PE­TITES BAGARRES EN FA­MILLE

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Ke­vin William­son

Éric Ba­na ne s’était pas bat­tu avec quel­qu’un d’aus­si sexy de­puis... Brad Pitt ! Car, dans Han­na, Saoirse Ro­nan in­carne un as­sas­sin de 16 ans, éle­vée dans la cam­pagne hi­ver­nale et en­traî­née par son père (Éric Ba­na) à de­ve­nir une vé­ri­table ma­chine à poi­gnar­der, ti­rer et bri­ser des cous ! Et, dans de nom­breuses scènes, père et fille s’af­frontent sans re­te­nue. Il est donc com­pré­hen­sible qu’au dé­part, Éric Ba­na ait été « pré­oc­cu­pé » par la pers­pec­tive de faire le coup de poing avec une jeune fille. « Quand on lit le scé­na­rio, on s’aper­çoit qu’il y au­ra énor­mé­ment de sé­quences très phy­siques. À l’époque, Saoirse avait 15 ans ! C’est dé­jà une pré­oc­cu­pa­tion quand on doit jouer de telles scènes avec un ac­teur adulte, ima­gi­nez avec une ado­les­cente. »

« J’avais une confiance to­tale en­vers le co­or­don­na­teur des cas­cades et, après deux jours à m’en­traî­ner avec Saoirse, je n’étais plus in­quiet du tout. J’ai vu qu’elle avait vrai­ment tra­vaillé, qu’elle s’était vé­ri­ta­ble­ment pré­pa­rée. À la fin, j’avais peur pour ma propre san­té ! »

En même temps, ce n’est pas comme si l’ac­teur de 42 ans, ma­rié et père de fa­mille, n’avait pas l’ha­bi­tude de se faire ta­per des­sus. « Ce­la m’ar­rive tous les jours », dit-il avec un éclat de rire quand on lui de­mande ce que ça lui fait de se faire ta­bas­ser par des femmes. Car, il faut sa­voir que, dans Han­na, Cate Blan­chett in­carne la mé­chante agente de la CIA, une di­rec­trice d’opé­ra­tions se­crètes.

Han­na est à des lieux des longs mé­trages aux­quels sont ha­bi­tués les ci­né­phi- les. Lé­ché, sur­réa­liste et sur­pre­nant, on di­rait un film d’ac­tion conçu par les frères Grimm. Et c’est ce qui a at­ti­ré Éric Ba­na. « N’est-ce pas hy­per co­ol que ce soit une fille de 16 ans qui tienne un rôle tra­di­tion­nel­le­ment ré­ser­vé à des ac­teurs mas­cu­lins de 25-30 ans ? Je n’ai donc eu au­cune hé­si­ta­tion à in­car­ner son men­tor et à, par­fois, me faire plan­ter. »

De plus, il sou­ligne que le long mé­trage livre un mes­sage hau­te­ment po­si­tif. Le­quel ? « Qu’une ado de 16 ans puisse vivre sans Twit­ter ni Fa­ce­book. »

UNE CAR­RIÈRE VER­SA­TILE

Pour Éric Ba­na, Han­na est la der­nière nou­veau­té dans une car­rière ver­sa­tile, lui qui ne s’est ja­mais li­mi­té à un seul genre. Après ses dé­buts dans la pro­duc­tion in­dé­pen­dante Chop­per, on lui a confié des rôles d’im­por­tance dans deux block­bus­ters Hol­ly­woo­diens : Hulk en 2003, réa­li­sé par Ang Lee, puis, l’an­née sui­vante ce­lui du guer­rier qui se bat avec Achille (Brad Pitt) dans Troie.

De­puis, Éric Ba­na a en­chaî­né avec des drames ( Mu­nich), des co­mé­dies ( Fun­ny People), des his­toires d’amour ( Le temps

n'est rien) et de la science-fic­tion ( Star Trek). Il est ac­tuel­le­ment à Montréal sur le pla­teau de Blackbird, « un pe­tit drame avec Oli­via Wilde et Sis­sy Spa­cek. J’in­carne un per­son­nage pas très gen­til », pré­cise-t-il.

En­core un film à pe­tit bud­get pour Éric Ba­na qui ex­plique ne ja­mais re­gar­der la gros­seur d’une pro­duc­tion. « Je n’y pense pas pour la simple rai­son que, quand on rentre de­dans en tant qu’ac­teur, ça ne fait au­cune dif­fé­rence. Je ne choi­sis ja­mais un pro­jet en fonc­tion du bud­get, je pense d’ailleurs que c’est jouer un jeu dan­ge­reux que de prendre

ce­la en consi­dé­ra­tion. Je lis un scé­na­rio, je l’aime, je le fais et je ne de­mande ja­mais de com­bien est le bud­get. »

« De la même ma­nière, je n’es­saye ja­mais, non plus, d’ima­gi­ner l’am­pleur de la pro­duc­tion quand je lis le scé­na­rio. C’est dan­ge­reux de se dire : “Il faut faire ce­ci ou ce­la” et je ne veux pas ren­trer là-de­dans. Ce­ci dit, c’est sym­pa de se trou­ver sur un pe­tit pla­teau, on a l’im­pres­sion que tout va plus vite. »

Entre deux tour­nages, par contre, sa vie de fa­mille en Aus­tra­lie n’a rien d’une course ef­fré­née. « Je mène une exis­tence nor­male, j’em­mène les en­fants à l’école et vais les cher­cher, je sors le chien et je me pré­pare pour mon pro­chain rôle. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.