Liz Braun

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

1. Meilleur film ce­lui qui le mé­rite le plus :

Win­ter’s Bone : vous ne re­con­naî­trez sû­re­ment per­sonne dans la dis­tri­bu­tion, mais ce pe­tit film in­dé­pen­dant sur une ado­les­cente dé­ter­mi­née af­fron­tant le pas­sé cri­mi­nel de sa fa­mille at­teint des som­mets dans l’art de ra­con­ter une his­toire.

2. Meilleur film ce­lui qui le mé­rite le moins :

Ori­gine : ce film est in­té­res­sant jus­qu’à la moi­tié en­vi­ron, au-de­là, ce n’est plus qu’un exer­cice de style. On ne s’in­té­resse ni aux per­son­nages ni à ce qui leur ar­rive, ce qui est tou­jours mau­vais signe…

3. Meilleure per­for­mance celle qui le mé­rite le plus :

Geoffrey Rush. Comme Ethan Hawke le di­sait à pro­pos de Jour de for

ma­tion : « Si j’ai bien fait mon bou­lot, Den­zel Wa­shing­ton re­ce­vra un os­car. » Le pas de deux entre Co­lin Firth et Geoffrey Rush dans Le dis

cours du roi éclipse Le cygne noir.

4.Meilleure per­for­mance celle qui le mé­rite le moins :

Ni­cole Kid­man dans Trou noir : seul per­son­nage du film qui de­meure tou­jours uni­di­men­sion­nel. C’est Aa­ron Eckart et Miles Tel­ler qui font tout le bou­lot dans ce long mé­trage sur le deuil.

5. Ac­teur/ac­trice qui risque d’être sno­bé(e) :

Les­ley Man­ville dans Ano­ther Year. Hol­ly­wood n’a ja­mais su quoi faire des films de Mike Leigh, et il ne sau­ra pas quoi faire non plus de Les­ley Man­ville. Elle joue le rôle d’une beau­té vieillis­sante qui peine à com­prendre pour­quoi sa vie part à la dé­rive.

6. No­mi­na­tion « C’est à son tour » :

Ch­ris­to­pher No­lan, Ori­gine : après avoir été plus ou moins igno­ré pour ses films Me­men­to, Le che­va­lier

noir et Le pres­tige, No­lan pour­rait re­ce­voir une no­mi­na­tion dans la ca­té­go­rie de la meilleure di­rec­tion ar­tis­tique.

7. La scène la plus sexy, si cette ca­té­go­rie exis­tait :

Ryan Gos­ling et Mi­chelle Williams dans Blue Va­len­tine. Il chante, elle fait des cla­quettes et ils sont tous deux ha­billés… Mais on res­sent chez eux un dé­sir si ardent que ce­la en fait l’une des scènes les plus tor­rides de l’édi­tion 2011.

8. Une preuve sup­plé­men­taire que l’Aca­dé­mie est me­née par des vieux dé­con­nec­tés de la réa­li­té :

Vous pou­vez être sûr que les nominations dans la ca­té­go­rie de la meilleure di­rec­tion ar­tis­tique vont toutes al­ler à des hommes blancs d’âge moyen comme Fin­cher, Boyle, No­lan et ain­si de suite… Mal­gré tout leur ta­lent, Li­sa Cho­lo­den­ko ( Une fa­mille unique) et De­bra Gra­nik ( Win­ter’s Bone) ne se re­trou­ve­ront cer­tai­ne­ment pas sur cette courte liste.

9. Film ou ac­teur ca­na­dien le plus digne de re­ce­voir une no­mi­na­tion :

Ryan Gos­ling dans Blue Va­len­tine. Si vous avez vu le film, vous n’avez pas be­soin qu’on vous ex­plique pour­quoi. Si vous ne l’avez pas en­core vu, cou­rez-y!

10. Le film qui re­ce­vra le plus de nominations :

Le ré­seau so­cial, avec six no­mi­na

tions.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.