La 3DS im­pres­sion­nante

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Steve Tilley

La chose la plus épa­tante à faire avec la 3DS de Nin­ten­do n’a rien à voir avec le jeu vi­déo comme tel, la pho­to 3D ou la créa­tion d’ava­tars Wii à l’image du joueur.

Non, ce qu’il y a de plus ex­ci­tant à faire avec une 3DS, c’est de lais­ser un ami l’es­sayer. Et d’ob­ser­ver sa ré­ac­tion.

Lan­cée la fin de se­maine der­nière en Amé­rique du Nord au prix de 249,99 $, la 3DS est la plus ré­cente of­fen­sive de Nin­ten­do sur un mar­ché du jeu vi­déo mo­bile que la com­pa­gnie nip­pone do­mine en vé­ri­table Don­key Kong de­puis les pre­miers jours de sa console Ga­me­Boy ori­gi­nale.

Si la nou­velle ma­chine de Nin­ten­do ne peut renier sa fi­lia­tion à la gamme de consoles mo­biles DS, elle sait aus­si se dis­tin­guer avec une carte maî­tresse in­édite dans le do­maine des ap­pa­reils de jeu mo­bile : un vi­suel 3D. Mieux en­core, il s’agit d’une ex­pé­rience 3D mo­du­lable, qui a le bon­heur d’exis­ter sans le sup­port de lu­nettes gê­nantes et qu’on peut désac­ti­ver.

Voi­là pour­quoi il est si gra­ti­fiant de par­ta­ger la 3DS. De toute évi­dence, les ef­fets 3D de la nou­velle console n’ap­pa­raissent pas dans les pubs à la té­lé ou sur des vi­déos en ligne.

On ne peut donc en pro­fi­ter qu’en per­sonne, à l’oeil nu. Même pour un chro­ni­queur bla­sé, ce genre d’ex­clu­si­vi­té a de quoi im­pres­sion­ner. Quant aux amis qui ont la chance de mettre les mains des­sus, l’es­sai les laisse pour la plu­part si­dé­rés.

DU NOU­VEAU

Avec la 3DS, Nin­ten­do ne s’est pas conten­tée d’amé­lio­rer le mo­dèle pré­cé­dent de la gamme, la DSi.

La nou­velle ma­chine pro­pose en ef­fet une image ma­gni­fi­que­ment re­haus­sée (même sans te­nir compte du fac­teur 3D), un nou­veau stick ana­lo­gique à 360° qui ra­vi­ra bien des pouces, une ca­mé­ra 3D à double len­tille et des cap­teurs qui dé­tectent et quan­ti­fient tout mou­ve­ment im­pri­mé à l’ap­pa­reil.

En pra­tique, non seule­ment des jeux comme Street Fighter IV 3D Edi­tion et Pi

lotWings Re­sort ont-ils meilleure al­lure que tout ce qui s’est vu jus­qu’à pré­sent sur une console por­table de Nin­ten­do, mais en prime, les cap­teurs de mou­ve­ment et les ca­mé­ras de l’ap­pa­reil re­dé­fi­nissent à leur fa­çon l’ex­pé­rience de jeu.

Exemple à l’ap­pui : la 3DS est ven­due avec un jeu de cartes AR (réa­li­té aug­men­tée). Lors­qu’elles sont dé­po­sées sur une sur­face plate et ob­ser­vées à tra­vers la ca­mé­ra de la 3DS, ces cartes prennent vie ma­gi­que­ment sous forme de ga­le­rie de tir 3D ou de per­son­nages qu’on peut ob­ser­ver sous di­vers angles. Le vir­tuel s’amal­game ain­si au réel.

Comme tout ce qui concerne la 3DS, le phé­no­mène est dif­fi­cile à mettre en mots et né­ces­site une ex­pé­rience au pre­mier de­gré. Ce que la Wii de Nin­ten­do a réa­li­sé en ma­tière de di­ver­tis­se­ment in­ter­ac­tif im­mer­sif dans le sa­lon, la 3DS pour­rait le ré­pé­ter dans le do­maine du jeu mo­bile.

« Nous pré­voyons un écou­le­ment très ra­pide de notre in­ven­taire, es­time le porte-pa­role de Nin­ten­do of Ca­na­da, Matt Ryan. La Wii a en­gen­dré toute une ré­vo­lu­tion et nous es­pé­rons en faire au­tant avec la 3DS. »

La 3DS est ré­tro­com­pa­tible aux jeux exis­tants pour les DS et DSi, mais la nou­velle console ar­rive avec sa propre bi­blio­thèque de jeux ex­clu­sifs. Au dé­part, 17 de ces jeux sont pro­po­sés avec la 3DS, no­tam­ment Pi­lot­Wings Re­sort, Steel Di­ver, Nin­ten­dogs + Cats, Mad­den NFL Foot- ball et LEGO Star Wars III: The Clone Wars.

FAILLES

Aus­si fas­ci­nante soit-elle, la 3DS n’est pas sans faille. L’au­to­no­mie de la bat­te­rie, lorsque la console est uti­li­sée en mode 3D, est de cinq heures au plus et, par­fois, d’à peine trois maigres heures. Ce n’est sû­re­ment pas une coïn­ci­dence si l’ap­pa­reil s’ac­com­pagne d’une sta­tion de re­charge.

Par ailleurs, les ef­fets 3D ne sont pas pour tout le monde et pour­raient oc­ca­sion­ner des maux de tête ou sus­ci­ter de la fa­tigue ocu­laire chez cer­tains uti­li­sa­teurs.

Éga­le­ment, le fait de de­voir te­nir la 3DS droit de­vant soi en tout temps est un dé­fi de taille pour les per­sonnes qui ont ten­dance à se tré­mous­ser dans tous les sens lorsque l’ac­tion ex­plose à l’écran.

Ce ne sont là tou­te­fois que des dé­fauts mi­neurs fort ac­cep­tables pour une nou­velle console por­table plus jo­lie, plus puis­sante et mieux équi­pée que ses pré­dé­ces­seurs, qui pro­met de ré­vo­lu­tion­ner le jeu mo­bile tout en per­pé­tuant la tra­di­tion du di­ver­tis­se­ment fa­mi­lière de Nin­ten­do. À par­ta­ger avec les amis.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.