SÉ­JOUR EN TERRES MY­THIQUES

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - Jo­seph-An­dré Mo­rin

De la fré­né­sie de Té­hé­ran à la can­deur de Shi­raz, de la ma­jes­tueuse ar­chi­tec­ture d’Is­pa­han à l’exo­tisme ro­man­tique de Yazd en pas­sant par la tra­gique beau­té de Per­sé­po­lis, l’Iran offre une mul­ti­tude de lieux et de vi­sages à dé­cou­vrir.

Coin­cé dans une zone de conflits et au centre de ten­sions sou­te­nues avec l’Oc­ci­dent, l’Iran n’est pas d’abord connu comme une des­ti­na­tion tou­ris­tique. Dire que le pays a un sé­rieux pro­blème d’image n’est certes pas exa­gé­ré. Le po­ten­tiel de l’Iran est tou­te­fois énorme : sa pro­di­gieuse ri­chesse his­to­rique et ses 11 000 sites sont là pour en té­moi­gner. On y ren­contre une très grande va­rié­té de cli­mats et de re­liefs, une di­ver­si­té eth­nique et cultu­relle étour­dis­sante et sur­tout, par­tout, l’ac­cueil cha­leu­reux de ses ha­bi­tants. Les Oc­ci­den­taux sont d’ailleurs plus nom­breux à se rendre en Iran de­puis la fin des an­nées 90, mo­ment où le pays a re­com­men­cé à s’ou­vrir au tou­risme. Et même si à peine 700 000 tou­ristes avaient vi­si­té le pays en 2006, il sou­haite ac­cueillir 20 mil­lions de vi­si­teurs étran­gers d’ici à 2025. Avec ses 7 000 an­nées d’his­toire et une su­per­fi­cie com­pa­rable à celle du Québec, le pays im­pose des choix dif­fi­ciles pour le pre­mier voyage. Si, en deux se­maines, vous pou­vez goû­ter à ce que l’Iran a de mieux à of­frir, un sé­jour plus long se­ra plei­ne­ment rem­pli.

LA MAL-AI­MÉE

Le point d’ar­ri­vée en Iran est ha­bi­tuel­le­ment Té­hé­ran. La ma­jo­ri­té des vols se po­sant vers 1 h du ma­tin, la di­rec­tion de l’hô­tel est la seule en­vi­sa­geable. Le len­de­main, di­rec­tion ba­zar ou banque, pour chan­ger une par­tie de vos eu­ros ou dol­lars amé­ri­cains.

Pro­fi­tez de votre jour­née pour vous re­po­ser du long vol et pour pas­ser quelque temps dans l’un des ma­gni­fiques parcs que compte la mé­ga­pole. Les ama­teurs de nuits courtes quit­te­ront Té­hé­ran le ma­tin même, en bus ou par avion (les vols in­té­rieurs sont fré­quents et très abor­dables, sou­vent à moins de 50 $). La ca­pi­tale, mal­gré son agi­ta­tion et sa pol­lu­tion, pos­sède plu­sieurs beaux atours; gar­dez-les pour la fin de votre pé­riple.

Ca­pi­tale cultu­relle de l’Iran, Is­fa­han com­porte les plus beaux mo­nu­ments du monde is­la­mique et est la ville qui dis­tille le mieux l’art de vivre per­san. Sur­nom- mée la « moi­tié du monde », l’an­cienne ca­pi­tale de la grande Perse a beau­coup à of­frir, à com­men­cer par la deuxième plus grande place du monde (après la place Tian’an­men), ar­pen­tée de ca­lèches et bor­dée d’un ma­gni­fique ba­zar. Ses ponts ro­man­tiques, ses ma­gni­fiques cé­ra­miques tur­quoise et ses ex­cel­lents res­tau­rants tra­di­tion­nels s’ajoutent à ses charmes.

Un conseil va­lide pour l’en­semble du pays : gar­dez-vous d’im­pro­vi­ser pour les re­pas du soir. Même les adeptes du « sur le pouce » se las­se­ront des bro­chettes d’agneau et de pou­let qu’on trouve fa­ci­le­ment par­tout – bien qu’elles soient dé­li­cieuses. Les res­tau­rants tra­di­tion­nels sont sou­vent dis­crets et on ne les dé­couvre gé­né­ra­le­ment pas par ha­sard. Un mi­ni­mum de pla­ni­fi­ca­tion vous per­met­tra de fré­quen­ter ce que la Perse a à of­frir de meilleur du point de vue cu­li­naire : ra­goût tra­di­tion­nel, pou­let en sauce pomme gre­nade, dé­li­cates pu­rées de lé­gumes, des­serts royaux.

On ne sau­rait man­quer la vi­site du quar­tier ar­mé­nien de Jol­fa, de ses pe­tits ca­fés bran­chés et de ses ma­gni­fiques églises – cette der­nière ac­ti­vi­té ap­pa­rais­sant comme dou­ce­ment sub­ver­sive dans

la Ré­pu­blique is­la­mique d’Iran. Dans ce quar­tier, on peut par­fois aper­ce­voir des ré­si­dentes à leur bal­con, ac­cro­chant leur lessive, les che­veux libres au vent : de vraies ré­sis­tantes!

LA CI­TÉ DES POÈTES

Shi­raz, cé­lèbre pour sa poé­sie et ses vignes (qui ne sont évi­dem­ment plus uti­li­sées pour pro­duire leur cé­lèbre vin), est la ville « re­laxe » d’Iran. Le nombre de bi­cy­clettes y est plus éle­vé qu’ailleurs, la pol­lu­tion moindre, la cir­cu­la­tion moins in­tense. Shi­raz est une ville où il fait bon s’ar­rê­ter quelque temps. Son ba­zar est l’un des plus ma­gni­fiques du MoyenO­rient et des trou­vailles vous at­tentent à chaque dé­tour de ses al­lées exi­guës : or, pierres pré­cieuses, an­ti­qui­tés, soie et ca­che­mire, safran.

