Dans l’uni­vers d’Anne Boyer et Mi­chel D’As­tous

La co­mé­dienne Na­tha­lie Mal­lette sou­hai­tait de­puis long­temps tra­vailler avec les au­teurs Anne Boyer et Mi­chel D’As­tous. Son rêve se réa­lise cette an­née, alors qu’elle in­carne Ra­chel Du­mont, ex-al­coo­lique qui soutiendra Hé­lène, per­son­nage joué par Anne-Ma­ri

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin

« Je vou­lais tra­vailler avec ces au­teurs. Je les res­pecte beau­coup de­puis long­temps. J’aime la ri­chesse de leurs per­son­nages, leur écri­ture », dit la co­mé­dienne en en­tre­vue.

Sa Ra­chel est une ai­dante, in­fir­mière de pro­fes­sion. Elle a connu Hé­lène lors d’un mee­ting chez les AA (Al­coo­liques ano­nymes) et l’ami­tié s’ins­tal­le­ra ra­pi­de­ment entre les deux femmes. « Ra­chel est dans le re­la­tion­nel. C’est une femme qui s’en­gage beau­coup dans sa com­mu­nau­té. Elle fait du bé­né­vo­lat », dit l’ac­trice. Tout le monde la connaît à Granby.

Ra­chel est « une femme qui a beau­coup souf­fert. Elle est sobre de­puis long­temps et il y a une grande gé­né­ro­si­té chez elle, comme c’est sou­vent le cas des gens qui ont connu une grande souf­france. Elle a une grande com­pré­hen­sion de l’autre. C’est aus­si une fille co­lo­rée, qui aime la mode. J’aime le cô­té lu­mi­neux de ce per­son­nage. »

Ra­chel est mo­no­pa­ren­tale. Elle a un fils, un ado. Un fils ami avec Fred (Ga­briel Maillé), l’ado de Ju­lie (Chantal Fon­taine) et William (Nor­mand D’Amour). Ra­chel au­ra de toute évi­dence une in­fluence po­si­tive sur Hé­lène, mais ce­la ne fe­ra pas l’af­faire de tous. Entre autres, l’« ex » d’Hé­lène, Étienne (Pa­trick Labbé), n’ap­pré­cie pas tou­jours la pré­sence de Ra­chel... « Il y a des évé­ne­ments ma­jeurs qui se pro­dui­ront, mais je ne peux pas en par­ler pour la mo­ment. Pour l’ins­tant, c’est le lien qui se dé­ve­loppe entre Ra­chel et Hé­lène qui prend toute la place. »

ENTRE RA­CHEL ET JEANNE

Na­tha­lie Mal­lette dé­fend aus­si le rôle de Jeanne, une avo­cate dans la sé­rie Cha­botte et fille, en ondes à Té­léQué­bec. « Ce sont deux per­son­nages tout à fait dif­fé­rents. Dans Cha­botte, nous sommes dans l’ac­tion, la re­cherche de dos­siers. À la blague, on s’ap­pelle Jack Bauer. Dans Ya­mas­ka, nous sommes da­van­tage dans l’émo­tion et les sen­ti­ments. C’est un tout autre uni­vers », sou­ligne l’ac­trice.

Dans la vie de tous les jours, Na­tha­lie Mal­lette se dit plus près de Ra­chel que de Jeanne. « Jeanne est une fille sobre, pas ma­quillée, quoi qu’on ait up­gra­dé ce cô­té entre les deux pre­mières sai­sons. Ra­chel a un élan de joie de vivre, de la cou­leur », note Na­tha­lie Mal­lette.

La co­mé­dienne sait dé­jà que ses per­son­nages re­vien­dront la sai­son pro­chaine. « Le plan de Cha­botte et fille était de faire trois sai­sons. Le tour­nage de la troi­sième sai­son de­vrait dé­bu­ter en mai, tou­jours à Québec. J’adore jouer à Québec. Le tra­vail prend alors des airs de tour­nées théâ­trales. »

Ya­mas­ka et Cha­botte et fille rem­plissent l’agen­da de la co­mé­dienne. Pas de théâtre pour le mo­ment. « J’ai re­çu des offres pour du théâtre d’été, mais je ne peux pas ac­cep­ter à cause du tour­nage de Cha­botte et fille. Ça re­vien­dra », ter­mine-t-elle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.