Une sé­rie à PRÉ­SEN­TER... ...et à ANI­MER

De­main, Marie-Claude Sa­vard don­ne­ra le coup d’en­voi au pre­mier match de La sé­rie Mon­tréal-Québec, sai­son 2, à TVA. L’ani­ma­trice se­ra au centre de la pa­ti­noire du Colisée Pep­si à Québec de­vant 14 000 fans af­fa­més de ho­ckey. De son cô­té, Yvan Pon­ton fe­ra vi

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA SERIE MONTRÈAL-QUEBEC - Serge Drouin Serge Drouin Le Jour­nal de Québec

De près ou de loin, le sport a tou­jours été pré­sent dans la car­rière d’Yvan Pon­ton. Que ce soit dans Slap Shot, Lance et compte, dans ses com­men­taires et ana­lyses au ten­nis à RDS, à la LNI ou dans Les Boys, le sport a tou­jours fait un clin d’oeil au co­mé­dien.

Cette sai­son, Yvan Pon­ton ajoute une nou­velle corde à son arc, celle de chef d’an­tenne dans La sé­rie Mon­tréal-Québec de Stéphane La­porte. « Ça fai­sait long­temps que Stéphane (La­porte) et moi sou­hai­tions tra­vailler en­semble. Quand il m’a pro­po­sé d’être l’ani­ma­teur et pré­sen­ta­teur de cette sé­rie, j’ai tout de suite ac­cep­té. »

LES COU­LISSES

Dans Mon­tréal-Québec, Yvan Pon­ton fait du tra­vail de nar­ra­tion et de pré­sen­ta­tion. Un des rôles de Pon­ton est de nous faire connaître les en­traî­neurs, les joueurs dans les cou­lisses de la sé­rie. «De­puis le dé­but de la sai­son, nous pré­sen­tons les joueurs, les équipes, les re­crues, les vé­té­rans... Ça per­met au pu­blic de connaître les prin­ci­paux ac­teurs de la sé­rie. Du ho­ckey, ça reste du ho­ckey, et la Ligue na­tio­nale est là. Pour moi, lors des matchs, il se­ra in­té­res­sant de voir la ré­ac­tion des joueurs et des en­traî­neurs dans le ves­tiaire. »

Se­lon Pon­ton, les matchs de la sé­rie re­pré­sentent beau­coup de pres­sion pour les joueurs et en­traî­neurs. «Il y a moins de matchs que l’an der­nier; quatre au to­tal et les gars de chaque équipe veulent ga­gner. Les en­traî­neurs éga­le­ment. Bob Hart­ley, Pa­trice Bri­se­bois et leurs as­sis­tants ont tous fait la Ligue na­tio­nale. Ils veulent par­tir avec la coupe. »

JACQUES MER­CIER AU NA­TIO­NAL?

La pré­sence du sport dans la car­rière d’Yvan Pon­ton s’est im­po­sée d’elle-même. «Ça s’est im­po­sé. J’ai tou­jours ai­mé le sport (le ten­nis entre autres). Lorsque tu es au théâtre, il faut que tu tra­vailles avec ton per­son­nage, sa psy­cho­lo­gie, pour­quoi il ré­agit comme ça... Quand RDS m’ a pro­po­sé de com­men­ter le ten­nis, c’est un peu dans cette op­tique, celle de la psy­cho­lo­gie des joueurs, que je l’ai abor­dée. »

Par ailleurs, on sait que, dans Lance et compte, le film, le per­son­nage d’Yvan Pon­ton, Jacques Mer­cier, n’est pas mort. Même que Mer­cier s’est rap­pro­ché du Na­tio­nal. Dans la pro­chaine sé­rie­té­lé Lance et compte ( Lance et compte, la dé­chi­rure, un titre pro­vi­soire), Mer­cier pour­rait-il de­ve­nir l’ad­joint ou le pa­tron de Marc Ga­gnon (Marc Mes­sier)? «Je ne sais pas où Ré­jean (Trem­blay, l’au­teur) va conduire tout ça mais Mer­cier et Ga­gnon, c’est l’eau et le feu. Ce se­rait in­té­res­sant de voir s’ils sont ca­pables de tra­vailler en­semble.»

