<< UN SUCCÉS QUI ME VA DROIT AU CŒUR >>

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA UNE - Mi­chelle Coudé-Lord MCLORD@JOUR­NALMTL.COM

MON­TRÉAL | Plus de 75 000 spec­ta­teurs et 100 000 billets ven­dus plus tard, La mé­lo­die du bon­heur re­vient ré­pandre la bonne hu­meur à comp­ter de mar­di pro­chain, au Théâtre St-De­nis, pour un mois. « Un suc­cès aus­si grand, je ne m’y at­ten­dais pas. Ça me va droit au coeur », confie la met­teure en scène ve­dette De­nise Fi­lia­trault.

Elle dit avoir « vu des ban­quiers pleu­rer à la fin du spec­tacle ».

« On a tel­le­ment be­soin de mo­ments qui font du bien. La mé­lo­die du bon­heur est un suc­cès mon­dial, et on com­prend pour­quoi. Nous avons vou­lu lui don­ner notre cou­leur avec notre ta­lent, et je crois que nous avons réus­si puisque le pu­blic nous a ac­cueillis avec tel­le­ment de bon­heur. Nous pou­vons certes conclure que nous ne nous sommes pas trom­pés », af­firme, en en­tre­vue, celle qui au­ra 80 ans en mai pro­chain.

« Je me sens tel­le­ment pri­vi­lé­giée de tra­vailler en­core à mon âge et de par­ta­ger ma pas­sion. Je suis choyée », pré­cise De­nise Fi­lia­trault.

C’est Gil­bert Ro­zon, grand ma­ni­tou du groupe Juste pour rire, et Lu­cie Ro­zon qui ont eu l’idée de gé­nie de confier l’adap­ta­tion qué­bé­coise de la mé­lo­die du bon­heur à De­nise Fi­lia­trault.

Juste pour rire n’a pas lé­si­né éga­le­ment sur le bud­get, qui est de 4 mil­lions de dol­lars, ce qui est énorme au Québec au théâtre.

DES EN­FANTS TOUT EN VOIX MAL­GRÉ QUELQUES PE­TITES DENTS PER­DUES

Pour ce re­tour au Théâtre St-De­nis, De­nise Fi­lia­trault confie qu’à part quelques « pe­tites dents per­dues », le pu­blic re­trou­ve­ra la pro­duc­tion in­tacte qui fut ac­cla­mée à tout rompre, l’été der­nier, avec en tête un ca­pi­taine Von Trapp qué­bé­cois, Robert Ma­rien, et la jeune Flo­rie Gau­thier-Va­li­quette en Ma­ria.

« Robert et moi avions peur de tra­vailler en­semble. Mal­heu­reu­se­ment, les gens disent beau­coup de choses sou­vent exa­gé­rées. Je n’ai pas le mau­vais ca­rac­tère in­sup­por­table qu’on rap­porte. Robert et moi sommes des pro­fes­sion­nels et nous avons ex­trê­me­ment bien tra­vaillé en­semble dans ce pro­jet. Il a une voix ma­gni­fique. Ce rôle lui ap­par­te­nait », dé­clare avec as­su­rance De­nise Fi­lia­trault.

Le prin­ci­pal in­té­res­sé est tout aus­si ad­mi­ra­tif en­vers la met­teure en scène.

« Elle sait ce qu’elle veut et elle fut for­mi­dable dans ce pro­jet au­da­cieux de mon­ter une adap­ta­tion qué­bé­coise de La

mé­lo­die du bon­heur. L’ac­cueil du pu­blic fait en­core la dé­mons­tra­tion de l’im­por­tance du théâtre mu­si­cal chez nous. Je sou­haite en­core qu’une as­so­cia­tion des ar­tistes du théâtre mu­si­cal soit créée. Le Québec a as­sez de ta­lents pour avoir son Broad­way, et le pu­blic est très adepte de spec­tacles mu­si­caux qui font du bien », af­firme au Jour­nal ce­lui qui a of­fert au pu­blic l’un des meilleurs Jean Val­jean dans la comédie mu­si­cale Les mi­sé­rables.

