ENTRE EU­PHO­RIE ET VER­TIGE

Mé­lange de crainte, de joie et de bon­heur à la fois, l’ani­ma­trice Pé­né­lope McQuade passe par toute la gamme des émo­tions à quelques heures de la pre­mière de son talk-show « Pé­né­lope McQuade », qui se­ra en ondes à comp­ter de lun­di, à 21 h, sur les ondes de

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge DROUIN

Pé­no­lope McQuade l’avoue fran­che­ment : elle res­sent un cer­tain ver­tige à la veille de cette pre­mière. « Chan­ger d’école, ça fait peur à tout le monde », dit-elle en par­lant de son pas­sage de TVA à la so­cié­té d’État.

« Je n’ai ja­mais tra­vaillé à Ra­dio-Ca­na­da mais, pour moi, c’est comme un re­tour aux sources car j’ai gran­di ici, dans les cor­ri­dors et es­ca­liers de Ra­dio-Ca­na­da à cause de mon père », dit la fille de l’ani­ma­teur Wins­ton McQuade, fi­gure de proue du ré­seau d’État.

DU CONTRÔLE

Mal­gré la ner­vo­si­té qui l’ha­bite, Pé­né­lope McQuade se sent confiante. « Nous avons en­re­gis­tré quelques pi­lotes dans les der­niers jours et plus ça de­vient concret, plus je me sens pré­pa­rée, plus la ner­vo­si­té di­mi­nue, plus je me sens dans mon élé­ment. »

L’ani­ma­trice ex­plique avoir don­né beau­coup de sa cou­leur — au sens propre comme au fi­gu­ré — à ce nou­veau dé­fi qui l’at­tend. « J’ai par­ti­ci­pé à la concep­tion du dé­cor; à l’infographie de l’émis­sion, la mu­sique d’ou­ver­ture... », dit-elle. C’est le ré­pu­té Da­vid La­flèche et ses mu­si­ciens qui fe­ront les frais de la mu­sique de Pé­né­lope McQuade.

DIANE DU­FRESNE

Pour sa pre­mière de lun­di, Pé­né­lope McQuade re­ce­vra France Beaudoin, Diane Du­fresne, Bet­ty Bo­ni­fas­si, du groupe Beast, et Mar­tin Pe­tit. L’ani­ma­trice dit qu’elle au­ra un droit de re­gard sur les in­vi­tés de son émis­sion. « France (Beaudoin), c’est moi qui ai de­man­dé à l’avoir avant les Fêtes. Pour Diane Du­fresne, ça al­lait de soi étant don­né que la pub qui roule en pro­mo­tion est sa chan­son Tiens-Toé ben j’ar­rive », ex­plique l’ani­ma­trice.

Mais Pé­né­lope McQuade ne re­ce­vra pas que ses amis à son talk-show. « Oui, je veux re­ce­voir des gens que j’aime, mais je veux aus­si être dé­sta­bi­li­sée, re­ce­voir des gens que je connais moins », af­firme-t-elle.

LE PU­BLIC

Et l’ani­ma­trice a bien l’in­ten­tion d’in­ter­agir avec le pu­blic et les té­lé­spec­ta­teurs. Au dé­but de chaque émis­sion, elle consa­cre­ra son pro­pos à un su­jet d’ac­tua­li­té. Et elle tient à abor­der un su­jet qui in­té­res­se­ra tout le monde et non seule­ment les gens de la mé­tro­pole.

Se­lon elle, la sai­son es­ti­vale est d’ailleurs tout in­di­quée pour sor­tir des murs de Montréal. « Je suis née à Qué­bec, je vis à Montréal de­puis des an­nées; j’ai ha­bi­té à To­ron­to et j’ai beau­coup voya­gé. C’est im­por­tant d’ac­cor­der du temps à tout le monde. C’est un peu pour cette rai­son que MC Gilles se­ra de l’émis­sion à tous les jeu­dis.

À VE­NIR

Par­mi les in­vi­tés que re­ce­vra l’ani­ma­trice au cours de sa pre­mière se­maine, sou­li­gnons Guillaume Le­may-Thi­vierge et An­toine Ber­trand (pour la sor­tie du film Frisson des Col­lines), Be­noît Brière, Eric-Em­ma­nuel Sch­mitt; le groupe Kark­wa, So­phie Ca­dieux et Da­niel Bé­lan­ger.

PHO­TO COURTOISIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.