LE JEU DANS LE SANG...

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - De­nise Mar­tel DE­NISE.MAR­TEL@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

Si, à 20 ans, Émile Proulx-Cloutier dou­tait de vou­loir de­ve­nir co­mé­dien mal­gré plu­sieurs rôles à son ac­tif, jouer est au­jourd’hui de­ve­nu un be­soin.

« C’est comme un ser­pent qui change de peau. Il faut choi­sir ce qu’on fait dans la vie pour dé­fi­nir qui on est et, sur­tout, le faire pour les bonnes rai­sons », confie le co­mé­dien, de pas­sage à Québec ré­cem­ment pour par­ler de la pièce Une mu­sique in­quié­tante.

« À l’époque, j’hé­si­tais entre comédie et ci­né­ma. J’ai fait mon cé­gep en ci­né­ma, où je jouais dans une troupe de théâtre pour le

fun. C’est à ce mo­ment-là que j’ai vrai­ment eu la pi­qûre, et, quand je suis sor­ti, j’ai de­man­dé mon ad­mis­sion au Conser­va­toire d’art dra­ma­tique », ra­conte Émile Proulx-Cloutier qui, à l’orée de ses 28 ans, prend au­tant de plai­sir à faire l’un que l’autre.

« Me pri­ver de l’un ou l’autre se­rait comme me cou­per une jambe. Quand je joue beau­coup au théâtre ou à la té­lé, je sens l’en­vie de tour­ner et d’écrire pour le ci­né­ma qui monte en moi, et vi­ce­ver­sa », sou­tient-il.

Il a d’ailleurs tour­né plu­sieurs courts mé­trages, dont cer­tains ont été pré­sen­tés dans des fes­ti­vals in­ter­na­tio­naux, et le do­cu­men­taire Les pe­tits géants avec la ci­néaste Anaïs Bar­beau-La­val­lette ( Le ring), qui est éga­le­ment sa com­pagne dans la vie et la mère de leur pou­pon.

DANS LA PO­TION

Fils de la co­mé­dienne Da­nielle Proulx et du co­mé­dien Ray­mond Cloutier, éga­le­ment di­rec­teur du Conser­va­toire d’art dra­ma­tique, Émile Proulx-Cloutier est comme qui di­rait tom­bé dans la po­tion ma­gique dès sa nais­sance.

Et, comme ses pa­rents, qu’il ad­mire pro­fon­dé­ment, il avoue avoir be­soin de s’in­ves­tir dans des pro­jets qui ont du sens pour lui. « Mes pa­rents ont une très haute es­time de l’art qu’ils pra­tiquent et du pu­blic. À chaque rôle, à chaque pro­jet, ils tra­vaillent énor­mé­ment pour faire les choses le mieux pos­sible. Je pense sin­cè­re­ment qu’ils font ce mé­tier-là pour les bonnes rai­sons, et c’est l’hé­ri­tage le plus pré­cieux qu’ils m’ont don­né », af­firme le co­mé­dien, qui nous a fait dé­cou­vrir un Da­mien Pa­quin épou­van­ta­ble­ment ma­ni­pu­la­teur dans Les hauts et les bas de Sophie Pa­quin et un pro­cu­reur de la Couronne éper­du­ment amou­reux de Bri­gitte Des­biens (Hé­lène Florent), sa consoeur de tra­vail dans Toute la vé­ri­té.

« Les amours de Maxime sont tou­jours très com­pli­qués... Il va vivre une his­toire avec Ge­ne­viève (Ca­the­rine Bé­ru­bé), une sé­ro­po­si­tive qu’il re­pré­sen­tait en cour et pour qui il a eu un coup de foudre. « Est-ce que le fait d’être por­teur du VIH est un obs­tacle entre deux per­sonnes qui s’aiment? Jus­qu’où peut-on al­ler? Les deux au­teurs de la sé­rie ont le don d’abor­der des ques­tions très in­té­res­santes de fa­çon sen­sible », conclut Émile Proulx-Cloutier qui, dans ses temps libres, a com­men­cé à écrire un pro­jet de court mé­trage.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.