SHA­KES­PEARE

et les GNOMES

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Marie-France Pel­le­rin

MON­TRÉAL | Walt Dis­ney re­vi­site l’une des plus cé­lèbres tra­gé­dies de William Sha­kes­peare avec Gnoméo et Ju­liette, qui ra­conte l’amour im­pos­sible entre deux gnomes pro­ve­nant de clans en­ne­mis, les bleus et les rouges. Ren­con­trés mar­di dans un dé­cor par­se­mé de nains de jar­din, Hé­lène Florent, Sophie Ca­dieux, Maxime Le Fla­guais et Ma­rio StA­mand ont af­fi­ché des mines de ga­mins ré­jouis.

Dans la peau de Na­nette, Hé­lène Florent, qui en était à sa pre­mière ex­pé­rience de dou­blage d’un film d’ani­ma­tion, a dit avoir eu un plai­sir fou à cam­per les gre­nouilles­fon­taines, per­son­nages à cent mille lieux de la pro­cu­reure qu’elle in­carne dans Toute la

vé­ri­té. « J’ai lâ­ché mon fou. Il y avait un cô­té théâ­tral à tout ça. On pou­vait jouer gros. J’ai eu des fous rires. Les pro­duc­teurs ont réus­si à faire d’un clas­sique un film d’aven­tures avec plein de sur­prises et beau­coup de bons gags. C’est ve­nu cher­cher ma fibre de pe­tite fille. »

Exit l’éter­nelle ro­man­tique donc, bon­jour la Ju­liette aven­tu­rière. « Elle a beau­coup de ca­rac­tère. Elle a un pe­tit nin­ja à l’in­té­rieur d’elle. Le dé­fi était de trou­ver le juste mi­lieu entre le Tom­boy en ré­bel­lion contre son père et l’amou­reuse », a ex­pli­qué Sophie Ca­dieux, qui prête donc sa voix à Ju­liette.

Té­mé­raire et fou­gueuse, elle trouve son pen­dant mas­cu­lin, Gnoméo, lors d’une folle ex­cur­sion hors de son jar­din rouge vi­sant à gom­mer l’image que son père a d’elle. « Gnoméo est un aven­tu­rier qui adore son clan. C’est un lea­der. Je me suis beau­coup at­ta­ché à lui et à Ju­liette aus­si. Sophie a tel­le­ment un grain de voix unique », a sou­li­gné Maxime Le Fla­guais.

Course de ton­deuses à ga­zon, fla­mand rose et autres per­son­nages lou­foques re­nou­vellent de ma­nière hu­mo­ris­tique, sur fond de que­relle entre deux voi­sins jar­di­niers, ce clas­sique. Par­se­mé de nom­breux clins d’oeil, no­tam­ment à El­ton John qui signe la trame so­nore, Gnoméo et Ju­liette par­vient même à rendre at­ta­chants les per­son­nages les plus mes­quins. « Ça m’a agréa­ble­ment sur­pris qu’on me

caste dans un per­son­nage de mé­chant », a dit Ma­rio St-Amand, qui donne voix à Ty­balt. « Il veut le com­bat à tout prix. Il a en­vie de dé­fendre son peuple jus­qu’à la mort. Mal­gré tout, il est tou­chant car son bras droit est com­plè­te­ment nul. Il n’ar­rive pas à être un vrai mé­chant. Ça le rend sym­pa­thique. »

Sophie Ca­dieux a re­con­nu que cette ap­proche co­mique et déjantée de Ro­méo et Ju­liet

te ne peut que fa­vo­ri­ser l’ini­tia­tion d’un tout nou­veau pu­blic à l’oeuvre sha­kes­pea­rienne. « C’est une belle fa­çon de pi­quer la cu­rio­si­té des gens sur cette his­toire im­mé­mo­riale, celle de deux per­sonnes qui ne peuvent pas s’ai­mer à cause de la hargne de leur fa­mille. J’es­père que ça per­met­tra à une nou­velle gé­né­ra­tion de dé­cou­vrir cette oeuvre. »

Gnoméo et Ju­liette se­ra à l’af­fiche à par­tir du 11 fé­vrier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.