Le Cirque du So­leil sans cha­pi­teau

Le Cirque du So­leil était de pas­sage à Paris, la se­maine der­nière, au Pa­lais Om­ni­sports de Paris Ber­cy, avec son spec­tacle Sal­tim­ban­co.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CLIC -

En quatre jours, la cé­lèbre com­pa­gnie de cirque qué­bé­coise a of­fert sept re­pré­sen­ta­tions au pu­blic pa­ri­sien. Mais cette fois­ci, point de cha­pi­teau bleu et jaune, mais une grande salle de spec­tacle de la ca­pi­tale où se pro­duisent les ve­dettes na­tio­nales et in­ter­na­tio­nales.

Créé en 1992, Sal­tim­ban­co a en ef­fet été re­con­fi­gu­ré en 2007 pour être pré­sen­té dans les grands aré­nas. Mal­heu­reu­se­ment, se re­trou­ver as­sis sur un siège d’aré­na au beau mi­lieu d’une salle pou­vant ac­cueillir jus­qu’à 6 200 per­sonnes dé­na­ture un peu l’es­prit du cirque. On se sen­tait loin là-haut dans les gra­dins et un peu dé­çu, parce que Sal­tim­ban­co de­meure un spec­tacle ma­gique et oni­rique qui ne manque pas de prouesses acro­ba­tiques et tech­niques.

Cer­tains nu­mé­ros se prê­taient beau­coup mieux que d’autres à une telle salle. Ce­lui des mâts chi­nois, par exemple, avec ses acro­bates qui font preuve d’une force et d’un équi­libre in­croyables, sont tout aus­si im­pres­sion­nants vus de loin. Tout comme le duo de tra­pé­zistes, les quatre acro­bates en bun­gees et même le nu­mé­ro de main à main. Par contre, on ne s’ex­ta­sie pas comme on le vou­drait de­vant les nu­mé­ros de jon­gle­ries et de contor­sions. La faute à cette dis­tance avec les ar­tistes qui en­lève une part d’émer­veille­ment et de magie mal­gré des éclai­rages ma­gni­fiques.

PRO­CHAIN SPEC­TACLE

Sal­tim­ban­co, qui a été une pre­mière fois pré­sen­té à Paris en 2005 sous cha­pi­teau, et Al­le­gria (en 2007) sont les deux seuls spec­tacles du Cirque du So­leil à avoir fou­lé le sol pa­ri­sien. La troupe qué­bé­coise se­ra tou­te­fois de re­tour en no­vembre à Paris avec Cor­teo. Et avec son cha­pi­teau, cette fois-ci!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.