Plus de chan­sons FRANCOPHONES sur les Plaines

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND -

(CB) Ajou­tez le nom de Ro­bert Char­le­bois à la liste des ar­tistes, des gé­rants et des pro­duc­teurs qué­bé­cois qui sou­haitent que le Fes­ti­val d’été fasse une plus grande place à la chan­son fran­co­phone sur les plaines d’Abra­ham. « Il y au­rait des concepts francophones pour rem­plir les plaines d’Abra­ham avec de l’en­thou­siasme et un peu de bonne vo­lon­té. Les gens man­ge­raient le gazon. La preuve, c’est nous qui avons in­ven­té ça. Avant Le loup, le re­nard et le lion avec Gilles et Fé­lix, il n’y avait pas eu de shows sur les plaines », lance Char­le­bois, qui es­time « qu’on se dé­na­ture » en ne pré­sen­tant que des spec­tacles en an­glais. « Ils vont cher­cher des groupes an­glos ou al­le­mands de troi­sième ca­té­go­rie et c’est sûr que ça fait ve­nir du monde des États-Unis, mais je trouve dé­so­lant qu’on ne fasse pas plus at­ten­tion à notre pa­tri­moine que ça. C’est nous, c’est notre culture. On a une ri­chesse mu­si­cale ex­tra­or­di­naire. Quel­qu’un a dit : t’en ap­prends plus sur un peuple par sa chan­son po­pu­laire que par tous les dis­cours de ses po­li­ti­ciens mis bout à bout. » « Ce­la dit, en­chaîne-t-il, quand une chan­son est gé­niale, elle l’est, que ce soit en an­glais ou fran­çais. Il y a des chan­sons de Dy­lan ou de McCart­ney que je mets au-des­sus de tout ce qui s’est fait dans la fran­co­pho­nie. Ce n’est qu’une ques­tion de do­sage. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.