Fi­na­le­ment, Yvan Pon­ton a re­pris son per­son­nage de Jean-Marc dans Les Boys. Le pu­blic a ap­pris qu’il était père. Il a un fils d’une ving­taine d’an­nées, Stéphane (Jan­ni­ko N’Doua Lé­ga­ré), un en­fant qu’il a eu avec une an­cienne ca­ma­rade de classe. Pon­ton sou­hai­te­rait que cette re­la­tion père-fils se dé­ve­loppe au fil des sai­sons à ve­nir... La sé­rie Mon­tréal-Québec, Le Match, ce di­manche, à 19h30, à TVA.

« Ce ne se­ra pas un livre lar­moyant, mais un ré­cit de vie dans le­quel je fe­rai part de mon ex­pé­rience. Il y a tou­jours de la lu­mière et du so­leil après une sé­rie d’épreuves », dit-ele.

Il faut dire que la jeune femme ne l’a pas eu fa­cile ces der­nières an­nées, ayant eu la dou­leur de perdre coup sur coup son père et sa mère. On se rap­pel­le­ra que Ma­rieC­laude Sa­vard avait ému tout le Québec en re­ce­vant un tro­phée Ar­tis re­mis à la per­son­na­li­té d’émis­sion spor­tive en 2009. Elle avait alors par­lé des durs mo­ments de sa vie. Marie-Claude Sa­vard dit qu’elle trai­te­ra de cette pé­riode de sa vie avec hu­mour, un « clin d’oeil en coin. Quand j’ai tra­ver­sé cette pé­riode, j’au­rais ai­mé lire des livres du genre. En écri­vant ce livre, je ne veux pas m’api­toyer sur mon sort mais dire qu’au­jourd’hui, je suis heu­reuse. On res­sort tou­jours trans­for­mée de ces ex­pé­riences ». Le ré­cit de Marie-Claude Sa­vard de­vrait pa­raître vers la fin de l’an­née ou au dé­but 2012.

MON­TRÉAL-QUÉBEC

D’ici là, Marie-Claude Sa­vard ani­me­ra le pre­mier mach de La sé­rie Mon­tréal-Québec en di­rect du Colisée de Québec, de­main, à 19 h 30, sur les ondes de TVA.

L’ani­ma­trice s’im­plique gran­de­ment dans le concept de Stéphane La­porte. « Dès le mois d’oc­tobre, j’ai eu des ren­contres avec Stéphane (La­porte). Nous avons par­ta­gé notre ex­pé­rience après la sé­rie de l’an der­nier. Cette an­née, pour moi, la sé­rie se­ra moins pre­nante en termes de temps, car il y a quatre matchs au lieu de huit, mais elle se­ra pro­ba­ble­ment plus in­tense », dit-elle.

Pour Marie-Claude Sa­vard, ani­mer La sé­rie Mon­tréal-Québec est un dé­fi de taille, car « être en di­rect de­vant 15 000 per­sonnes au Colisée, il n’y a pas grand­chose qui bat ça », note-t-elle. « Sur le plan tech­nique, je me fie aux lèvres de Pierre Rin­fret pour com­men­cer à par­ler. Lorsque je vois que ses lèvres ne bougent plus, je com­mence l’ani­ma­tion », dit-elle en riant.

Marie-Claude Sa­vard est une ha­bi­tuée du di­rect. « Je fais ça de­puis 15 ans. J’aime beau­coup ça. » Certes, pour être de l’équipe de Sa­lut, Bon­jour! tôt le ma­tin, il faut être en forme. « Ça prend une dis­ci­pline. Il faut un équi­libre dans notre vie. »

DÉ­FI SAN­TÉ 5-30 ÉQUI­LIBRE

Sou­cieuse de tout ce qui concerne la san­té, Marie-Claude Sa­vard est por­te­pa­role du Dé­fi san­té 5-30 Équi­libre. Du 1er mars au 11 avril, le pu­blic est in­vi­té à at­teindre les ob­jec­tifs sui­vants : man­ger au moins 5 por­tions de fruits et lé­gumes au mi­ni­mum 5 jours par se­maine et bou­ger au moins 30 mi­nutes au mi­ni­mum 5 jours par se­maine.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.