QUE LA FORCE SOIT AVEC LUI

« Je suis content de m’être en­fin ins­crit au poin­tage, d’avoir bri­sé la glace. J’avais hâte. »

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin

Bruny Surin a pas­sé une se­maine un peu plus « re­lax » que les pré­cé­dentes après avoir rem­por­té ses pre­miers points dé­cer­nés par le ju­ry, di­manche der­nier, à la suite de sa per­for­mance au ro­la bo­la.

« Le ro­la bo­la n’est pour­tant pas une dis­ci­pline fa­cile. Moi les hau­teurs, me te­nir en équi­libre sur un cy­lindre... ce n’est pas ma force. Je vou­lais faire un bon nu­mé­ro, mais je ne vou­lais pas me faire mal ou me cas­ser la gueule », dit le sprin­teur-cou­reur de la com­pé­ti­tion Le dé­fi des cham­pions.

Bruny Surin a re­çu les en­cou­ra­ge­ments de Marc Ga­gnon tout au long de ses en­traî­ne­ments à la dis­ci­pline. « Il m’a beau­coup ai­dé, lui qui avait dé­jà fait le ro­la bo­la. Pour moi, ça ne s’était pas bien pas­sé aux en­traî­ne­ments et à la gé­né­rale. En ré­pé­ti­tion, j’ai cas­sé deux verres. Il y avait de l’eau par­tout. À deux re­prises, en gé­né­rale, j’ai ra­té le nu­mé­ro. Fi­na­le­ment, je me suis dit, di­manche, vas-y; tu vas avoir du fun », se rap­pelle Surin.

GRÂCE À STAR ACA­DÉ­MIE

C’est en grande par­tie grâce à Star Aca­dé­mie si Bruny Surin s’est re­trou­vé au nombre des ath­lètes du Dé­fi des cham­pions.

« J’ai été comme le pro­fes­seur d’édu­ca­tion phy­sique des jeunes aca­dé­mi­ciens pen­dant trois ans. C’est là que j’ai connu le pro­duc­teur du Dé­fi des cham­pions, JeanF­ran­çois Bou­liane. »

Il y a quelque temps, le pro­duc­teur a contac­té Surin afin de lui par­ler du concept du Dé­fi des cham­pions. « Il m’a de­man­dé si je croyais que les ath­lètes em­bar­que­raient dans une telle émis­sion. Je lui ai ré­pon­du oui. Et il m’a de­man­dé si je vou­lais y par­ti­ci­per. Je lui ai de­man­dé un temps de ré­flexion et j’ai fi­na­le­ment ac­cep­té », ra­conte Surin.

UN GARS DE DÉ­FI

Pour Bruny Surin, Le dé­fi des cham­pions re­pré­sente un « beau dé­fi ». « Moi, je suis un gars de dé­fis », pré­ci­set-il. Pour­tant, le dé­fi n’est pas sans consé­quence. « Tout le monde, on est un peu fa­ti­gués, mais ça va. On ne veut pas se bles­ser, mais moi ça fait cinq se­maines que j’ai mal à un poi­gnet. En fai­sant du main à main, j’ai un poi­gnet qui m’a « twis­té » et ça fait en­core mal », ex­prime-t-il.

Tou­te­fois, Bruny Surin avoue qu’il y a un grand es­prit d’en­traide entre les ath­lètes du Dé­fi. « Je ne connais­sais pas tous les ath­lètes per­son­nel­le­ment, mais on se connaît tous un peu. On a tous sui­vi nos car­rières de part et d’autre. »

QUI A DIT RE­TRAITE?

Re­ti­té du monde de la course de­puis neuf ans, les jour­nées de Bruny Surin sont bien oc­cu­pées. En plus de la pré­si­dence à la Fé­dé­ra­tion qué­bé­coise d’athlétisme, Surin a sa ligne de vê­te­ments et sa Fon­da­tion Bruny Surin. « C’est une fon­da­tion qui vient en aide fi­nan­ciè­re­ment aux ath­lètes de di­verses dis­ci­plines. »

Le jeune re­trai­té du sport pro­nonce aus­si plu­sieurs confé­rences ra­con­tant son par­cours, ses mo­ti­va­tions. « J’ai un ho­raire char­gé. Il faut na­vi­guer à tra­vers tout ça, mais ça se fait », ter­mine-t-il.

LE DÉ­FI DES CHAM­PIONS

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.