Ap­prendre à JOUER et à se sen­tir l’AISE à

Coin­cé entre une mère dé­pres­sive et un père violent, le jeune Blaise, de la sé­rie 30 vies, n’a pas un che­min fa­cile. Pour son in­ter­prète, Jé­ré­my-Karl La­force Hi­laire, tou­te­fois, c’est le bon­heur.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin

« J’adore jouer dans 30 vies, c’est vrai­ment une belle ex­pé­rience », dit-il. « Même si l’ac­tion ne tourne pas au­tour de ton per­son­nage, il faut que tu sois là, sur le pla­teau. J’ap­prends beau­coup », ajoute-t-il.

Tout au long de la se­maine, le pu­blic a ap­pris à connaître le fra­gile ado­les­cent. « Blaise dé­ve­loppe de l’épi­lep­sie à l’ado­les­cence. Le fait de vivre avec un père violent et une mère dé­pres­sive et bi­po­laire ne l’aide pas. Ça lui cause un stress et c’est ce qui en­traîne son épi­lep­sie », ex­plique l’ac­teur.

CO­MÉ­DIENS D’EX­PÉ­RIENCE

Pour ce tour­nage, Jé­ré­my-Karl La­force Hi­laire a l’oc­ca­sion de don­ner la ré­plique à des co­mé­diens d’ex­pé­rience comme Ma­ri­na Or­si­ni, Em­ma­nuel Bi­lo­deau dans le rôle de son père et Cé­line Bon­nier dans ce­lui de sa mère.

« C’est cer­tain que lorsque tu ar­rives sur le pla­teau en­tou­ré de co­mé­diens comme ça, t’es in­ti­mi­dé. C’est comme lorsque je me suis re­trou­vé aux cô­tés de Ma­ri­na Or­si­ni au dé­but. Par contre, ils t’aident tel­le­ment à te sen­tir bien et à jouer que tu de­viens à l’aise. Em­ma­nuel Bi­lo­deau m’a ap­pro­ché comme un père. Ça n’a pas été dif­fi­cile pour moi de lui don­ner la ré­plique. Je me suis mis tout de suite dans la peau de son fils », dit le jeune ac­teur de 19 ans.

Se­lon Jé­ré­my-Karl La­force Hi­laire, « Blaise est un jeune vaillant, hon­nête, qui a une forte per­son­na­li­té. Un de ses amis à l’école est Do­mi­nique (An­toine Pi­lon). En­semble, ils jouent au hockey. C’est un gars qui aime l’ac­ti­vi­té phy­sique », af­firme l’ac­teur.

AN­NIE ET SES HOMMES

Pour­tant, au dé­part, Blaise n’avait pas ces ca­rac­té­ris­tiques. « Au dé­but, il de­vait être un gars ef­fé­mi­né, sans tou­te­fois être ho­mo­sexuel, mais ça a chan­gé », men­tionne le co­mé­dien, qui a ob­te­nu ce rôle à la suite d’au­di­tion.

Avant 30 vies, Jé­ré­my -Karl La­force Hi­laire avait été de quelques pu­bli­ci­tés. Cer­tains se sou­vien­dront de son per­son­nage Fré­dé­ric dans An­nie et ses hommes. « Fré­dé­ric était le fils de Syl­vie Mo­reau, la maî­tresse d’Éric (Claude Le­gault) », rap­pelle le co­mé­dien.

UN MÉ­TIER

Jé­ré­my-Karl La­force Hi­laire est ac­tuel­le­ment étu­diant en arts et lettres au cé­gep. En em­bras­sant cette op­tion sco­laire, le jeune homme se « lais­sait des portes ou­vertes ».

Certes, il ai­me­rait bien faire du jeu son mé­tier. « Mais c’est un mé­tier in­cer­tain; je ne sais pas en­core. Em­ma­nuel (Bi­lo­deau) m’a conseillé de m’ins­crire dans une école de théâtre. Je vais sû­re­ment prendre des cours pri­vés. »

Outre le jeu, Jé­ré­my-Karl La­force Hi­laire fait du vé­lo. « La sai­son est com­men­cée, j’en fais presque sans ar­rêt. Le jeune homme tra­vaille aus­si dans une bou­tique de vê­te­ments sur la rue Sainte-Ca­the­rine, à Montréal. √ 30 vies, du lun­di au jeu­di,

19 h, à la SRC

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.