LE TEMPS DES SOU­VE­NIRS...

Oc­tobre, El­vis Grat­ton, Pea Soup... Au­tant de titres qui riment avec Pierre Fa­lar­deau. Un tout pe­tit peu plus d’un an après sa dis­pa­ri­tion, le ci­néaste fait l’ob­jet d’un do­cu­men­taire, réa­li­sé par Car­men Gar­cia et Germán Gutierrez.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Isabelle Hontebeyrie Agence QMI Do­cu­men­taire de Car­men Gar­cia et Germán Gutierrez. À l’af­fiche pré­sen­te­ment.

Les réa­li­sa­teurs Germán Gutierrez et Car­men Gar­cia avaient com­men­cé un do­cu­men­taire sur Pierre Fa­lar­deau, l’homme, quand ce­lui-ci est tom­bé ma­lade. N’ayant pu le ter­mi­ner à l’époque, ils ont alors dé­ci­dé de conti­nuer.

Images d’archives, in­ter­views de proches, anec­dotes, le tout est pré­sen­té sans voix off, ce qui sur­prend et ra­vit puisque cette dé­ci­sion laisse toute la place à Fa­lar­deau. On na­vigue, sans ordre chro­no­lo­gique, à tra­vers des ex­traits d’émis­sions de té­lé­vi­sion et de films de cet an­thro­po­logue de­ve­nu ci­néaste. Un mot ra­pide pour si­gna­ler le mo­ment mar­rant dans le­quel on dé­couvre Cé­line Dion van­tant les mé­rites d’El­vis Grat­ton.

Au cours de ce voyage en ar­rière, on se prend à consta­ter que Fa­lar­deau n’a pas vieilli, que le dis­cours de ce pam­phlé­taire sou­vent pro­vo­ca­teur n’a rien per­du de son ac­tua­li­té, quelles que soient nos convic­tions. Certes, plu­sieurs lui ont re­pro­ché, au fil des ans, la cru­di­té – quand ce n’est pas la vul­ga­ri­té – de ses pro­pos. Tou­te­fois, si l’on prend le temps d’al­ler au-de­là des for­mules-chocs uti­li­sées, on ne peut que re­con­naître la per- ti­nence de ses pro­pos, des in­ter­ro­ga­tions qu’il a cons­tam­ment sou­le­vées quant à la so­cié­té qué­bé­coise. D’ailleurs, sur­tout pour ceux et celles qui n’au­raient pas vé­cu cette époque, on reste aus­si sur­pris de la pro­fon­deur des idées bras­sées. L’ex­trait d’un dis­cours de Pierre Bour­gault nous fait bru­ta­le­ment prendre conscience de l’état de dé­li­ques­cence de la po­li­tique mo­derne.

Où sont pas­sés les idéaux, les bras­sages d’idées, le goût de la dis­cus­sion, de la culture, de la cri­tique so­ciale? On ne sait trop... per­dus dans la brume de la sur­con­som­ma­tion pro­ba­ble­ment. Pierre Fa­lar­deau est un do­cu­men­taire à voir à plu­sieurs, car il gé­né­re­ra une dis­cus­sion pro­ba­ble­ment ani­mée – ce qu’il ap­pré­cie­rait cer­tai­ne­ment –, mais sans au­cun doute pas­sion­nante.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.