Bon à sa­voir

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME -

Sé­cu­ri­té

L’Iran fi­gure par­mi les des­ti­na­tions les plus sé­cu­ri­taires d’Asie et du MoyenO­rient. Le taux de cri­mi­na­li­té contre les tou­ristes y est très bas. Vous n’au­rez pas be­soin de pla­ni­fier vos dé­pla­ce­ments se­lon l’heure du jour ou vous sou­cier d’évi­ter cer­tains quar­tiers comme dans une grande par­tie des des­ti­na­tions en Amé­rique. Par contre, il faut sa­voir que le gou­ver­ne­ment ca­na­dien re­com­mande pour l’ins­tant d’« évi­ter tout voyage non es­sen­tiel » en Iran et d’évi­ter car­ré­ment les zones qui longent les fron­tières avec l’Af­gha­nis­tan, l’Irak et le Pa­kis­tan. La plu­part des villes re­pré­sen­tant un at­trait tou­ris­tique se si­tuent géo­gra­phi­que­ment au centre de l’Iran, loin de ces ré­gions à risque. Pour les aver­tis­se­ments of­fi­ciels, con­sul­tez le site www.voyage.gc.ca.

Cir­cuits or­ga­ni­sés

La plu­part des cir­cuits or­ga­ni­sés le sont à par­tir de l’Eu­rope et de l’Asie, les Nord-Amé­ri­cains n’étant pas en­core as­sez nom­breux à pri­ser cette des­ti­na­tion. Aven­tu­riers, al­lez-y seul ou entre amis, vous se­rez libre dans vos vi­sites et pour­rez plei­ne­ment goû­ter à l’hos­pi­ta­li­té de la ré­gion. Vous pou­vez éga­le­ment vous joindre à un groupe dé­jà exis­tant par l’in­ter­mé­diaire d’une agence de voyage ira­nienne. Les hô­tels pri­sés par les tou­ristes pro­posent éga­le­ment des cir­cuits avec chauf­feur. Un bon guide de voyage (Iran, de Lo­ne­ly Planet) vous ai­de­ra à pla­ni­fier votre sé­jour.

Femmes

Pour ce qui est des contraintes ves­ti­men­taires pour les femmes (aux­quelles les tou­ristes doivent se plier), un fou­lard sur la tête (c’est la loi), des manches trois quarts et pan­ta­lon lé­ger fe­ront l’af­faire. Lors de la vi­site de sites re­li­gieux, la gué­rite se char­ge­ra de vous four­nir gra­cieu­se­ment le tcha­dor de ri­gueur. De plus, bien que ce­la soit plu­tôt rare, cer­tains hô­tels re­fusent les femmes non ac­com­pa­gnées.

Langue

Langue : le far­si (per­san) est la langue d’usage, mais l’an­glais est très ré­pan­du et l’af­fi­chage est sou­vent bi­lingue. Les gens par­lant cette langue (et même le fran­çais) iront na­tu­rel­le­ment à votre ren­contre. Le far­si a une pro­non­cia­tion ai­sée qui sau­ra sé­duire le fran­co­phone. Mer­ci se dit d’ailleurs... « mer­ci »! Un guide de conver­sa­tion peut tou­te­fois vous être utile si vous pla­ni­fiez des grands centres.

For­ma­li­tés

Vi­sa tou­ris­tique de 30 jours, qui peut être re­nou­ve­lable sur place (pri­vi­lé­giez Shi­raz). Pour vous fa­ci­li­ter gran­de­ment la vie, faites af­faire avec une agence de voyage ira­nienne; elle vous ai­de­ra à ob­te­nir une lettre d’in­vi­ta­tion que vous pré­sen­te­rez avec votre de­mande de vi­sa. La plu­part des agences offrent leurs ser­vices en fran­çais (dont la très re­com­man­dable Pars Tou­rist Agen­cy – www.cle2perse.com). On vous de­man­de­ra aus­si de sou­mettre un iti­né­raire. La de­mande de vi­sa comme telle est faite par la poste au­près de l’am­bas­sade d’Iran à Ottawa.

Quand par­tir

Pré­fé­rez l’au­tomne et idéa­le­ment le prin­temps. Évitez l’été, de juin à sep­tembre, beau­coup trop chaud.

S’y rendre, s’y dé­pla­cer

À par­tir de Mon­tréal, plu­sieurs vols vers Té­hé­ran via les grandes ca­pi­tales eu­ro­péennes. KLM no­tam­ment, qui des­sert Té­hé­ran six fois par se­maine via Am­ster­dam. Sur place, les tran­sports sont fré­quents, sé­cu­ri­taires et in­croya­ble­ment abor­dables. La ma­jeure par­tie des sites d’in­té­rêt sont fa­ci­le­ment ac­ces­sibles en bus et en taxi par­ta­gés. Pour vos vi­sites (très) ma­ti- nales, votre hô­tel se fe­ra un plai­sir de vous ré­ser­ver un taxi. Pour les dé­pla­ce­ments entre les grandes villes, vous au­rez le choix entre l’au­to­bus (de très confor­tables Vol­vo dont le ta­rif com­prend une ré­jouis­sante boîte à lunch), le train et les vols in­té­rieurs. Vous n’êtes pas pres­sé et ai­mez le train? Ten­tez l’ex­pé­rience de la liai­son Istanbul-Té­hé­ran du mer­cre­di soir. Trois jours et de­mi de pay­sages bu­co­liques et de ren­contres pas­sion­nantes avec des Ira­niens re­tour­nant au pays. Pit­to­resque et in­ou­bliable!

Ar­gent

La vie y est peu chère, les hô­tels de ca­té­go­rie in­ter­mé­diaire sont entre 15 $ et 30 $ la nui­tée, se­lon les villes. La mon­naie est le rial ira­nien (IRR), mais les Ira­niens font sou­vent ré­fé­rence à l’an­cienne mon­naie, le to­man. Les cartes ban­caires et de cré­dit ne vous se­ront d’au­cune uti­li­té sur place (mis à part chez cer­tains mar­chands de tapis pour la der­nière). Ap­por­tez donc plus d’eu­ros et de dol­lars amé­ri­cains que né­ces­saire.

Pour un avant-goût

- Res­tau­rant Té­hé­ran, 5065, boul.

Mai­son­neuve O., Mon­tréal. - Épi­ce­rie Akha­van,

6170, Sher­brooke O., Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.