Tes­ter le LSD sur l’es­prit hu­main

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Ca­role Payer Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Scé­na­riste ré­pu­té pour la sé­rie He­roes, Tim Kring est res­pec­té pour ses contri­bu­tions dans plu­sieurs sé­ries, dont Chi­ca­go Hope et La vie à tout prix. Plus ré­cem­ment, il a mé­ri­té le Pio­neer Prize 2010, ré­com­pen­sant sa créa­ti­vi­té. Au­jourd’hui, il lance son pre­mier ro­man, La porte d’Or­phée, dans le­quel il ex­plore à nou­veau des per­son­nages aux pou­voirs sur­na­tu­rels.

L’his­toire de son pro­ces­sus d’écri­ture en dit long sur l’in­té­rêt que por­te­ront les lecteurs à son fas­ci­nant ro­man.

Kring vou­lait uti­li­ser un com­plot connu et des per­son­nages réels. Sa re­cherche sur In­ter­net le mène alors à un pro­jet clandestin des an­nées 50, nom­mé MK UL­TRA. Ce pro­jet ex­plique que, pen­dant 12 ans, la CIA a au­to­ri­sé l’ad­mi­nis­tra­tion de LSD à 120 000 Amé­ri­cains, la plu­part des dé­te­nus, des sol­dats, des étu­diants ou des clients ar­rê­tés avec des pros­ti­tuées.

En­suite, Kring se trouve à en­trer dans l’uni­vers de Ti­mo­thy Lea­ry, un écri­vain amé­ri­cain, psy­cho­logue et mi­li­tant pour l’uti­li­sa­tion scien­ti­fique des psy­ché­dé­liques. Puis, il dé­couvre dif­fé­rents mou­ve­ments des an­nées 60, dont un groupe de pen­seurs uto­pistes fa­na­tiques de tech­no­lo­gies, qui pre­naient de l’acide et en­vi­sa­geaient un monde re­lié par ré­seau d’in­for­ma­tion qui met­trait le vé­ri­table pou­voir entre les mains du « peuple ».

Kring com­prend qu’à tra­vers le ré­cit des 50 der­nières an­nées de l’his­toire de l’A- mé­rique et en sui­vant la piste du LSD, il tient ce qu’il faut pour écrire un ro­man pas­sion­nant.

EF­FRAYANTS POU­VOIRS

Un mois avant l’as­sas­si­nat du pré­sident Ken­ne­dy en oc­tobre 1963, Chand­ler For­res­tal, un jeune étu­diant fau­ché, fait la ren­contre d’une jeune femme qui tra­vaille pour la CIA et qui l’a choi­si comme co­baye d’une « ex­pé­rience » des­ti­née à tes­ter les ef­fets du LSD sur l’es­prit hu­main.

For­res­tal en in­gère une dose mas­sive et dé­ve­loppe d’ef­frayants pou­voirs psy­chiques : hy­per­vi­gi­lance, lec­ture dans les pen­sées, prise de contrôle du cer­veau ou ca­pa­ci­té à pro­vo­quer des hal­lu­ci­na­tions...

Ce qui n’était pas pré­vu, c’est que For­res­tal de­vienne une arme par­faite, convoi­tée par des agents de la CIA et des tueurs de la ma­fia. Et ses fas­ci­nantes ap­ti­tudes risquent de le me­ner beau­coup plus loin qu’il ne l’ima­gine. Peut-être chan­ge­ra-t-il le cours de l’his­toire?

LA PORTE D’OR­PHÉE Π

TIM KRING

Mi­chel La­fon Édi­tions Π 422 pages.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.