Bur­lesque: le livre, le style et le film

« J’ai tou­jours af­fir­mé que l’arme la plus puis­sante de la femme est l’ima­gi­na­tion des hommes.» – Tem­pest Storm

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - An­drew Mc­Nal­ly Col­la­bo­ra­tion spé­ciale amc­nal­ly@journalmtl.com

Cette ci­ta­tion de l’une des plus grandes stars du bur­lesque des an­nées 1950 et 1960 ré­sume bien le mou­ve­ment qui connaît un re­gain, en ce dé­but de 21e siècle. Ces per­for­mances, qui mettent en scène des dan­seuses lé­gè­re­ment vê­tues ou s’adon­nant à un strip-tease, sont une cé­lé­bra­tion de la femme, alors qu’elle se laisse dé­cou­vrir re­ti­rant un vê­te­ment à la fois avec la plus grande élé­gance.

LE LIVRE

Le co­lo­nel de la Force de ré­serve du Ca­na­da Mi­chel Gron­din se pas­sion­nait pour l’histoire gé­né­rale et le pas­sé mi­li­taire, en par­ti­cu­lier, mais sa ren­contre avec Scar­lett James, l’égé­rie du bur­lesque au Qué­bec, lui fait dé­cou­vrir une nou­velle fas­ci­na­tion. Leur col­la­bo­ra­tion a don­né nais­sance au livre Bur­lesque : l’art et le jeu de la

sé­duc­tion (Groupe Co­gi­to Mé­dia). Dans cet ou­vrage, Gron­din dresse un ta­bleau du bur­lesque, de sa nais­sance à sa ver­sion contem­po­raine, le néo-bur­lesque, agré­men­té de ci­ta­tions de Scar­lett James. De la Grèce an­tique, consi­dé­rée comme le ber­ceau du mou­ve­ment, avec, entre autres, la co­mé­die d’Aris­to­phane Ly­sis­tra­ta, il suit son évo­lu­tion à tra­vers l’Eu­rope avec le can­can en France et les mu­sic-halls de la Grande-Bre­tagne et le mou­ve­ment at­teint son apo­gée aux États-Unis au mi­lieu du 20e siècle, avec les pin-ups et leur reine Bet­tie Page. L’ou­vrage lar­ge­ment illus­tré ra­conte l’histoire des plus grandes ef­feuilleuses qui ont ou­vert la voie au néo-bur­lesque et aux ar­tistes qui le font vivre au­jourd’hui. Montréal y est ci­té. Le Red Light Dis­trict a été le coeur des di­ver­tis­se­ments noc­turnes, dans les an­nées 1920 à 1950. Des ve­dettes telles que Jo­sé­phine Ba­ker, Li­li St. Cyr et Tem­pest Storm s’y sont pro­duites. Leurs contem­po­raines se nomment Roxi D’Lite, Miss Su­gar­puss, Ti­gerrr Li­li ou Scar­lett James (c’est elle que l’on re­trouve en couverture et en qua­trième de couverture du livre).

Bur­lesque : l’art et le jeu de la sé

duc­tion sau­ra plaire au­tant à celles qui veulent sé­duire qu’à ceux qui veulent être sé­duits !

LE STYLE

Le bur­lesque in­fluence vos des­sous. Il est, bien sûr, sy­no­nyme de plumes, de paillettes et de strass, mais sous ces ex­tra­va­gances se cache le « vê­te­ment de base » de cet art, le sous-vê­te­ment. La lin­ge­rie fait un re­tour à la sil­houette des an­nées 50 et rend hom­mage aux pin-ups. Ce nou­veau cou­rant sculpte le corps. On dé­laisse, pour un mo­ment, le string et le sou­tien-gorge bal­con­net, pré­fé­rant la cu­lotte haute (et gai­nante) et le sou­tien-gorge opaque de forme coque. On ex­pé­ri­mente avec les cor­sets, les guê­pières, les jar­re­telles et les com­bi­nai­sons (bo­dy).

La lin­ge­rie re­vi­si­tée sort de l’in­ti­mi­té. L’es­prit lin­ge­rie se trans­pose sur des pe­tites robes « nui­settes » ou dans des créa­tions cor­sets (qui ne sont pas sans rap­pe­ler Jean Paul Gaul­tier ou Dolce Gab­ba­na). Par ailleurs, la plus cé­lèbre des sex-sym­bols du néo-bur­lesque, Di­ta Von Teese, a créé une collection de lin­ge­rie pour Won­der­bra qui s’ins­pire du style ré­tro et gla­mour qui a fait sa si­gna­ture et sa re­nom­mée.

LE FILM

La co­mé­die mu­si­cale de Steve An­tin, Bur

lesque, met­tant en ve­dette Cher et Ch­ris­ti­na Agui­le­ra, est sor­tie en DVD, il y a quelques se­maines. Les cos­tumes de Mi­chael Ka­plan et de Lyn­da Foote re­prennent les élé­ments théâ­traux de la scène pour en­jo­li­ver les nu­mé­ros des pro­ta­go­nistes du film. On y voit, entre autres, le deux-pièces de perles que porte Agui­le­ra pour la chan­son A Guy That

Takes His Time et le queue de pie sou­li­gnant la sil­houette de Cher alors qu’elle nous sou­haite la bien­ve­nue au ca­ba­ret, Wel­come to Bur­lesque. La chan­son You Ha­ven’t

Seen the Last of Me, in­ter­pré­tée par Cher, a d’ailleurs rem­por­té le Gol­den Globe de la meilleure chan­son ori­gi­nale.

La mode au mu­sée ne cesse d’être ten­dance. À l’aube de ses 90 ans, le Mu­sée McCord se ré­in­vente et se veut le re­flet de sa ville. Sa nou­velle ex­po­si­tion 90 tré­sors, 90 his­toires, 90 ans per­met de faire dé­cou­vrir l’histoire de Montréal et du Qué­bec, et de sou­li­gner son rayon­ne­ment dans le monde, mais éga­le­ment son histoire so­ciale et ses gens.

90 ob­jets ont été soi­gneu­se­ment sé­lec­tion­nés des quelque 1 400 000 pièces de la collection du Mu­sée McCord. Vous pour­rez ain­si ad­mi­rer la deuxième plus an­cienne cour­te­pointe du monde (da­tant du 1726), la coiffe du chef Shaw­nee Te­cum­seh dé­cé­dé à la ba­taille du Mo­ra­vian­town en 1813 ou en­core, un des chan­dails de l’étoile du hockey Mau­rice « Ro­cket » Ri­chard.

Neuf créa­teurs mon­tréa­lais is­sus de mi­lieux va­riés qui ont mar­qué le vie de Montréal par leurs ta­lents et leurs réa­li­sa­tions, dont Ma­rie Choui­nard, Ri­car­do Tro­gi, Lor­raine Pin­tal et Hel­mer Jo­seph, livrent leurs coups de coeur au sein de l’ex­po­si­tion, au moyen de clips vi­déo pro­je­tés dans la salle d’ex­po­si­tion et dis­po­nibles sur iPod.

Le Mu­sée McCord s’offre une nou­velle si­gna­ture pour son 90e an­ni­ver­saire : Mu­sée McCord, notre monde, nos his­toires cé­lèbre la vie d’hier et d’au­jourd’hui d’une ma­nière contem­po­raine et in­ter­ac­tive.

L’ex­po­si­tion 90 tré­sors, 90 his­toires, 90 ans se­ra à l’af­fiche jus­qu’au 11 sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.