L’au­then­tique Ja­pon

Les frères Yû­jin, Louis et Ji­no Ho­sa­ka, pro­prié­taires du res­tau­rant Ho­sa­ka-Ya, vous pro­posent un re­tour aux sources de la cui­sine ja­po­naise.

Le Journal de Quebec - Weekend - - SAVEURS -

Nés au Ja­pon d’une mère ja­po­naise et d’un père qué­bé­cois, les trois frères ont ou­vert, il y a un peu plus d’un an, le res­tau­rant ja­po­nais Ho­sa­ka-Ya, si­tué dans un char­mant pe­tit lo­cal de la 3e Ave­nue, à Li­moi­lou.

« Nous sommes les seuls res­tau­ra­teurs ja­po­nais à Québec à of­frir une au­then­tique cui­sine ja­po­naise et à pou­voir ex­pli­quer cette culture en fran­çais », dit Louis, co­pro­prié­taire, gé­rant de salle et homme à tout faire. La cui­sine ou­verte per­met d’ailleurs de voir le chef à l’oeuvre et d’échan­ger avec lui.

Au res­tau­rant Ho­sa­ka-Ya, on réa­lise un vé­ri­table « re­tour aux sources de la cui­sine ja­po­naise », af­firme Ji­no. Le me­nu compte même plu­sieurs re­cettes de leur mère, « une cui­si­nière hors pair, ajoute le co­pro­prié­taire et chef exé­cu­tif. C’est mon bras droit. » On y re­trouve no­tam­ment des tsu­ma­mis, qu’on pour­rait com­pa­rer aux ta­pas des Es­pa­gnols. « Au Ja­pon, on ne boit ja­mais un verre sans man­ger », ajoute Ji­no. Lé­gumes ma­ri­nés (tsu­ke­mo­no), oeufs de caille en sauce soya (uzu­ra ta­ma­go), sa­lade de pieuvre aux sept épices (ta­ko na­na­mi), pou­let frit à la ja­po­naise (ka­ra age) et bien d’autre tsu­ma­mis com­ble­ront votre fringale à l’heure de l’apé­ro. « On sort les gens de leur zone de confort et on les fait voya­ger », ajoute Ji­no. Le me­nu compte éga­le­ment une grande va­rié­té de su­shis. « Notre phi­lo­so­phie est la sim­pli­ci­té. On veut goû­ter l’in­gré­dient prin­ci­pal », pré­cise Ji­no. L’es­co­lar mi­sot­suke (es­co­lar ma­ri­né au mi­so et sai­si), le ebi tem­pu­ra (cre­vette tem­pu­ra et shi­so), le spi­cy ho­tate (pé­toncle épi­cé), l’ume­bo­shi (prune sa­lée, concombre), le homard (sa­lade de homard, ba­si­lic frais, concombre, avo­cat), le to­ri­kat­su (porc pa­né, sauce Ton­kat­su, concombre, avo­cat, sé­same) et l’arc-en-ciel (tar­tare d’avo­cat, oi­gnon ma­ri­né, tem­pu­ra et mayo épi­cée, thon, sau­mon et es­co­lar) font par­tie des su­shis les plus ap­pré­ciés.

Puis, chaque mois, le chef pro­pose un plat cui­si­né à base de viande, « pour les clients qui ne mangent pas de pois­sons et de su­shis », comme le cur­ry au boeuf, of­fert lors de la vi­site du Jour­nal.

Pour des­sert, une crème gla­cée à la sauce soya, au thé vert, aux fèves azu­ki ou à la prune sa­lée conclu­rait bien votre in­cur­sion dans la cui­sine ja­po­naise.

Le res­tau­rant a éga­le­ment une vo­ca­tion éco­lo­gique, au­tant en ce qui a trait aux conte­nants pour em­por­ter, à la vais­selle réu­ti­li­sable, aux pro­duits net­toyants éco­lo- giques et aux lé­gumes bio­lo­giques.

Le mo­bi­lier du res­tau­rant a d’ailleurs été fa­bri­qué à la main par les trois frères, à par­tir de ma­tières re­cy­clées, comme le bois, pré­do­mi­nant dans la salle à man­ger.

Puisque le res­tau­rant ne compte que 20 places, il est pré­fé­rable de ré­ser­ver.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Louis, Yû­jin et Ji­no Ho­sa­ka, pro­prié­taires du res­tau­rant ja­po­nais Ho­sa­ka-Ya.

PHOTO COL­LA­BO­RA­TION SPÉ­CIALE

La pe­tite salle à man­ger du res­tau­rant Ho­sa­ka-Ya peut ac­cueillir 20 clients.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.