En bon gars... pour une fois!

Après avoir in­ter­pré­té un toxi­co­mane bat­teur de femmes dans Mu­sée Eden et un avo­cat vé­reux dans Toute la vé­ri­té, Jean-Ni­co­las Ver­reault joue­ra en­fin un bon gars dans 30 vies, la nou­velle quo­ti­dienne de Fa­bienne La­rouche, en ondes à Ra­dio-Ca­na­da.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin Le Jour­nal de Québec

« Après tous les écoeu­rants que j’ai joués dans les der­nières an­nées, ça va faire du bien de jouer un bon gars », dit d’en­trée de jeu le co­mé­dien.

Plus pré­ci­sé­ment, Jean-Ni­co­las Ver­reault se­ra Pas­cal Bi­lo­deau, conjoint de Gabrielle For­tin (Ma­ri­na Or­si­ni). « Il est pro­prié­taire d’un res­tau­rant bran­ché, Le Ca­na. Son res- tau­rant­tau­rant est un point de ren­contre des profes-pro­fes­seurs de l’école où en­seigne Gabrielle », ex­plique l’ac­teur.

Pour Ver­reault, Pas­cal Bi­lo­deau est un « gars qui est bien dans sa tête. Il a une belle vie de couple et une belle re­la­tion avec ses en­fants (le couple a trois en­fants, un gars et deux filles). La re­la­tion pa­rents-en­fants res­semble par­fois à celle des re­la­tions dans la sé­rie Les Pa­rent. Mon per­son­nage a un bon sens de l’hu­mour. »

AVEC BI­GRAS

Jean-Ni­co­las Ver­reault aime le rythme de tour­nage d’une quo­ti­dienne. « Je ne tourne pas cinq jours par se­maine, mais plu­tôt deux ou trois jours par se­maine. C’est un dé­fi in­té­res­sant. Il faut que tu ar­rives prêt, car on tourne plu­sieurs scènes dans une jour­née et pas tou­jours dans l’ordre. On peut, en exemple, tour­ner plu­sieurs de mes scènes dans une jour­née de tour­nage, des scènes qui se­ront dans di­vers épi­sodes. De plus, le tour­nage a le format du ci­né­ma; c’est au­tre­ment que dans un té­lé­ro­man ré­gu­lier (les plans, la fa­çon de pla­cer les ca­mé­ras...). Heu­reu­se­ment que les textes de Fa­bienne (La­rouche) sont bien écrits et fa­ciles à se mettre en bouche », ajoute-t-il.

Jean-Ni­co­las Ver­reault par­ta­ge­ra quelques scènes avec Dan Bi­gras. Même si le chan­teur n’a pas de for­ma­tion en théâtre, Ver­reault dit qu’il « est un na­tu­rel. Dan in­carne un tra­vailleur so­cial; un rôle fait sur me­sure pour lui. Il ne force pas son jeu », rap­pelle Ver­reault. On sait que Bi­gras s’oc- cu­pe­cupe du Re­fuge, un centre d’aide pour jeu-jeunes en dif­fi­cul­té, de­puis des an­nées.

D’AUTRES PRO­JETS

Le tour­nage de la pre­mière an­née de 30 vies doit se ter­mi­ner en avril. « C’est in­té­res­sant, car ça nous per­met d’être sur d’autres pro­jets.Tout le monde est li­bé­ré. C’est agréable pour ça. »

Pour sa part, outre 30 vies, Jean-Ni­co­las Ver­reault re­pren­dra son per­son­nage d’avo­cat vé­reux dans Toute la vé­ri­té. « Je n’ai pas re­çu les textes (au mo­ment d’écrire ces lignes), mais il y au­ra sû­re­ment un pro­cès pour vices de pro­cé­dure en ce qui le concerne », ex­plique Ver­reault. Pas de théâtre pour le mo­ment, mais les pro­jets ar­rivent par­fois à la der­nière mi­nute dans ce mé­tier...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.