RIEN D’AUTRE QUE DE L’EN­NUI...

Alexandre Du­mas (Gé­rard De­par­dieu), monstre sa­cré de la lit­té­ra­ture fran­çaise, a eu pen­dant plus de dix ans de sa vie lit­té­raire un col­la­bo­ra­teur nom­mé Auguste Ma­quet (Be­noît Poel­voorde), cet autre Du­mas dont il est ici ques­tion et qui a été le co­au­teur d

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Isabelle Hontebeyrie Agence QMI

Adap­ta­tion de la pièce de théâtre Si­gné Du­mas, le film ex­plore les re­la­tions entre le maître et son nègre sous cou­vert d’une his­toire in­vrai­sem­blable dans la­quelle une jeune ré­vo­lu­tion­naire, Char­lotte (Mé­la­nie Thier­ry), veut se faire ai­der du faux Du­mas qu’elle croit être le vrai. Auguste Ma­quet, tou­jours dans l’ombre de Du­mas, com­mence à se pi­quer au jeu de la cé­lé­bri­té. Or, l’écri­vain re­con­nu fi­ni­ra par tan­cer l’ou­tre­cui­dant per­son­nage.

Dans la réa­li­té, Ma­quet at­ta­qua Du­mas en jus­tice et, moyen­nant une com­pen­sa­tion fi­nan­cière ver­sée sur 11 ans, re­non­ça à ap­po­ser son nom sur les ro­mans co­écrits, per­dant au bout du compte une for­tune.

On n’en vou­dra pas trop au réa­li­sa­teur Sa­fy Neb­bou d’avoir re­ma­nié un peu l’His­toire pour en faire un film plus ac­ces­sible. Évi­dem­ment, l’in­té­rêt de L’autre Du­mas ne se si­tue nul­le­ment dans l’in­trigue, mais dans l’af­fron­te­ment, dans la dif­fé­rence de vi­sion et de phi­lo­so­phie de vie plus que mar­quante entre les deux écri­vains. Mal­heu­reu­se­ment, Gé­rard De­par­dieu — l’iro­nie du sort veut qu’il tînt le rôle d’Ed­mond Dan­tès dans la sé­rie té­lé­vi­sée Le comte de Monte-Cris­to en 1998 — campe ici un Alexandre Du­mas qui res­semble fu­rieu­se­ment à des per­son­nages dé­jà vus dans des films, tels que Mam­muth ou San-An­to­nio. On ad­mi­re­ra la per­for­mance de Be­noît Poel­voorde qui joue ce faux mo­deste d’une ma­nière par­ti­cu­liè­re­ment sai­sis­sante.

Certes, on peut voir Du­mas, l’homme der­rière l’oeuvre, avec toute sa verve, sa flam­boyance, son pen­chant pour les jeunes femmes. On dé­couvre aus­si ce­lui qui, dé­ten­teur d’un doc­to­rat ès lettres, ronge son frein en be­so­gnant dans l’ombre d’un géant. Mais L’autre Du­mas ne lève pas.

À part les joutes entre Du­mas et Ma­quet, il reste l’im­pres­sion d’avoir — mal­gré les dé­cors et les pay­sages — re­gar­dé du théâtre fil­mé. Ce presque huis clos entre les deux hommes fi­nit, comme ce­la avait été le cas avec Crea­tion de Jon Amiel, par dé­ce­voir. Il manque un mou­ve­ment, une flui­di­té propre au ci­né­ma qu’on n’y trouve dé­ci­dé­ment pas.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.