Les grandes villes ira­niennes semblent se li­vrer une ba­taille sans mer­ci pour la beau­té de leurs parcs pu­blics. Ceux de Shi­raz fi­gurent en bonne place au pan­théon. Ces es­paces sont un élé­ment im- por­tant de la culture et de la so­cié­té ira­niennes : es­pace si­tué entre l’in­ti­mi­té du foyer et l’es­pace pu­blic ré­gu­lé, le parc per­met aux jeunes couples d’échap­per un peu à la vi­gi­lance de l’État, des voi­sins et, dans cer­tains cas, de leurs fa­milles. Les pique-niques en tête-à-tête et ba­lades main dans la main y sont lé­gion.

Shi­raz est éga­le­ment une des­ti­na­tion pri­sée pour sa proxi­mi­té avec Per­sé­po­lis, gran­diose ci­té construite par Da­rius 1er en 521 av. J.-C. et dé­truite par­tiel­le­ment par Alexandre le Grand en 331 av. J.-C. Mais ras­su­rez-vous, Per­sé­po­lis est en­core gran­diose. Vous en au­rez pour plu­sieurs heures de plai­sir, à vous ba­la­der entre ses gi­gan­tesques co­lon­nades, à ar­pen­ter sa ter­rasse mo­nu­men­tale, à grim­per ses gran­dioses es­ca­liers et à ad­mi­rer ses ma­gni­fiques bas-re­liefs qu’on croi­rait gra­vés la sai­son der­nière.

YAZD, PORTE DU DÉ­SERT

Ville aux mille bag­dirs (« tours du vent »), Yazd est sou­vent mise de cô­té par les voya­geurs pres­sés. Yazd de­vrait ab­so­lu­ment fi­gu­rer à l’iti­né­raire de tout voyage en Iran, car elle re­gorge d’at­trac­tions his­to­riques, d’hô­tels tra­di­tion­nels et de res­tau­rants ro­man­tiques. La ma­jo­ri­té de la ville et ses mo­nu­ments sont faits de pi­sé (brique de boue sé­chée). Son ar­chi­tec­ture in­tri­gante semble par­fois avoir ser­vi d’ins­pi­ra­tion pour le de­si­gn de la pla­nète Ta­tooine de la Guerre des étoiles.

Ses ha­bi­tants font de la gen­tillesse leur sport pro­vin­cial (et la barre est dé­jà haute en Iran!). Pro­fi­tez de l’at­mo­sphère en­ivrante du soir pour vous ba­la­der tran­quille­ment dans la ville, dis­cu­ter avec ses ha­bi­tants et as­sis­ter, si le coeur vous en dit, à une session d’en­traî­ne­ment dans son cé­lèbre « Zur­kha­neh », le gym­nase tra­di­tion­nel per­san.

Cer­tains hô­tels tra­di­tion­nels de Yazd, dont le ma­gni­fique Silk Road, offrent des tours pas­sion­nants pour les prin­ci­paux lieux his­to­riques de la vieille ville et ailleurs en pro­vince. Au me­nu : plu­sieurs sites zo­roas­triens (Temples du feu et émou­vantes Tours du si­lence), an­cienne re­li­gion d’État et tou­jours vi­vante en Iran.

Si le temps vous le per­met, vi­si­tez la ville por­tuaire de Ban­dar Ab­bas et les ma­gni­fiques îles à proxi­mi­té : Hor­moz pour son vieux fort por­tu­gais et ses plages aux gi­gan­tesques fresques de sable co­lo­ré, et Qeshm, pour sa géo­gra­phie im­pres­sion­nante, son mi­gnon vil­lage de pê­cheurs et sa fo­rêt de pa­lé­tu­viers.

Pro­fi­tez de ces der­nières jour­nées pour ter­mi­ner vos em­plettes. Outre les ba­zars et les su­perbes sou­ve­nirs qu’on y re­trouve, un pas­sage à Té­hé­ran est aus­si une oc­ca­sion de ma­ga­si­ner grif­fé avec, en prime, la vue sur le ma­gni­fique mont Da­ma­vand. En ef­fet, la mé­ga­pole compte dans sa chic par­tie nord plu­sieurs bou­tiques eu­ro­péennes haut de gamme (aux prix moindres qu’en Eu­rope). C’est éga­le­ment dans l’Up­per Té­hé­ran qu’on re­trouve les ga­le­ries d’art contem­po­rain et qu’on fait les pro­me­nades les plus agréables, l’air étant moins pol­lué que dans le sud et le centre de la ca­pi­tale.

1. Gym ma­ti­nal sur la place de l’Imam, à Is­pa­han. 2. Ar­chi­tec­ture ty­pique de Yazd; ces quatre « bag­dirs » sont des cli­ma­ti­seurs na­tu­rels, cap­tant la moindre pe­tite brise et l’ache­mi­nant vers l’es­pace ha­bi­té.

3. Ira­niennes en ran­don­née pé­destre dans les mon­tagnes du Za­gros, à Lo­res­tan.

4. Ri­vières de sel, île d’Hor­moz. 5. Ca­fé ty­pique ira­nien et, sur l’écran tout au fond, le sport de pré­di­lec­tion au pays, le soc­cer.

1

2

3

5

2

4

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.