Dan­ser comme le roi de la pop

Alors qu’un tri­bu­nal doit dé­ter­mi­ner si l’ex-mé­de­cin du roi de la pop lui a ef­fec­ti­ve­ment ad­mi­nis­tré une dose mor­telle d’anes­thé­siant, un jeu vi­déo per­met main­te­nant de se glis­ser dans les sou­liers d’un Mi­chael Jackson d’outre-tombe, dé­han­che­ments, cris p

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

Plu­tôt ma­cabre comme image, mais étran­ge­ment, Mi­chael Jackson : The Experience n’a rien de si­nistre. Ce jeu de danse pour la Wii est un hom­mage amu­sant et un peu su­per­fi­ciel à la mu­sique et à la ges­tuelle uniques d’un créa­teur de gé­nie, dont la vie ex­cen­trique pre­nait par­fois le pas sur l’ex­pres­sion ar­tis­tique.

Ceux qui ont connu les jeux Just Dance d’Ubi­soft sau­ront exac­te­ment à quoi s’at­tendre de Mi­chael Jackson : The Experience. L’idée consiste à suivre les mou­ve­ments exé­cu­tés à l’écran par un so­sie de Mi­chael Jackson ac­com­pa­gné de ses dan­seurs, en se dé­han­chant au son de 26 chan­sons ti­rées de ses al­bums, de Off the Wall (1979) jus­qu’à Blood on the Dance Floor (1997). La plu­part des mé­ga­suc­cès de l’ar­tiste y sont, in­cluant Thril­ler, Billie Jean, Beat It et Smooth Cri­mi­nal, de même que The Girl is Mine, Dir­ty Diana, Black or White, Wan­na Be Star­tin’ So­me­thin’, Bad, Don’t Stop Til You Get En­ough, etc. Cet homme était dé­ci­dé­ment toute une ma­chine à suc­cès.

Comme pour Just Dance, le joueur tient la Wii Re­mote d’une main et suit le plus fi­dè­le­ment pos­sible les mou­ve­ments exé­cu­tés à l’écran. Même si le jeu ne suit qu’une main du dan­seur nu­mé­rique (le joueur doit presque tou­jours re­pro­duire les gestes de la main gan­tée du Mi­chael Jackson vir­tuel), l’exer­cice n’est pas aus­si ai­sé qu’il n’y pa­raît à pre­mière vue.

MOU­VE­MENTS DIF­FI­CILES

Ce­la n’a rien de sur­pre­nant dans le fond, puisque après tout, il s’agit du grand Mi­chael Jackson. Avez-vous dé­jà es­sayé d’exé­cu­ter un moon­walk? Bien sûr que si! L’avez-vous réus­si du pre­mier coup? Bien sûr que non! Cer­tains n’y sont pas par­ve­nus au 50e es­sai ni au 100e. Heu­reu­se­ment, la ver­sion Wii du jeu ne suit pas les mou­ve­ments des pieds, quoi­qu’une ver­sion pro­chaine pré­vue pour Xbox 360 et Ki­nect pour­rait jus­te­ment pro­po­ser cette ex­pan­sion.

La cho­ré­gra­phie peut de­ve­nir vrai­ment tech­nique, sur­tout dans le cas des chan­sons plus dif­fi­ciles et, pour être ex­cellent, il fau­dra ré­pé­ter et ré­pé­ter au point où les mou­ve­ments de­viennent au­to­ma­tiques. Évi­dem­ment, rien ne dit qu’il faille ab­so­lu­ment ex­cel­ler à ce jeu de par­ty et Mi­chael Jackson : The Experience se­ra le clou de la soi­rée, à condi­tion que les co­dan­seurs ap­pré­cient au moins un peu l’oeuvre de Mi­chael Jackson et qu’ils n’aient pas un sens du ri­di­cule trop éle­vé.

Les clips des chan­sons sont em­preints d’une sa­veur ar­ti­fi­cielle de style ka­rao­ké (il n’y a mal­heu­reu­se­ment au­cun ex­trait vi­déo au­then­tique de Mi­chael Jackson), mais ce n’est là que la moi­tié du plai­sir. Les dan- seurs qui tiennent le rôle-titre res­semblent à tel point au roi de la pop qu’on pour­rait sou­vent croire qu’il s’agit d’une vi­déo au­then­tique.

Le dé­faut prin­ci­pal de Mi­chael Jackson : The Experience, c’est son ca­rac­tère uni­di­men­sion­nel. Les per­sonnes qui ne sont pas en­ti­chées de Mi­chael Jackson ne trou­ve­ront rien d’in­té­res­sant dans ce jeu. Il est bien sûr plai­sant que les 26 chan­sons soient toutes ou­vertes d’en­trée de jeu (chose qu’il plai­rait à voir dans d’autres jeux mu­si­caux), mais les modes n’offrent pas une pa­lette de sa­veurs très va­riée, outre une paire de va­riantes à deux joueurs. Même les fans ac­com­plis de Mi­chael Jackson risquent de trou­ver peu sa­tis­fai­sante cette Ex­pé­rience.

VER­DICT

Les joueurs qui ap­pré­cient au moins un peu la mu­sique de Mi­chael Jackson au­ront du plai­sir à se tré­mous­ser au son des chan­sons de ce jeu lé­ger. Les autres de­vraient s’en te­nir à Just Dance 2.

JEUX VI­DÉO MI­CHAEL JACKSON : THE EXPERIENCE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.