Ou­ver­ture sur le monde

« Sky’s the Li­mit » lance avec en­thou­siasme la chan­teuse Nad­ja, qui dé­barque avec un nou­vel al­bum, qui de­vrait lui ou­vrir les portes du mar­ché in­ter­na­tio­nal. « J’ai en­fin ma si­gna­ture! », exulte-t-elle.

Le Journal de Quebec - Weekend - - MU­SIQUE - Pierre O. Na­deau PIERRE.NA­DEAU@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

« J’ai le goût de chan­ter par­tout sur la pla­nète, mais je n’at­tends pas après ça pour être heu­reuse. Je me sens dé­jà com­blée; si je suis in­vi­tée à al­ler chan­ter ailleurs, ce se­ra un bo­ni dans ma vie, dans ma car­rière. »

La chan­teuse d’ori­gine sa­gue­néenne dé­borde d’en­thou­siasme en par­lant de ce nou­vel al­bum, son deuxième, tout en an­glais, qui sor­ti­ra la se­maine pro­chaine. « C’est un pro­jet qui me comble, car en­fin je peux pro­po­ser mes propres chan­sons. J’ai pas­sé toute ma vie à in­ter­pré­ter les autres, et là, j’ar­rive avec mon propre ma­té­riel. »

Rap­pe­lons qu’avec son pre­mier al­bum, la pro­té­gée de Ma­rio Pel­chat a connu un suc­cès ex­tra­or­di­naire avec des ventes de 70000 exem­plaires. Elle ali­gnait une sé­rie de coups de coeur, de Hound Dog à Please Mr. Post­man en pas­sant par Me & Mrs Jones. Son nou­vel opus pro­pose un mé­lange à parts égales de chan­sons ori­gi­nales et de nou­veaux coups de coeur comme At Last, The Im­pos­sible Dream, Hit the Road Jack, Mis­ty Blue, Ba­by Love et sa re­pri

se du clas­sique YaYa, qui de­vrait trou­ver une place d’hon­neur sur les ondes de la ra­dio.

SIX CHAN­SONS ORI­GI­NALES

On y re­trou­ve­ra aus­si six chan­sons ori­gi­nales. Nad­ja signe trois des textes; elle a fait ap­pel à des au­teurs et com­po­si­teurs re­con­nus dont Syl­vain Ques­nel et Do­rian Sher­brook, qui ont écrit pour elle des titres évo­quant une époque pas si loin­taine ( Wish to Un­wish, Ba­by

You, Ba­by I’m Lo­ne­ly). En prime, Nad­ja pro­pose la chan­son Love Is

Lea­ving Me, qu’elle a en­re­gis­trée à Am­ster­dam. Ceux qui l’ont com­po­sée, des au­teurs hol­lan­dais qui tra­vaillent no­tam­ment avec Jus­tin Tim­ber­lake, ont in­sis­té pour qu’elle aille l’en­re­gis­trer dans leur pays − à leur fa­çon −, car ils pré­disent un suc­cès in­ter­na­tio­nal.

« Ceux qui écou­te­ront l’al­bum ne se­ront pas dé­pay­sés en pas­sant de mes coups de coeur à mes chan­sons ori­gi­nales. Je te­nais à gar­der mon fil conduc­teur tou­jours aux cou­leurs de soul et de R & B, car ce sont les styles mu­si­caux qui m’al­lument le plus, même si je suis aus­si une pas­sion­née de jazz. »

Nad­ja se ré­jouit d’avoir pu par­ti­ci­per à toutes les étapes de créa­tion et de pro­duc­tion de l’al­bum. « Pour le pre­mier al­bum, j’étais ner­veuse; je gar­dais un peu mes dis­tances, car pour moi, c’était une nou­velle aven­ture. Mais cette fois, j’ai at­ta­qué le pro­jet avec assurance. Après cha­cun de mes spec­tacles, je vais ren­con­trer mon pu­blic; je parle avec lui, je l’écoute. Les gens me de­mandent de leur en don­ner en­core plus de mon ré­per­toire de soul et de R & B. Que vou­lez-vous, c’est la mu­sique qui m’ins­pire le plus : c’est en écou­tant Are­tha Frank­lin que m’est ve­nu le goût de chan­ter », ex­plique la Qué­bé­coise, qui consi­dère « comme un ve­lours » les com­pa­rai­sons qu’on lui prête avec la ré­pu­tée chan­teuse de cou­leur.

Cet été, Nad­ja re­tour­ne­ra en stu­dio pour en­re­gis­trer un al­bum de Noël : elle re­pren­dra des clas­siques du Frank Si­na­tra, Nat King Cole et Bing Cros­by qu’elle tein­te­ra de jazz « dans une at­mo­sphère très gla­mour ». L’al­bum de Noël en an­glais est at­ten­du cet au­tomne.

DANS « MON » CA­BA­RET

Pour le mo­ment, Nad­ja nage en plein bon­heur du fait que, de­puis hier et jus­qu’au 7 mai, elle se re­trouve en ré­si­dence au Ca­ba­ret du Ca­pi­tole de Qué­bec.

« Pour moi, c’est un grand hon­neur, un pri­vi­lège. C’est mer­veilleux! J’ai l’im­pres­sion de me re­trou­ver chez moi pen­dant tout un mois », ex­prime la chan­teuse, en nous pro­met­tant un show d’en­ver­gure, qui réuni­ra une di­zaine de mu­si­ciens (avec sec­tion de cuivres et des cho­ristes, is­sus du mi­lieu gos­pel).

On y re­trou­ve­ra plu­sieurs élé­ments de son pre­mier spec­tacle, dont son pal­ma­rès qué­bé­cois « qui fait chan­ter les gens en choeur »; Nad­ja a aus­si dé­ci­dé de gâ­ter son pu­blic en lui of­frant la pri­meur de plu­sieurs ex­traits de son nou­vel al­bum, dont ses propres com­po­si­tions. « Ça va être tout un par­ty! », ter­mine-t-elle en pro­met­tant « quelques sur­prises in­édites ». √ Nad­ja est en spec­tacle au Ca­ba­ret du Ca­pi­tole de Qué­bec jus­qu’au 7 mai.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.