PE­TITES HIS­TOIRES DE GRANDES CHAN­SONS

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE -

Mon che­min : « Cette chan­son écrite par Nel­son Min­ville me touche énor­mé­ment, car elle dé­fi­nit mer­veilleu­se­ment bien mon par­cours de vie. J’ai bû­ché si fort de­puis que je suis toute pe­tite, j’ai chan­té et chan­té dans des bars de­vant quelques per­sonnes seule­ment, où je me per­dais dans les bruits d’éclats de verre et de rire. J’ai pris les com­mandes de nuit dans un res­tau­rant Tim Hor­tons pour ar­ron­dir mes fins de mois, mais je n’ai ja­mais ces­sé de chan­ter. Alors mon che­min, je l’ai tra­cé et j’en suis fière. »

Fruits dé­fen­dus : « Mon pre­mier ex­trait avec mes cou­leurs à moi, que j’ai pré­sen­té cet au­tomne aux ra­dios qui me sup­portent avec tel­le­ment de convic­tion, je n’au­rais pu es­pé­rer plus, quel bon­heur de dé­bu­ter mon rêve par ce fruit dé­fen­du qui rayonne bien dans toute la pro­vince et nous fait voya­ger par ses rythmes chauds. »

Mon amour ma fo­lie : « Cette pièce dé­crit bien l’amou­reuse que je suis, avec mes in­sé­cu­ri­tés et les ques­tion­ne­ments que toutes les filles amou­reuses se posent. »

Soir de pia­no-bar : « Ma chan­son de

road­trip, je me suis mise dans la peau d’une chan­teuse en pleine tour­née, quand son monde lui manque et qu’elle se console avec son pia­no… »

Le même toi : « Je trouve cette chan­son dé­li­cieu­se­ment co­quine et ra­fraî­chis­sante, elle dé­montre bien mon cô­té ga­mine. L’his­toire de deux co­lo­ca­taires qui vivent un coup de foudre in­croyable. Cette chan­son

est très ima­gée, lu­dique, co­lo­rée, happy. Elle me rend de bonne hu­meur à chaque fois que je l’écoute. »

Mau­vais si­gnal :

la li­ber­té que j’ai be­soin « Cette dans chan­son ma vie parle amou-de reuse. coeur avec Vivre ses ma ex­tra­va­gances vie à ma fa­çon, et suivre ses fo­lies! mon »

La tête ici : « Ma chan­son de cam­pagne pour la fille ru­rale en moi qui ha­bite Drum­mond­ville, qui se couche dans les champs et les pe­louses pour re­gar­der le ciel et res­pi­rer l’air pur! »

Quand tombe la nuit : « Ma chan­son qui dé­montre un cô­té plus sombre. Il y a une pe­tite re­belle en moi que j’aime par­fois lais­ser sor­tir à pe­tite dose. »

J’irai : « La chan­son soul et sen­suelle de l’al­bum qui est dé­ri­vée de mes idoles de jeu­nesse : El­vis, Dol­ly Par­ton et Ti­na Tur­ner. Ce mé­lange lou­foque donne au­jourd’hui Bri­gitte Bois­jo­li! »

L’in­at­ten­du : « La chan­son pour l’homme que j’ai tou­jours rê­vé d’avoir dans ma vie. L’homme qui ar­rive par sur­prise et qui change tout. »

Le temps de par­tir : « Lorsque j’ai quit­té la mai­son fa­mi­liale, j’ai tour­né les pages d’un cha­pitre im­por­tant dans ma vie. Au grand déses­poir de ma mère pour qui je suis en­core sa pe­tite fillette de 5 ans. Cette chan­son, je l’aime parce qu’elle té­moigne de tout l’amour qui nous unit. »

Signe de toi : « Une bal­lade plus tou­chante de mon al­bum qui parle des dé­parts. L’amour, la mort, la dis­tance. Les traces lais­sées par l’ab­sence qui font mal et que seul le temps peut gué­rir. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.