DE GOR­DON LIGHT­FOOT À ROY OR­BI­SON

Le Journal de Quebec - Weekend - - NOU­VELLES -

1 That's How I Got To Mem­phis : Un clas­sique d'Ed­dy Mit­chell en France ; on ne pou­vait pas­ser à cô­té.

2 Don't Think Twice, It’s All Right : cette chan­son de Bob Dy­lan a été re­prise par beau­coup d'ar­tistes, comme tous les grands clas­siques. Elle a même été adap­tée par Hugues Au­frey, à une cer­taine époque. J'aime beau­coup cette chan­son ; elle sert de « mise en bouche », en quelque sorte, dans mon spec­tacle.

3 Take It Ea­sy : Les Eagles…mon groupe pré­fé­ré ! J'ai eu un grand coup de coeur lorsque je suis al­lé les voir, à Monc­ton, au Ma­gne­tic Hill, en 2008. L'autre op­tion au­rait été Ho­tel Ca

li­for­nia… Tou­te­fois, je ne suis pas gui­ta­riste et je n'au­rais pas osé cou­per cette chan­son pour en faire une ver­sion abré­gée… Il y a quelques an­nées, les grandes stars de la coun­try, aux ÉtatsU­nis, avaient ren­du hom­mage aux Eagles, et c’est Tra­vis Tritt qui avait in­ter­pré­té ce titre. Cer­tains mu­si­ciens qui jouent sur Ame­ri­ca­na 1 et 2 ont même fait le voyage au Texas pour en­re­gis­trer ces titres.

4 If I Were A Car­pen­ter : Très connu par la ver­sion de Johnny Hallyday. D'ailleurs, ce der­nier a

ap­pe­lé Roch (ils ont le même coif­feur !) pour le fé­li­ci­ter…

5 I'm Sor­ry : Sur le pre­mier al­bum, il y avait Cra­zy de Pat­sy Cline, qui était un peu dans le même cré­neau… Voi­là pour­quoi j'ai vou­lu mettre

I’m Sor­ry qui, en plus, est chan­tée par une femme : Bren­da Lee.

6 Take Me Home Coun­try Roads : On ne pou­vait faire du coun­try sans John Den­ver ! Je suis un fan de­puis tou­jours, et cette chan­son a été en­dos­sée par­tout dans le monde. On s'en sert comme hymne dans cer­taines uni­ver­si­tés du sud des États Unis. La mu­sique de Den­ver illustre par­fai­te­ment ce qu’est l'aven­ture Ame­ri­ca­na : un mé­lange de folk et de coun­try qui ra­conte les gens au­tour de nous.

7 Song Sung Blue : Je suis un fan de Neil Dia­mond. J'ai même fait faire mes gui­tares noires comme Neil, lui qui s'était ins­pi­ré des Ever­ly Bro­thers. Il est un au­teur-com­po­si­teur et in­ter­prète unique au monde, avec sa voix in­imi­table. J'ai eu la chance de le voir en spec­tacle, à Las Ve­gas, au dé­but des an­nées 2000.

8 Sun­down : Gord's Gold est le pre­mier al­bum que j'ai ache­té dans ma jeu­nesse. Je m'amu­sais à

l'imiter, en chan­tant avec lui, sur un tourne-disque em­prun­té à la bi­blio­thèque de l'école se­con­daire.

9 Johnny B. Goode : Dans l'op­tique où le 2e CD a été réa­li­sé afin de sou­te­nir une tour­née, une chan­son comme Johnny B Goode de­vient une in­con­tour­nable. Je sais que Chuck Ber­ry fait en­core des tour­nées, au­jourd'hui, avec Chub­by Che­cker. Peu­têtre je pour­rai le ren­con­trer un jour ! 10

Pret­ty Wo­man : Un clas­sique ! Même si ce n’est pas du coun­try, on reste dans la même époque, et c'est la chan­son qui a le plus de suc­cès en concert, et ce, par­tout, en Eu­rope comme en Amé­rique… Il y a cer­tains ar­tistes, comme El­vis Pres­ley et Roy Or­bi­son, qui ont été ex­trê­me­ment po­pu­laires avec le pu­blic coun­try. Ils étaient des ar­tistes de type trans­gé­né­ra­tion­nel et cross-over.

11 Heart Of Gold : Le grand clas­sique ca­na­dien : J'ai eu la chance d'être com­men­ta­teur aux Olym­piques d'hi­ver de Van­cou­ver, et, lors des cé­ré­mo­nies de clô­ture, bien peu de gens au­raient pu s'illus­trer de telle fa­çon, seul avec sa gui­tare et son har­mo­ni­ca, de­vant la flamme olym­pique. D'une sim­pli­ci­té, mais d'une force et d’une pré­sence de scène, Neil Young, mon chan­teur

pré­fé­ré, est ve­nu chan­ter avec cette voix in­ou­bliable, qui est un uni­vers à elle seule. J'ai ap­pris le mor­ceau d'har­mo­ni­ca afin de m'ac­com­pa­gner lors de mes spec­tacles. Trop co­ol ! Mer­ci à Neil de m'avoir ins­pi­ré…

12 Bon Vi­vant : Une chan­son ori­gi­nale (la seule des 3 Ame­ri­ca­na) que Roch avait dans ses dé­mos, mais en an­glais, seule­ment… Elle a été adap­tée pour le vo­lume 2. Je la gar­dais de­puis long­temps, celle-là… C’est un peu comme la pe­tite sur­prise de l'aven­ture Ame­ri­ca­na. En es­pé­rant que les fans d'un océan à l'autre ap­pré­cient…

Ame­ri­ca­na 2 dis­po­nible dès mar­di.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.