an der­nier avec Guy (Car­bon­neau) et Serge (Bois­vert). Avec mes ad­joints (En­ri­co Cic­cone et et Stéphane Ri­cher), qui ont eux aus­si beau­coup d’ex­pé­rience, je pense que nous al­lons re­le­ver le dé­fi. Il faut éta­blir de bons plans de matchs », sou­tient Bri­se­bois. Si les Rouges avaient une fai­blesse de­vant les

buts à la pre­mière an­née, Bri­se­bois pro­met une nette amé­lio­ra­tion à cette po­si­tion. « Je ne veux ab­so­lu­ment pas blâmer Ré­mi (Le­duc), l’an der­nier. Le ho­ckey, c’est un tra­vail d’équipe. Il faut que tout le monde tra­vaille dans le même sens. C’est ce que je veux mon­trer aux joueurs dès nos pre­miers en­traî­ne­ments. Si les gars adoptent ce concept, c’est tout le monde qui va en bé­né­fi­cier. »

Pa­trice Bri­se­bois croit être ca­pable d’ar­ri­ver à ses fins même si l’aven­ture du­re­ra à peine un peu plus d’un mois. « Les joueurs ar­rivent tel­le­ment mo­ti­vés au camp d’en­traî­ne­ment. Ils veulent ga­gner. Ils savent que ce sont eux qui font le show », note Bri­se­bois.

Re­ve­nant sur l’es­car­mouche entre lui et Bob Hart­ley, l’an der­nier, Pa­trice Bri­se­bois met l’in­cident dans le ca­sier « évé­ne­ment iso­lé ». « Ça prouve que nous sommes in­tenses tous les deux, mais j’ai le plus grand res­pect pour Bob (Hart­ley). »

DÉ­FIS

À 39 ans, bien­tôt 40, Pa­trice Bri­se­bois se dit homme de dé­fi. « La sé­rie Mon­tréal-Québec est un dé­fi pour moi. Quand j’ai pris ma re­traite, ma plus grande crainte était de n’avoir plus rien à faire. Des oc­ca­sions comme Mon­tréal-Québec se sont pré­sen­tées et je les ac­cepte avec plai­sir. » Cet été, il a par­ti­ci­pé au Dé­fi Pierre La­voie, lui qui n’avait ja­mais vrai­ment fait de bi­cy­clette et, par la suite, Bri­se­bois s’est trans­for­mé en pa­ti­neur ar­tis­tique à la sé­rie té­lé Bat­tle of the Blades. L’autre pas­sion de Bri­se­bois, c’est la course au­to­mo­bile. À ce cha­pitre, il a par­ti­ci­pé ré­cem­ment à la course Ca­na­dian Tire Nas­car et est pi­lote d’es­sai de Lo­tus, ce qui l’amène à voya­ger.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.