LA POÉ­SIE DE KARK­WA EN IMAGES

Il est de ces ren­contres, dans le mi­lieu de la mu­sique, qui ini­tient des col­la­bo­ra­tions ins­pi­rantes, comme celle entre les gars de Kark­wa et le réa­li­sa­teur fran­çais Na­thanël Le Scouar­nec, dont le ré­sul­tat est le do­cu­men­taire Les cendres de verre.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Cé­dric Bé­lan­ger

Tour­né avant la sor­tie, à l’hi­ver 2010, de l’al­bum Les che­mins de verre, le tour­nage de ce do­cu­men­taire, qui prend l’af­fiche cette se­maine, est un pro­jet qui s’est pré­sen­té « tout na­tu­rel­le­ment », se­lon le ci­néaste.

Na­tha­naël Le Scouar­nec a connu Kark­wa, il y a quelques an­nées, par le biais du tour­nage de ses Concerts à em­por­ter, aux­quels ont aus­si pris part Ar­cade Fire, Bei­rut et autres The Na­tio­nal.

Lorsque le groupe s’est re­trou­vé dans les stu­dios La Frette pour je­ter les bases de l’al­bum qui al­lait leur va­loir no­tam­ment le prix Po­la­ris, Le Scouar­nec a eu ac­cès aux ma­quettes des nou­velles chan­sons.

« Il y avait des choses qui m’ont beau­coup plu, dont la chan­son 28 jours. Très vite, on en par­lait, on échan­geait avec François (La­fon­taine) sur des in­fluences, comme Da­vid Bo­wie, qui plaisent à tous. Il y a pas mal de chan­sons qu’on avait en­vie de cou­vrir et nous en avons dé­cou­vert cer­taines en fai­sant le film. »

DANS LES COU­LISSES DU PE­TIT CHAM­PLAIN

Consti­tué de cap­ta­tions de concerts, de clips et de ses­sions acous­tiques, le film a été tour­né au Qué­bec. Les pre­mières images, en noir et blanc, nous trans­portent dans les cou­lisses du Théâtre Pe­tit Cham­plain, à Qué­bec, et nous montrent les mu­si­ciens en train de bû­cher sur les ac­cords et les pa­roles de la pièce Le py­ro­mane tout juste avant de la jouer pour la pre­mière fois sur scène.

« C’est l’une des nou­velles chan­sons avec la­quelle ils hé­si­taient le plus, mais ils te­naient quand même à la jouer sur scène. Je trou­vais qu’il y avait une vraie prise de risque; donc, on vou­lait com­men­cer le film en noir et blanc puis ajou­ter de la cou­leur au fur et à me­sure que la chan­son nais­sait sur scène et que le pa­ri était réus­si », dit Le Scouar­nec, qui vante l’es­prit aven­tu­rier du groupe.

« Ils nous ont fait confiance. Ils font des choses as­sez ris­quées. Al­ler fi­nir le concert de­hors à -20 de­grés les pieds dans la neige, il y a pas mal de groupes qui trou­ve­raient ça dan­ge­reux, gla­cial. Eux étaient tou­jours par­tants pour ten­ter des choses, comme la sé­quence en­re­gis­trée dans une église de Montréal qu’on a fait sur un coup de tête. Ils se sont li­vrés avec l’orgue en se di­sant : ten­tons tout ce qu’on peut. »

RÊ­VE­RIE ET IMA­GI­NAIRE

Le ci­néaste ap­pré­cie le cô­té poé­tique de la mu­sique de Kark­wa, qui lui per­met de som­brer dans la rê­ve­rie, l’ima­gi­naire, au mo­ment de la mettre en images.

« C’est mar­rant parce que, dans le trai­te­ment, il y a des chan­sons sur les­quelles je me suis beau­coup ap­puyé sur les textes, la mu­sique. J’étais très proche de l’in­ten­tion du groupe, à mon avis. Sur d’autres, je n’avais en­ten­du que la ma­quette, sans les textes. J’ai donc pu m’éloi­gner de l’es­prit de la chan­son pour trou­ver un autre che­min. Je pense au clip de Les che­mins de verre, que j’ai écrit sans avoir les textes. J’ai pu al­ler dans une autre di­rec­tion », note le réa­li­sa­teur, qui s’est dé­cou­vert une pas­sion pour le rock fran­co­phone au con­tact de Kark­wa.

«Avant de les ren­con­trer, j’avais un a-prio­ri as­sez né­ga­tif sur le rock fran­co­phone. Grâce à Kark­wa, j’ai dé­cou­vert que je pou­vais ai­mer cette mu­sique et que ça pou­vait me créer des sen­sa­tions dif­fé­rentes du rock an­glo­saxon. Le fran­çais est ma langue ma­ter­nelle et ça ré­sonne beau­coup plus chez moi, c’est plus poé­tique que des pa­roles chan­tées en an­glais. Ils m’ont ame­né à ap­pré­cier cette mu­sique et, de­puis, j’ai com­men­cé à suivre d’autres groupes qui chantent en fran­çais. » √ Les cendres de verre se­ra pré­sen­té du 9 au 14 avril, au Ci­né­ma du Parc, à Montréal, et le 20 avril, au Théâtre du Pe­tit-Cham­plain, à Qué­bec.

PHO­TOS COURTOISIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.