FRÈRES DE SANG

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE -

In­di­ca

Les frères de sang ignorent les fron­tières ima­gi­naires des ca­té­go­ries, qu’elles soient lin­guis­tiques ou fron­ta­lières. Le hard­core est une mu­sique sans fron­tières, le pro­pos itou, mais l’ac­cent, l’hu­mour est sur la pe­tite vie icitte ( Burn Out, Cir­cu­ler, Dans l’champ). Le deuxième de­gré n’est pas seule­ment dans les textes et l’at­ti­tude, mais aus­si dans les com­po­si­tions comme le riff de vio­lon­celle de Dans l’champ ou les der­nières me­sures de Libre avec moi. À l’égal de Mo­nonc’ Serge et Ano­ny­mus, on ri­gole et on ap­plau­dit. Qui n’a pas en­vie de re­prendre en choeur en sor­tant du spec­tacle L’En­fant de chienne, sur les hausses in­ex­pli­quées et sou­vent in­jus­ti­fiées du prix de l’es­sence (re : CAA). Bref dans la grande tra­di­tion ini­tiée par Plume La­tra­verse, Les Ékor­chés font dans la pinte de bon sang, dans la sa­gesse po­pu­laire. Du dé­lit d’opi­nion, d’un bout à l’autre. ∂∂∂Σ

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.