Le COEUR à l’OU­VRAGE

Des rêves ins­pi­rants, des par­ti­ci­pants at­ta­chants qui tou­che­ront les té­lé­spec­ta­teurs... voi­là ce que pro­met Gi­no Choui­nard à l’ani­ma­tion de Mon plan Ro­na, à comp­ter de lun­di, sur les ondes de TVA.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin SERGE.DROUIN@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

« Près de la moi­tié de la sai­son est tour­née et c’est co­ol. C’est « trip­pant » de voir les trois équipes de l’émis­sion pou­voir réa­li­ser les ré­no­va­tions qu’elles dé­si­rent à l’aide de co­pains, d’amis et de conseils d’ex­perts », ex­prime Choui­nard.

Pour l’ani­ma­teur, il s’agit du pre­mier grand show de té­lé au­quel il met­tra sa si­gna­ture de­puis son ar­ri­vée à Sa­lut, Bon­jour!, il y a quatre ans. « Oui, j’ai eu d’autres émis­sions avant comme Les in­dis­pen­sables, mais ce se­ra une pre­mière émis­sion à moi de­puis Sa­lut, Bon­jour!. C’est un beau dé­fi », dit-il.

Mon plan Ro­na met­tra en ve­dette trois duos de ré­no­va­teurs ama­teurs qui dis­po­se­ront de 75 000 $ pour réa­li­ser, sous la su­per­vi­sion d’en­tre­pre­neurs qua­li­fiés, leur plan de ré­no­va­tion. L’en­jeu est d’ef­fec­tuer une ré­no­va­tion de qua­li­té tout en res­pec­tant son bud­get et un temps al­loué. À la fin de la sé­rie, l’équipe ga­gnante − dé­ter­mi­née par le pu­blic et des en­tre­pre­neurs − mé­ri­te­ra un grand prix de 50 000 $.

LES ÉMIS­SIONS

À la pre­mière de la sé­rie, lun­di, les té­lé­spec­ta­teurs fe­ront connais­sance avec les trois équipes par­ti­ci­pantes. « Ce se­ra la sé­lec­tion des can­di­dats. Nous nous re­trou­vons de­vant 15 fa­milles sé­lec­tion­nées et, de ce nombre, nous en gar­dons trois. C’est un show tou­chant, car il y a du plai­sir, mais aus­si des dé­cep­tions », sou­ligne Choui­nard.

Dès la se­conde émis­sion, les par­ti­ci­pants se met­tront à l’oeuvre. « Je ne peux rien vous dire pour gar­der le sus­pense, mais les trois équipes de l’émis­sion pro­viennent de trois ré­gions dif­fé­rentes et, pour les gens de Qué­bec, je peux dire que leur ré­gion ne se­ra pas ou­bliée », pré­cise-t-il.

Les par­ti­ci­pants de­vront se sou­mettre à des règles strictes en cours de sé­rie. « Ils nous ont dé­jà pré­sen­té leur plan de ré­no­va­tions et ils de­vront s’en te­nir. Les tra­vaux de­vront se faire du jeu­di au di­manche. Si des can­di­dats sont sur­pris à ré­no­ver en de­hors de ce temps, ils au­ront des sanc­tions », fait sa­voir Choui­nard.

« Les par­ti­ci­pants doivent conti­nuer à vivre dans leur mai­son, du­rant les ré­no­va­tions avec tout ce que ça com­porte. Je crois que les gens vont vrai­ment s’at­ta­cher aux concur­rents. Ce n’est pas tou­jours évident pour eux. »

ME­NEUR DE JEU

Pour cette émis­sion, Gi­no Choui­nard se sent plu­tôt comme un maître de jeu. « Contrai­re­ment à ce qui se fai­sait à Ma mai­son Ro­na, je ne me rends pas sur les chan­tiers de ré­no­va­tion. Mon tra­vail se fait sur­tout en voix hors champ et en stu­dio. Si je me rends sur les chan­tiers de ré­no­va­tion, c’est parce qu’il y a une grosse an­nonce à faire », ter­mine Choui­nard.

Mon plan Ro­na du­re­ra 10 se­maines et la fi­nale se­ra pré­sen­tée en di­rect, en juin. √ Mon plan Ro­na, dès lun­di, à 20 h, à TVA, et en re­dif­fu­sion le sa­me­di, à 11 h.

PHO­TO COURTOISIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.