CLAS­SIQUE IN­DÉ­MO­DABLE

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie

MONTRÉAL | L’hé­roïne de Char­lotte Brontë est dé­sor­mais in­car­née par Mia Wa­si­kows­ka dans ce Jane Eyre qui, s’il est so­lide, n’a rien de trans­cen­dant.

« Bon mais... » est-on ten­té de dire en sor­tant de la pro­jec­tion de cette énième adap­ta­tion du ro­man de Char­lotte Brontë. Cette fois-ci, c’est la ca­mé­ra de Ca­ry Fu­ku­na­ga ( Sin Nombre) qui s’in­té­resse à la jeune or­phe­line (Mia Wa­si­kows­ka) qui tom­be­ra amou­reuse de son em­ployeur (Mi­chael Fass­ben­der), sans sa­voir que sa femme, folle, est en­fer­mée dans l’une des chambres de son ma­noir.

Mia Wa­si­kows­ka, qu’on a dé­cou­vert l’an der­nier dans Alice au pays des mer­veilles puis dans Une fa­mille unique campe à mer­veille cette gou­ver­nante à l’en­fance dif­fi­cile pour ne pas dire hor­rible, as­soif­fée d’amour et sou­cieuse des conve­nances de la so­cié­té vic­to­rienne.

Le film s’ouvre donc, non pas sur les jeunes an­nées de Jane comme on s’y at­ten­drait, mais par sa fuite dans la cam­pagne bri­tan­nique. Les ex­pli­ca­tions sont don­nées en­suite, par fla­sh­backs en ordre chro­no­lo­gique.

FRAέCHEUR ET NA­TU­REL

On sa­lue la fraî­cheur et le na­tu­rel de Mia Wa­si­kows­ka, sur le vi­sage de la­quelle on sent des mé­langes de Cate Blan­chett ( Eli­za­beth) et de Nas­tass­ja Kins­ki ( Tess).

On aime aus­si le couple qu’elle forme avec Mi­chael Fass­ben­der, leurs âges res­pec­tifs (20 et 33 ans) étant co­hé­rents avec le ro­man ori­gi­nal.

On dé­plore, par contre, la réa­li­sa­tion conven­tion­nelle — à de rares ex­cep­tions près — de Fu­ku­na­ga qui rend en­core plus ob­so­lète cette histoire vieille de 150 ans et à la­quelle on a du mal, par­fois, à s’iden­ti­fier.

Car, mal­heu­reu­se­ment, les an­goisses de la jeune Jane sont à peine per­cep­tibles et l’at­ti­tude de Rochester est dif­fi­ci­le­ment com­pré­hen­sible en plein XXIe siècle. On sa­lue quand même les quelques ré­pliques sur l’éman­ci­pa­tion des femmes ain­si que le jeu de Mia Wa­si­kows­ka qui confirme son ta­lent nais­sant.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.