UN MES­SAGE D’ES­POIR

Quant à Ma­ria, la jeune Flo­rie Gau­thier-Va­li­quette, elle re­prend son rôle avec bon­heur et dit que sa Ma­ria lui au­ra trans­mis un beau mes­sage : « Lorsque la mère su­pé­rieure lui dit de croire en elle, en sa force, et sur­tout de suivre son coeur, c’est vrai­ment un beau mes­sage de vie. »

De­nise Fi­lia­trault dit avoir eu bien sou­vent les larmes aux yeux en voyant la foule se le­ver à la fin du spec­tacle et chan­ter avec toute la troupe les chan­sons de La mé­lo­die du bon­heur.

« C’est simple, au fond, ce spec­tacle, c’est juste un grand par­tage de bon­heur. Et Dieu que nous en avons bien be­soin ! » conclut la grande dame, heu­reuse d’être de­puis juin der­nier une mar­chande de bon­heur. Cet été, elle pré­sen­te­ra La mé­lo­die du

bon­heur à Québec, à la salle Al­bertRous­seau. De plus, elle pré­sen­te­ra, avec, en ve­dette, Da­vid Sa­vard, Les four­be­ries

de Sca­pin au Mo­nu­ment-Na­tio­nal. « La vie me gâte, et tant mieux si ce que je fais fait du bien aux gens. Moi, je fais tout ce­la pour le pu­blic », rap­pelle sa­ge­ment l’unique De­nise Fi­lia­trault. La mé­lo­die du bon­heur, dès le mar­di 1er fé­vrier, au Théâtre St-De­nis, pour un mois. La troupe se­ra à la salle Al­bert-Rous­seau de Québec à comp­ter du 25 juin. La dis­tri­bu­tion compte 29 co­mé­diens, 14 tech­ni­ciens et sept mu­si­ciens live, tient à pré­ci­ser fiè­re­ment Mme Fi­lia­trault.

Les in­ter­prètes sont : Flo­rie Gau­thier-Va­li- quette (Ma­ria), Robert Ma­rien (ca­pi­taine Von Trapp), Noelle Huet (mère su­pé­rieure), Marie Pierre De Brienne (Liesl), Hu­go La­pierre (Raf), Nor­mand Car­rière (Max Det­wei­ler), Isabelle Lemme (Elsa Schrae­der), Thie­ry Du­bé (Herr Zel­ler), JeanF­ran­çois Blanchard, (ami­ral Von Schrei­ber), Da­niel De­lisle (en­semble gars), Marie-Claude Mi­chaud (soeur Berthe), Clau­dine Pa­quette (soeur Mar­gue­rite), Éli­sa­beth Le­nor­mand (soeur So­phia), Do­ro­thea Ven­tu­ra (en­semble soeurs), Stéphane Jacques (Franz, le ma­jor­dome), Ma­rieCh­ris­tine Per­reault (la gou­ver­nante). Les en­fants : Jé­ré­mie Boi­vin-Cô­té et Ludovic Rol­land Mar­cotte Frie­drich, 14 ans; Fré­dé­rique Cyr-Deschênes et Anne-Jus­tine Gues­tier Loui­sa, 13 ans; Mar­co Boc­chi­chio et Jean-Ch­ris­tophe Me­lan­çon Kurt, 11 ans, Fré­dé­rique Mous­seau et Arianne Poi­rier Bri­git­ta, 9 ans; Au­drey-Louise Beau­sé­jour et Ali­so Car­rier Mar­la, 7 ans; et Éloise Bisson Ro­mane, Fré­dé­rique Guay et Alexandra Si­card, dans le rôle de Gretl, 5 ans. À no­ter que Jé­ré­my et Mar­co joue­ront main­te­nant tous les soirs, puisque les deux autres pe­tits gar­çons ont mué.

- DE­NISE FI­LIA­TRAULT

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.